Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Affamé, pattes cassées, aspergé d’eau gelée… Ce lionceau a vécu l’enfer pour des selfies

Près de 3 mois après son sauvetage, Simba reprend petit à petit des forces. Le lionceau a vécu un véritable cauchemar pour de simples photos./©Yulia Agaeva

Durant le confinement en Russie, un lionceau a été sauvé par des bénévoles alors qu’il se trouvait au fond d'une grange sale et humide dans un état déplorable. Arraché à sa mère à seulement quelques semaines, le fauve était torturé pour faire des photos avec les touristes sur les plages de Sotchi. Sa survie relève du miracle, même si l’animal aura des séquelles à vie. 30millionsdamis.fr revient sur l’histoire du sauvetage de Simba qui a ému tout un pays.

« Un océan de douleurs. » Revenu de l’enfer, Simba est devenu malgré lui le symbole de la cruauté liée à l’exploitation des animaux sauvages en Russie. Torturé pendant des mois par des personnes dénuées de scrupules, son histoire serait parvenue jusqu’au Kremlin où le président russe Vladimir Poutine a ordonné une enquête pour punir ses tortionnaires.

Simba a été retrouvé dans un état déplorable au fond d'une grange froide et sale./©SaveMe

Dérobé à sa mère alors qu’il n’avait que quelques semaines, le pauvre lionceau n’était qu’un simple outil de travail pour certains – parmi lesquels un photographe –  soupçonnés de faire partie d’un réseau de trafiquants d’animaux sauvages. Mission dévolue au félin : faire le tour des plages pour être pris en photo avec des touristes. Des selfies qui cachaient un envers du décor horrifique. « Il n’était pratiquement pas alimenté, était drogué et constamment baigné dans de l’eau congelée pour être puni, détaille pour 30millionsdamis.fr Yulia Agaeva, qui a mené l’opération de secours le 26 mars 2020 avec l’association russe "Save Me" alors que l’animal était abandonné dans une grange sale et froide du village d’Izerbash (Sud-Ouest de la Russie). Il a vécu un véritable enfer, présentait des plaies sur tout le corps. J’en avais les larmes aux yeux. » 

Il a frôlé la mort 

Transports en urgence, mobilisation de bénévoles… c’est une véritable chaîne humaine qui s’est mise en place pour sauver Simba : « Si nous avions attendu un peu plus, il serait mort, lâche Yulia Agaeva. Nous n’avions pas de temps à perdre. Son sauvetage relève du miracle. »

Une fois secouru, le lionceau est emmené d’urgence chez le vétérinaire pour se faire opérer. Souffrant de graves blessures à la colonne vertébrale, il se trouvait au bord de la mort. Il a finalement pu être mis hors de danger malgré des séquelles inévitables, dont des déformations provoquées par les sévices endurés. Il souffrait également de plaies ouvertes, d’obstruction intestinale et d’atrophie des membres postérieurs. « Ces pervers qui le détenaient lui ont cassé les os pour qu’il ne s’échappe pas et reste calme pendant les selfies avec les touristes, peste le Docteur Karen Dallakyan contacté par 30millionsdamis.fr. Simba a vécu un véritable calvaire. »

Simba a été pris en main par des bénévoles après avoir été torturé pendant un an pour des selfies./©Save Me

Une enquête a été diligentée et le Kremlin a annoncé vouloir renforcer la loi contre la cruauté envers les animaux (qui punit tout acte de cruauté d’une peine pouvant aller jusqu’à 5 ans de prison, mais peu appliquée). Par ailleurs, depuis le 1er janvier 2020, il est interdit de posséder un animal exotique chez soi. « Des réseaux de trafiquants prospèrent en Russie et aucune loi ne protège réellement ces animaux sauvages, déplore Yulia Agaeva. De nombreux jeunes animaux sauvages sont vendus par des cirques pour être utilisés comme l’a été Simba. Il faut mieux les protéger. »

Simba réapprend à vivre 

Le lionceau, qui vient de fêter sa première année, va beaucoup mieux grâce aux soins prodigués. « Il se sent très bien, souligne Kristina, bénévole pour le refuge « Save Me » où Simba reprend des forces. Il marche et court avec confiance. Bien évidemment, il faut toujours faire attention à ses os. Mais il est bien entouré, avec de l’amour et de l’attention. » Quand il sera entièrement remis, le refuge espère pouvoir le transférer dans un sanctuaire en Afrique.

30millionsdamis.fr pointe régulièrement du doigt l’exploitation des animaux sauvages, pour les attractions touristiques, les cirques ou les trafics. En France, la Fondation 30 Millions d’Amis a déjà réalisé de nombreux sauvetages de lionceaux victimes de l’Homme.

Alors qu'il vient de fêter son anniversaire, Simba reprend des forces. Si tout va bien, il sera transféré dans un sanctuaire en Afrique./©Save Me

Commenter

  1. Loona77 02/07/2020 à 12:02:27

    Monstrueux ! A pleurer ! Les coupables de cette monstruosité au goulag ! Quant aux touristes qui encouragent ce genre d'exploitation, honte à eux !

  2. Furiashoot 01/07/2020 à 07:54:03

    Bande de fou! C'est plus que horrible pauvre bête! quelle calvaire ... quelle enfer.. pauvre petit j'espère qu'ils ont été puni..

    heureusement que Simba va mieux!

  3. 愛moy 29/06/2020 à 21:02:10

    C'est vraiment cruel! Dire qu'il y a des cas semblables partout dans le monde! ça fait un coup sur le moral, c'est clair!

    Les bourreaux de ce pauvre Simba méritent bien plus que des bains d'eau froide, c'est le mois qu'on puisse dire!

  4. murgod@outlook.com 24/06/2020 à 14:46:47

    C'est immonde. Son tortionnaire devrait être sévèrement puni, à l'égal de ce qu'il a fait subir à ce lionceau. Quand on pense que les lions sont en voie de disparition ...

  5. Dalietpouky 22/06/2020 à 21:04:14

    C'est vraiment horrible de savoir qu'il n'a pas pu avoir une enfance heureuse

  6. Gryffondore 22/06/2020 à 18:15:11

    Ecoeurant ! Punir ses tortionnaires ? Ils auront une tape sur la main pour qu'il ne recommence pas. On connait l'histoire.

  7. Rio et compagnie 21/06/2020 à 10:21:08

    Wolf bravo

  8. AnneV 19/06/2020 à 18:46:54

    Un des commentaires disait "dans quel monde vivons nous ?" je répondrai "rien n'a changé, si ce n'est que maintenant, internet et les réseaux sociaux dénoncent plus facilement !!!!!" L'humanité doit changer face à l'environnement et la protection animale. Le public change, évolue, lentement mais sûrement, maintenant il faut arriver à changer les politiques et là ! entre les lobbies, les "électeurs potentiels" et leurs ambitions personnelles, ce n'est pas gagné !! C'est à nous, électeurs ayant une cervelle à leur faire voir le chemin à prendre. Mais, note positive, la condition des martyrs animaux est moins pire qu'avant ! Nous savons maintenant !

  9. Combattant57 18/06/2020 à 21:19:52

    Faisons confiance au camarade POUTINE pour régler très vite ce problème en retrouvant les auteurs des faits inqualifiables...ce n'est qu'une question de temps !

    Longue Vie à toi ami lionceau...

  10. lety77 18/06/2020 à 17:51:58

    Un autre fait divers, mais dans les pays de l'est et en russie, la condition animale n'a aucune valeur... Alors les sadiques s'en donnent à coeur joie !! Une sanction pour ces pourris... les déposer en pleine savane, auprès des congénères de ce pauvre petit lionceau et ainsi pouvoir constater, si ils seraient aussi courageux  !!!!