Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Communiqué

Référendum pour les animaux : La Fondation 30 Millions d’Amis apporte son soutien

Interdire les élevages en cages et sortir de l'élevage intensif : deux mesures plébiscitées par les Français, et qui font désormais l'objet d'un référendum d'initiative partagée. ©borevina /Pixabay

Pour mettre en œuvre 6 mesures phares pour le bien-être animal, 26 organismes de protection animale et 53 personnalités publiques se réunissent afin de lancer un « Référendum d’Initiative Partagée » (RIP), une proposition de loi qui doit d’abord recevoir l’appui de 185 députés et sénateurs, puis réunir 4,7 millions de signatures dans un délai de 9 mois. La Fondation 30 Millions d’Amis apporte son soutien à cette mobilisation sans précédent.

Le décompte est lancé ! Fruit de la mobilisation commune de plusieurs dizaines d’organismes de protection animale et de personnalités publiques, le « référendum pour les animaux » vise à faire adopter 6 mesures phares pour améliorer le bien-être animal : interdire l'élevage en cage ; fermer les élevages à fourrure ; mettre fin à la chasse à courre et aux chasses traditionnelles ; bannir les spectacles d'animaux sauvages ; cesser de recourir à l'expérimentation animale lorsque les alternatives existent ; et enfin, sortir de l'élevage intensif.

Objectif : 4,7 millions de signatures

Prévue par la Constitution, la procédure de Référendum d’Initiative Partagée (RIP) permet de soumettre une proposition de loi au référendum. Plusieurs étapes sont nécessaires : d’abord, recevoir l’appui d’au moins 1/5e des membres du Parlement, soit 185 députés ou sénateurs. Puis, une fois validée par le Conseil constitutionnel, la proposition doit recueillir le soutien de 10 % des personnes inscrites sur les listes électorales – soit 4,7 millions d’inscrits – dans un délai de 9 mois. Si de nombreux parlementaires restent donc à convaincre, le « référendum pour les animaux » peut déjà compter sur le soutien de 17 députés du groupe EDS (Ecologie, démocratie, solidarité) à l’Assemblée Nationale.

« La grande majorité de la population française est favorable à des mesures fortes en faveur des animaux. Il est temps que cela se concrétise dans la loi, affirme le journaliste Hugo Clément, à l’origine de l’initiative. Il faut que la société civile, les entrepreneurs et les associations s'emparent de ce sujet. » Parmi les personnalités publiques qui soutiennent le référendum figurent notamment les grands patrons français Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon. « La cause animale rassemble des personnes inattendues, comme ces entrepreneurs qui arrivent avec des propositions ambitieuses et pragmatiques, a commenté Brigitte Gothière, co-fondatrice de l’association L214. On va montrer aux politiques que le lobbying citoyen populaire est aussi du côté des animaux et qu'il va falloir en tenir compte. »

Des attentes avérées de la part des Français

Les 6 mesures phares du référendum pour les animaux correspondent à des attentes avérées, exprimées par une majorité de citoyens Français. Ainsi, 72 % d’entre eux sont favorables à la fin de l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques, 81 % approuvent l’interdiction de l’élevage intensif, 91 % s’opposent au commerce de la fourrure ; 76 % se prononcent contre la chasse à courre ; et 86 % souhaitent l’interdiction totale de l’expérimentation animale lorsque des alternatives existent (baromètre Fondation 30 Millions d’Amis /Ifop, 2020). En outre, l’initiative citoyenne pour la fin des cages dans l’Union européenne – portée par l’association CIWF – était parvenue à dépasser son objectif de 1 million de signatures parmi les pays membres.

Moins de 48h après le lancement du « référendum pour les animaux », plus de 100.000 citoyens se sont déjà engagés à nos côtés ! Pour faire entendre la voix des opprimés en ajoutant votre signature, rendez-vous sur le site referendumpourlesanimaux.fr.

Commenter

  1. scootifle 22/07/2020 à 14:33:05

    Moi aussi je participe, et à toutes les pétitions etc, etc.... tout ce qui concerne la cause animale car maintenant sa suffi, il y en a ras le bol de cette souffrance gratuite M****

  2. Contrhal 11/07/2020 à 14:23:14

    Je suis stupéfait que la suppression de l'abattage rituel ne figure pas dans les mesures phares !

    Le degré de lâcheté dans lequel nous sommes tombés m'étonnera toujours !

    Un pays incapable de défendre ses valeurs est condamné à disparaître ...

  3. Emilia CLÉ 11/07/2020 à 11:26:56

    Je ne peux pas signer mais je peux passer l’information et c’est ce que j’ai fait,j’espère qu’on pourra arrêter ce massacre grâce a ça

  4. Combattant57 08/07/2020 à 19:37:42

    J'ai signé et parlé de cette pétition au plus grand nombre, à vous maintenant et en avant !

    Le combat continu...

  5. pouguy 08/07/2020 à 18:07:53

    je crois que j'ai signé sur mes opinions.com sur cette question,  c'est bien beau un référendum, mais il faut qu'il soit respecté ce qui n'a pas été le cas sur mastrich, si on l'a un jour, ce qui n'est pas sure avec la politique que l'on a qui ignore les animaux

  6. corie57 08/07/2020 à 17:30:09

    Sans hésitation à signer. Stop à  la cruauté animale 

  7. Hervé Baratte 08/07/2020 à 15:58:22

    J'ai signé et j'ai partagé sur Facebook !

  8. chatmama 08/07/2020 à 14:12:05

    Déjà signé. Je ne me fais pas d'illusion sur ce nouveau gouvernement. Depuis 20 ans les associations de défense des animaux de compagnie réclament l'interdiction de vente de chiots et de chatons dans les animaleries et sur internet. Rien ne change !

    Pour les gouvernement passés et actuels l'intterêt est le fric avant tout; le dernier décret d'autorisation aux simples propriétaires de vente de leurs chiens ou de chats sans agrémntation obligatoire aux laboratoires d'expérimentation animale le prouve.

  9. nous pour eux 08/07/2020 à 13:45:09

    Oh oui je signe plutôt 100 fois qu'une !