Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Enquête

« Des sommets dans l'horreur ! » : Enquête dans un élevage de canards de la filière foie gras

Les géniteurs des canards à foie gras subissent eux-aussi l'enfer... piégés dans des cages éventrées parmi les cadavres de leurs congénères, les rats et les asticots. ©L214 Éthique & Animaux

Cages éventrées, animaux blessés, cadavres en putréfaction, couche épaisse d'excréments au sol... L214 révèle l'agonie des canards reproducteurs de la filière foie gras au sein d'un élevage des Pyrénées-Atlantiques. La Fondation 30 Millions d'Amis réaffirme son soutien au « Référendum pour les animaux », réclamant la fin des cages et de l'élevage intensif.

Immonde ! Entre les murs d'un bâtiment délabré situé à Lichos (64), au mois d'août 2020, un lanceur d'alerte est parvenu à filmer les conditions dans lesquelles survivent plusieurs dizaines de canards de Barbarie, destinés à la reproduction pour la filière « foie gras du Sud-Ouest », selon l'association L214 qui diffuse les images dans une enquête choc. A proximité immédiate de leurs congénères morts laissés en putréfaction, les palmipèdes se blessent les pattes sur les parois grillagées de leur prison métallique. Les quelques animaux qui parviennent à s'extraire des cages éventrées sont, eux, condamnés à patauger dans une épaisse couche d'excréments... où les asticots pullulent.

Plongée dans l’horreur d’un élevage de canards reproducteurs pour la filière foie gras. ©L214 Ethique & Animaux

Souffrance animale, risque sanitaire et pollution

 

En 15 ans d'enquêtes de terrain, jamais je n'avais vu une situation pareille.
Sébastien Arsac, L214

Toujours selon les défenseurs des animaux, les canards de Barbarie détenus par cet établissement béarnais – exploités pour leur semence – servent à inséminer des canes de variété « Pékin » afin de donner naissance à des canards hybrides, dits « mulards ». Parmi cette progéniture stérile, les femelles sont broyées ou gazées tandis que les canetons mâles, eux, seront élevés pendant 80 jours puis gavés durant 10 jours jusqu'à décupler la masse de leur foie. « En 15 ans d'enquêtes de terrain, jamais je n'avais vu une situation pareille, affirme Sébastien Arsac, porte-parole de L214. Le bâtiment semble totalement à l'abandon, de vieilles cages sont complètement défoncées... Pourtant, [...], des canards [...] y survivent au milieu de dizaines de cadavres en putréfaction, d'asticots, de rats et d'autres insectes. »

Outre la souffrance permanente des canards piégés dans une atmosphère suffocante, incapables de déployer leurs ailes tant leurs cages sont exigües, les lanceurs d'alerte dénoncent une situation « totalement hors de contrôle ». Le risque sanitaire s'avère majeur, eu égard à la proximité des animaux vivants avec leurs congénères en putréfaction, mais aussi avec des rats ou encore des insectes nécrophages. La possibilité d'une pollution environnementale serait également à craindre, des « flots d'excréments » s'échappant du bâtiment pour s'écouler ensuite à proximité d'un cours d'eau... pourtant classé Natura 2000 [site naturel reconnu pour sa biodiversité exceptionnelle, NDLR].

Demande de fermeture immédiate de l'établissement

 

Les carences des contrôles dans le secteur du foie gras sont importantes.
Sébastien Arsac, L214

L'association a déposé plainte contre l'établissement, réclamant sa fermeture immédiate (pétition). Elle exige également de la part du ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, « un audit général des élevages reproducteurs et couvoirs de la filière foie gras et la publication in extenso des rapports d'inspection. » En décembre 2019, une précédente enquête révélait l'agonie de milliers de canetons femelles, jetées vivantes à la poubelle... le couvoir en question fournissant, lui-aussi, la filière foie gras. « Ces graves situations, coup sur coup, laissent penser que les carences des contrôles dans ce secteur sont importantes », estime Sébastien Arsac. D'après le Plan national de contrôles officiels pluriannuel (PNCOPA) 2016-2020 cité par l'association, seul 1 % des élevages français ferait l'objet de contrôle par les services vétérinaires chaque année.

Sortir de l'élevage intensif

Contactés par 30millionsdamis.fr, les services du ministère de l'Agriculture n'ont pas souhaité réagir. De son côté, la Fondation 30 Millions d'Amis réaffirme son soutien au Référendum d'Initiative Partagée (RIP) pour les animaux, prônant notamment la fin des cages ainsi qu'une sortie de l'élevage intensif ; une mesure réclamée par plus de 8 Français sur 10 (baromètre Fondation 30 Millions d'Amis /Ifop, 2020).

Commenter

  1. Emilia CLÉ 14/09/2020 à 20:56:59

    POUR LE RÉFÉRENDUM!!! Que ce massacre s’arrête!!!

  2. Gryffondore 30/08/2020 à 15:58:46

    Un grand merci à L214 et un soutient énorme à leur apporter comme à 30 millions d'amis car sans eux, ces horreurs continueraient sans sanction. Une horreur sans nom. Les individus qui mangent du foie gras ("je sais mais c'est tellement bon" qu'on m'a répondu quand j'explique aux crétins ce qu'ils mangent...) ingurgitent un organe malade d'un pauvre animal qui a subi un enfer toute sa pauvre petite vie brève. Ces gens m'écoeurent. Et cette filière devrait être interdite tant la souffrance animale est insoutenable.

  3. pouguy 27/08/2020 à 19:08:03

    je ne sais pas si c'est aussi propre chez le propriétaire des canard, heureusement qu'il y a des gens qui filment dans leur lieu de travail, ou peuvent s'incruster dans les endroits douteux

  4. Clairette2 26/08/2020 à 17:26:12

    Le foie gras, avant de nous envoyer des spots publicitaires, d'un morceau de ce foie sur un taost grillé, on devrait d'abord commencer par le début de l'histoire et faire voir comment il est arrivé là, mais ça on ne le verra jamais à la TV sauf si certaines associations y mette "leur grains de sel".

    L'élevage intensif tout ça pour que la viande que l'on achète en grande surface soit moins cher (en plus avec une qualité dégueulasse, bourée de médocs en tout genre) Une maltraitance pour ces pauvres bêtes, cochons, poulets, poules, lapins, vaches... La liste est longue. Et ces gens qui se disent éleveurs ???? Eleveurs de quoi, de la souffrance et l'agonie des animaux. Me concernant mis à part le poulet que j'achète et qui vient d'un élèvage ou ils ont connu l'herbe et le grand air... Pour le reste c'est fini je n'en consomme plus et je m'en sens beaucoup mieux.

  5. Bandy86 26/08/2020 à 16:23:53

    Quand on a vu le reportage, l'horreur est à vous dégouter de manger du foie gras. Quand on connait la souffrance d'un gavage de canard ou d'oie pour avoir du foie gras, c'est aussi à vous dégoutter de manger du foie gras.

    Laissons les animaux en paix, et arrêtons de les manger et de les faire souffrir. Mais nous avons des ministres et un gouvernement qui n'en a rien à faire des animaux. Tant que l'homme ne comprendra pas la souffrance qu'il inflige, il y aura d'autres cas comme ça, malheureusement. Il ne faut pas baisser les bras et continuons à nous battre pour les sauver de l'enfer.

  6. nous pour eux 26/08/2020 à 14:18:54

     

    Ah oui le meilleur moyen c'est de ne plus les manger tout à fait d'accord ! Bonne chose je n'en mange déjà pas et tout ce qui est viande c’est de moins ne moins et je ne regrette rien ! OH NON….

     

    Alors oui, effectivement ces horreurs sont passées aux infos, il faut vraiment continuer à se battre cotre tout ça et surtout FERMER cet élevage et une fois les canards mis à l’abri. Mettre le feu à cet endroit. Mais oui quand je dis mettre le feu il est vrai qu'on ne peut pas mettre le feu ainsi n’importe où car c'est nocive. Mais il faut vraiment détruire ces bâtiments et faire trinquer tous ceux et celles qui ont participé à de telles élevages d'horreurs. QUE JUSTICE SOIT FAITE

     

     

     

  7. icare7 26/08/2020 à 12:12:56

    Que font les services vétérinaires ?  Il faut des controles-surprises fréquents !

    Honte à ces tortionnaires qui ne pensent qu'au fric et honte aux personnes qui nient l'évidence sous prétexte propagande végan !

  8. Furiashoot 23/08/2020 à 15:45:11

    Comment imaginer tants de choses horrible dans ce beau pays que la France! honte à ceux qui en sont la cause!

  9. queniart.56 22/08/2020 à 09:52:52

    fermer c'est bien,mais que deviennent les animaux encore vivants,sont t-ils encore sur place,ou ont t-ils etes mis ailleurs,en tout ca s1 chose certaine c'est que les services veterinaires du departement sont impliques dans cette affaire,il y a des responsables qui doivent etre vires car ce sont des incapables,heureusement qu'il y a des officines genre L214 qui existent,et,qui font quelques choses,memes si ces gens sont moins payes que les services de l'etat qui n'ont rien fais

  10. queniart.56 22/08/2020 à 09:46:13

    on se demande bien pourquoi l'etat n'a rien fait avant,que font les services veterinaires,cela n'arrive pas en 1 jour