Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Sauvetage

L’improbable sauvetage d’un castor à Orléans

Le castor femelle est en perdition quand sa sauveuse la remarque non loin du centre-ville d'Orléans (45)/DR

Alors qu’elle profite de sa pause déjeuner pour ramasser des déchets au bord de la Loire, la présidente d’un collectif citoyen découvre une femelle castor blessée à Orléans (Loiret). En prenant toutes les précautions nécessaires et en contactant des spécialistes, elle a pu sauver l’animal. Le récit de 30millionsdamis.fr.

Voilà une pause déjeuner peu commune ! Maddy Amorim, présidente du collectif « Je Nettoie ma Loire » et bénévole au sein d’une association de protection animale, ne s’attendait pas à retrouver un animal sauvage en détresse non loin du centre-ville d’Orléans.

« Ne pas intervenir sans l’accord de spécialistes »

Alors qu’elle profite de son break pour aller ramasser des déchets au bord du fleuve, la jeune femme aperçoit une femelle castor agonisante, qui se laisse approcher. « Elle s’était aménagée comme un petit lit fragile mais il était évident qu’elle n’était pas à l’abri, décrit cette passionnée des animaux. Assise sur sa queue, elle présentait des plaies. Le fait qu’elle se laisse approcher en pleine journée, je savais que ce n’était pas normal car les castors sont craintifs. C’était improbable ! »

Toujours en soins, le castor devrait être relâché dans les prochains jours une fois son état stabilisé./DR

Coutumière des gestes à prodiguer dans un tel cas, Maddy contacte immédiatement l’Office français de la biodiversité (OFB). Malheureusement, ces derniers ne pouvaient pas se déplacer. C’est auprès d’une vétérinaire spécialisée dans l’accueil de la faune sauvage qu’elle se tourne. « Il faut rappeler qu’en présence d’un animal sauvage, on ne doit en principe pas intervenir sans l’accord de spécialistes », explique-t-elle insistant sur le caractère exceptionnel du sauvetage.

Victime d’une probable bagarre entre congénères

Les services vétérinaires l’autorisant à déplacer l’animal en suivant scrupuleusement certaines conditions de sécurité, la bénévole orléanaise appelle un ami afin qu’il lui ramène une couverture et des gants de protection. Il a fallu plusieurs tentatives pour sortir le castor embourbé avant d’assurer son transport vers la clinique. « Elle ne pesait pas moins de 20 kg ! sourit Maddy. Elle a tout de suite trouvé les coussins confortables. J’étais soulagée quand les vétérinaires ont pris le relais. »

 

Les animaux sauvages que l’on soigne ont vocation à être relâchés.

Dr Debricon - Vétérinaire

Toujours en soins, la femelle castor souffre de nombreuses morsures sur son dos. « Elle va mieux même s’il est encore trop tôt pour la remettre dans la nature en raison de sa fatigue, assure le Dr Sophie Debricon contactée par 30millionsdamis.fr. On a nettoyé des plaies, elle avait le dos lacéré. On lui fait prendre quelques bains. Cela suit doucement son cours. » Selon la praticienne, il est probable qu’elle ait été victime d’une « bagarre avec un congénère ».

Une fois soigné, l’animal sera relâché dans la nature. « Tous les animaux de la faune sauvage qui passent entre nos mains ont vocation à retrouver leur milieu naturel », souligne le Dr Debricon. Quant à sa bienfaitrice, elle prend rendez-vous pour le relâcher, heureux dénouement d’un sauvetage qui restera gravé dans sa mémoire.

Commenter

  1. mayakenzo 18/03/2021 à 11:31:00

    Ce reportage donne du baume au coeur. Merci ! 

    Surtout bravo à cette personne qui a déjà l'air bien active concernant l'écologie mais aussi le bien être des animaux. 

    Elle a effectué ce sauvetage en bonne intelligence et avec l'aide des bons interlocuteurs. Nul doute en effet que l'émotion sera au rendez-vous le jour où cette femelle castor retrouvera les siens. Mille mercis Madame

  2. AnneV 17/03/2021 à 18:33:27

    Les politiques ne font rien, voire pire mais les citoyens eux, sont là et c'est eux qui feront la différence !!!

  3. gertrude94 17/03/2021 à 17:14:07

    Il m'arrive d'emmener des pigeons blessés à la "Faune Sauvage" de l'Ecole Vétérinaire de Maisons Alfort.  Je regrette particulièrement le fait que l'on ne nous donne pas de nouvelles et surtout qu'on ne puisse, une fois sauvé,  ramener l'animal là où il a été trouvé, afin qu'il retrouve son quartier, ses congénères .....