Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Culture

#JeMéteins : une initiative percutante pour dénoncer l’extinction des espèces !

En mettant en scène des personnages célèbres, des phrases et un hashtag "chocs", ces illustrations dénoncent avec fermeté l'extinction des espèces animales. ©Guilhem Méric

Grâce à une série d’illustrations conjuguant personnages de films d’animation connus et phrases « choc », le romancier Guilhem Méric sensibilise à la nécessité de préserver la faune sauvage, menacée d’extinction par la faute humaine. 30millionsdamis.fr a recueilli les confidences de leur auteur.

« Le pouvoir de l’image associée aux phrases "choc" » ! Écrivain et illustrateur, Guilhem Méric manie avec brio l'art de la communication graphique. Ainsi lui est venue l’idée d’associer des portraits d’activistes écologistes à des citations de John Ronald Reuel Tolkien, extraites de son roman "Le Seigneur des Anneaux", paru en 1954. « Par exemple, une phrase comme ‘"Même la plus petite personne peut changer le cours des choses" collait parfaitement à Greta Thunberg, observe-t-il. C’est ce que j’ai fait pour une quinzaine de personnalités ». Tel fut le cheminement de Guilhem lorsqu’il a conçu la série « #Jeméteins » : des illustrations conjuguant personnages connus et rimes « choc » pour dénoncer la responsabilité de l’Homme dans la « sixième extinction de masse ».

Cette cause le tient à cœur depuis son enfance qu’il a passée dans les montagnes des Hautes-Pyrénées, entouré de ses proches. « La nature a sans cesse nourri mon imaginaire, confie le romancier. Je crois qu’il existe en moi une forme d’empathie avec elle qui m’a rendu extrêmement sensible à la dégradation qu’on pouvait lui faire subir : comme si, en blessant la faune et la flore, on s’en prenait à moi ou à ma famille ». Une prise de conscience grandissante au fil du déclin des espèces…

Un message de tolérance à la portée universelle

 

Il existe en moi une forme d’empathie avec la nature qui m’a rendu sensible à la dégradation qu’on lui fait subir.

G. Méric

« Les animaux sont partout dans nos films d’animation ; nous aimons ces personnages : ils font partie de nos vies, constate le romancier. Pourtant, dans la réalité, notre modèle de société les exploite, les empoisonne, détruit leur habitat et leur nourriture. Certains n’hésitent pas à les massacrer pour leur chair, leur fourrure, leurs organes… Il y a là une totale contradiction, voire une hypocrisie plus ou moins inconsciente qui méritait d’être soulevée ». C’est alors que lui vint à l’esprit le tigre Sheer Khan, personnage emblématique du « Livre de la Jungle » et illustration topique du paradoxe de cette faune sauvage autant adulée que persécutée. « Symbole d’une peur ancestrale, ce fauve se retrouve aujourd’hui la proie de l’Homme, déplore Guilhem. Le renversement de situation est assez saisissant ».

Ces messages clairs, car universels, ont ému de nombreux internautes. Les images ont déjà été partagées par milliers sur Facebook via le hashtag « Jeméteins » et celles relayées sur Instagram par le journaliste Hugo Clément ont recueillies plus de 120 000 « likes » ! « Je pense que les gens se sont sentis plus intimement concernés en découvrant ces personnages qu’ils ont appris à aimer, parfois dès l’enfance, et que la puissance émotionnelle du visuel est parfois plus fédératrice que les meilleures vulgarisations scientifiques, explique l’illustrateur. Si cette initiative conduit certains à s’intéresser plus concrètement au sujet, à militer pour la cause animale et à s’investir dans des associations ou des ONG, alors mon pari sera gagné ! »

Les animaux, victimes de notre « modèle productiviste mortifère »

Parmi ces images, le graphiste se félicite particulièrement de celle mettant en scène les deux petites loutres issues du film « Le monde de Dory ». Et pour cause, ce visuel illustre un message glaçant : « La pollution des rivières, c’est notre cancer ». « C’est difficile de faire passer en quelques mots simples – ici plus particulièrement en rimes – un message choc qui fasse écho à notre propre condition, précise Guilhem. Et ce, de manière à ce que l’on puisse s’identifier et prendre en considération la détresse de ces animaux ».

« Certains industriels continuent de ne voir dans le vivant qu’une vulgaire source de profit ; c’est abject, fustige Guilhem Méric. C’est ce genre de pratique qui nous a conduit là où nous en sommes avec la Covid-19. Il faut sortir au plus vite de ce modèle productiviste mortifère ou nous allons tous collectivement en payer le prix fort. »

Commenter

  1. phoenix35 25/04/2021 à 13:43:36

    Très belle initiative. Ces illustrations sont magnifiques !

  2. Goupil54 23/04/2021 à 10:27:50

    Essayer par tous les moyens de sensibiliser l'être humain à l'urgence de protéger notre planète et toute vie sur terre des carnages faits par l'homme  

    Bravo à Mr Guilhem Méric !

    Espèrons que ces images se répercuteront dans le cerveau du plus grand nombre

  3. Bandy86 21/04/2021 à 23:02:36

    Ces affiches parlent d'elles même, magnifique mais malheureusement vrai. La nature se meure, mais quand l'humain s'en rendra compte, il sera trop tard, bien trop tard !!

  4. patjosi85 21/04/2021 à 19:19:40

    Mobilisons nous pour inverser la tendance ouvrons les yeux de nos dirigeants

    Un grand merci à 30 millons d'amis nous sommes avec vous pour défendre nos amis

  5. pouguy 21/04/2021 à 18:58:57

    très bonne initiative

  6. nous pour eux 21/04/2021 à 18:31:12

     

    Il faut vraiment tout faire pour sauvegarder toutes ces espèces ! C'est primordial.... LE TITRE « JE METEINS » fait très mal à lire mais tellement et malheureusement vrai ! Belle initiative que beaucoup devraient prendre en exemples…

     

  7. potala 21/04/2021 à 14:30:04

    Bravo à Guilhem Méric ! ses affiches sont superbes et tellement émouvantes ! Espèrons qu'elles puissent toucher le coeur de tout le monde, car nous sommes tous responsables, il faut arrêter cette course à la surconsommation, car nous fonçons droit dans le mur, et nous entraînerons avec nous toute la biodiversité !

  8. icare7 21/04/2021 à 13:35:37

    De tout coeur et entièrement d'accord pour cette heureuse initiative !

    Malheureusement l'humanité préfére la course au fric !

  9. AnneV 16/04/2021 à 16:07:10

    Il faudrait envoyer cela aux gouvernants !!!!! Eux, n'ont pas compris !!!!

  10. LILIPOP 15/04/2021 à 22:19:39

    Un grand Bravo pour cette initiative que peu prennent