Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

En Seine-Maritime, une association de jardiniers protège les hérissons orphelins !

En introduisant des hérissons près de leurs parcelles, des jardiniers amateurs espèrent protéger leurs cultures tout en participant à la conservation de cette espèce vulnérable. ©Pixabay

Fragiles, les hérissons n’en sont pas moins utiles. Les jardiniers de l’association « Les Jardins Familiaux de Bois-Guillaume » l’ont bien compris. En introduisant près de leurs parcelles deux hérissons orphelins, ils tentent ainsi de protéger leurs cultures – exemptes de pesticides – tout en favorisant la conservation de l’espèce. 30millionsdamis.fr revient sur cette initiative éco-responsable.

Un objectif aussi louable que judicieux ! C’est celui poursuivi par les 116 jardiniers amateurs, membres de l’association « Les Jardins Familiaux de Bois-Guillaume », en Seine-Maritime, qui ont eu l’idée de réintroduire des hérissons orphelins près de leurs parcelles, toutes partagées selon la disponibilité et le désir de chacun.

Les hérissons, des animaux utiles et libres !

« Les hérissons sont des animaux sympathiques et utiles, s’enthousiasme le président Patrick Genouville, contacté par 30millionsdamis.fr. Ils protègent nos cultures ». En effet, dans leur écrin de 2,5 hectares, les jardiniers cultivent fruits et légumes dans le strict respect de l’environnement. Ils n’utilisent aucun pesticide… s’exposant à ce que leurs cultures soient ravagées par les insectes. D’où l’utilité des hérissons : en tant qu’insectivores, ils protègent les plantations !

Les deux hérissons introduits sont des rescapés du trafic routier. Ils ont été recueillis et soignés par l’association Le Chêne - soutenue par la Fondation 30 Millions d'Amis - à Allouville-Bellefosse (76) puis transférés – au début du mois d’août – à Bois-Guillaume. Ils y ont alors été nourris et abrités durant trois jours… avant d’être remis en liberté. Car les jardiniers n’entendent surtout pas s’approprier ces petites boules piquantes : « Les deux orphelins que nous avons recueillis sont libres d’aller là où bon leur semble, rassure le président. Nos parcelles se situent en lisière de forêt et il est probable que ces hérissons aient déjà rejoint de lointaines contrées»

Contribuer à la conservation de cette espèce vulnérable

Avec ce projet, l’association entend participer à la conservation de l’espèce elle-même. « Depuis quelques temps, les hérissons se font de plus en plus rare, explique P. Genouville. Ces animaux subissent de multiples menaces : trafic routier, mais aussi, parasites. Il est donc plus que jamais nécessaire de lutter contre leur disparition. » Pour preuve, 1 à 3 millions de hérissons sont écrasés en France, chaque année, selon la Société française pour l’étude et la protection des mammifères. A ce risque d’accident majeur s’ajoute une multitude d’autres dangers, souvent liés à nos installations extérieures : débroussailleuses, robot-tondeuses, ou encore, piscines, clôtures électriques et filets de protection pour potagers.

« Réintroduire des hérissons à plusieurs dizaines de kilomètres de l’association Le Chêne est d’autant plus judicieux pour éviter les risques de consanguinité, ajoute P. Genouville. Il s’agit ainsi de diversifier et de renforcer les populations. » Pour protéger ces animaux vulnérables, les jardiniers ont souhaité aller plus loin en sollicitant auprès de l’association Les Goélands (Manche) des nichoirs en bambou. Ces cabanes pourront servir d’abri aux hérissons… s’ils le veulent bien !

Commenter

  1. Yo1964 25/09/2020 à 20:07:31

    Heureusement qu'il y a des hommes et des femmes de bonne volonté. Merci pour cette initiative. 

  2. HommeEstAnimal 24/09/2020 à 17:50:19

    Tip top cette initiative !!

    En France, certains automobilistes semblent aussi viser ces pauvres animaux !!!

     

  3. jean30 24/09/2020 à 09:21:40

    Bravo pour cette inititive

    En Belgique on dirait que les automobilites visent pour les écraser

    C'est à vômir, 

  4. murgod@outlook.com 23/09/2020 à 22:35:14

    Quelle belle initiative: Surtout que les hérissons sont gravement en danger d'extinction.

  5. Bandy86 23/09/2020 à 19:38:36

    Très belle initiative, c'est super mignon un hérisson, il faut à tout prix les protéger. En plus si vous êtes gentil avec lui, il reviendra vous voir souvent, même s'il visite la région autour de chez vous. Faites lui un abri et il restera et s'installera. Si vous êtes plusieurs jours sans le voir, ne vous inquiétez pas trop, il visite.

  6. Littleyorky 23/09/2020 à 19:28:17

    Cette année la maman Hérisson qui passe régulièrement ses hivers dans notre tas de buches abrité, nous a comblé en donnant naissance à trois petits ! Quelques temps après nous avons revu l'un deux titubant en pleine journée, sur les conseils d'un véto nous l'avons réconforté en lui donnat du lait pour chatons ainsi que des croquettes aussi pour chatons, puis nous l'avons relaché requinqué. Quelques temps plus tard en taillant mes haies, je l'ai hélas retrouvé mort, blotti dans un coin. Mais ses deux frères ( ou soeurs) et quelques fois la maman, eux sont bien vivants et nous honorent chaques soirs de leur présence autour d'une gamelle bien remplie d'un mixte de croquettes à chatons et de croquettes à hérissons ( oui ça existe). je pense qu'une fois sevrés les petits n'ont pas pu s'alimenter correctement vu la séchersesse qui a sévi dans l'Oise, pas de vers de terre, pas d'escargots bref une nourriture rarifiée à cause de cette sécheresse et celui qui est DCD a du pâtir de cet état de fait d'ou les compléments de nourriture que nous leur donnons afin qu'ils atteignet un poids correct ( c'est atteint)  avant d'hiverner; j'envisage la construction de petits abris pour hérissons afin que chacun trouve sa place car maintenant ils sont trois si la maman vient encore cet hiver.

  7. pouguy 23/09/2020 à 18:42:24

    tiens mon petit copain, il est mimi. c'est bien se que font ces gens, il faudrait des associations comme ça dans tous les départements

  8. invariant 23/09/2020 à 17:52:48

    HEUREUSEMENT TOUT N'EST PAS ENCORE POURRI DANS CE " NOUVEAU MONDE ".

  9. nous pour eux 23/09/2020 à 17:52:43

     

    Quelle belle histoire de survie qu’ont eue « Les 116 membres des Jardins Familiaux de Bois-Guillaume » l’idée de réintroduire des hérissons orphelins près de leurs parcelles. MERCI à l’association Le Chêne - soutenue par la Fondation 30 Millions d'Amis - à Allouville-Bellefoss.

     

    C'est trop mignon les hérissons, c'est mon rêve d'en voir venir dans notre terrain, il doit y en avoir car ns retrouvons des crottes dans la pelouse. Une fois j'en ai vu un sous notre cerisier, il s’est mis en boule je lui ai mis des croquettes pour chat devant lui avec l'odeur il s'est mit à manger les croquettes sans avoir peur de moi. Il y a 1 mois nous nous sommes arrêtés un bébé hérisson traversait la route, nous nous sommes arrêtés et je suis allé le mettre hors danger.