Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Covid-19

Des bénévoles se mobilisent pour garder les animaux du personnel soignant !

De nombreuses initiatives se sont déployées pour garder bénévolement les animaux des personnes dans le besoin. ©AdobeStock

Si chacun doit limiter autant que possible les contacts avec autrui pour enrayer l'épidémie de Covid-19, les élans de solidarité n'ont jamais été aussi nombreux ! Certains proposent bénévolement leur aide pour garder les animaux des soignants. 30millionsdamis.fr met en avant ces initiatives solidaires.

En France, plus de 20 millions de chiens et chats accompagnent notre quotidien (Facco/TNS Sofres, 2018). Parmi eux, certains risquent de se retrouver seuls, faute de pouvoir être gardés par leur maître, personnel soignant mobilisé dans le cadre de l'épidémie de Covid-19. C'est pourquoi, l'association toulousaine « Le Resto des Zanimos » invite toute personne volontaire - et sérieuse - à garder gratuitement les animaux du personnel médical de la ville rose. L'objectif est doublement louable : soulager le quotidien du personnel de santé et protéger leurs animaux. « Avant tout, j'ai entrepris cette démarche pour éviter les abandons d'animaux, confie à 30millionsdamis.fr Valérie Livert, la Présidente de l'association. Il faut les aider, penser à eux ». Depuis le début du confinement une centaine de bénévoles ont rejoint, sur Facebook, le groupe « Aide aux Zanimaux des soignants de Toulouse » pour faire part de leur disponibilité et de leur situation géographique. « En amont, je veille à ce que les personnes volontaires connaissent bien les besoins des animaux, rassure V. Livert. Puis, avant toute garde, je rappelle évidemment les règles d'hygiène et les gestes barrières à respecter ».

Ainsi, un médecin a pu confier à l'une de ces bonnes âmes sa chienne dont la santé nécessitait une surveillance quotidienne post-opératoire. Les personnes hospitalisées peuvent, elles-aussi, profiter de ce service. Ce fut le cas d'un retraité, sans famille, dont l'auxiliaire de vie a alerté l'association. Et parce que de nombreuses personnes d'autres départements ont manifesté leur besoin ou proposé leur aide, le groupe, initialement destiné aux soignants de Toulouse, a décidé d'élargir ses services à toute la France. 

Des élans de solidarité fleurissent dans tout le pays

 

J'ai entrepris cette démarche pour éviter les abandons. 

V. Livert - Pdte Asso. Le Resto des Zanimos

De nombreuses personnes proposent, sur tout le territoire, leur aide sur les réseaux sociaux. Pour les soignants certes, mais aussi pour toute autre personne se trouvant - pour une raison ou une autre - dans la nécessité de faire garder son animal. C'est le cas sur le groupe Facebook Wanted Community Animaux qui compte près de 52 000 membres. Le site internet mon-bibou.fr met également en relation des pet-sitters bénévoles et des personnes qui ne peuvent temporairement prendre soin de leur animal. De même, le réseau collaboratif de voisinage « Smiile » incite, via son filtre « Covid-19 », à l'entraide pour la garde ou la promenade d'animaux de compagnie des plus fragiles, à l'échelle d'un immeuble ou d'un quartier.

Des plateformes de garde d'animaux ont, elles-aussi, décidé de proposer gratuitement leur aide pour les personnes dans le besoin. Ainsi, le réseau « Emprunte mon toutou » a rendu son service complètement gratuit pour toute la durée du confinement afin « d'aider les personnes fragiles et les personnels soignants à trouver des bénévoles pour sortir leur chien ». L'activation d'une nouvelle fonctionnalité - SOS COVID-19 - permet à ces personnes de remonter en priorité dans l'algorithme des recommandations de profils. 

Des précautions indispensables à adopter

En cette période de crise sanitaire, le respect des règles d'hygiène de base et des gestes barrières est évidemment fondamental. Même si les animaux de compagnie ne transmettent pas le virus, il importe de bien se laver les mains après les avoir touché. L'animal doit également être lavé à l'aide de gants, soit par le propriétaire avant d'être confié au pet-sitter, soit en cas d'urgence (hospitalisation) par le pet-sitter lui-même. Le maître veillera à confier au gardien un minimum d'accessoires - en se limitant si possible au collier, à la laisse ou à la cage d'un rongeur - après avoir procédé à leur désinfection. « Si la garde est urgente, le gardien met tous les accessoires dans un sac plastique et les lave chez lui, conseille le réseau social Bibou. Tous ces gestes de précaution valent également lors de la restitution de l'animal ».

Enfin, les accueillants devront respecter les nouvelles dispositions du décret du 23 mars 2020 qui limite désormais les déplacements pour les besoins des animaux de compagnie « dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile ». 

Les pet-sitters pourront profiter des conseils de 30millionsdamis.fr pour préserver la santé de leurs petits protégés tout en les amusant malgré le confinement.

Commenter

  1. Zigomard 01/04/2020 à 19:56:42

    J'ai voulu m'inscrire sur le site mon-hibou.fr. Si je peux aider un soignant en lui gardant gratuitement son animal. (Plutôt chat). J'ai reçu un mail de confirmation à mon-hibou mais lorsque je souhaite me connecter, bien que cela fasse plusieurs heures, j'ai le message compte en attente de validation ? alors que j'ai seulement renseigné mon adresse mail et un mot de passe. Je n'ai pas accès à un questionnaire pour renseigner mes coordonnées. Est-ce normal ?

    Merci.

  2. pouguy 01/04/2020 à 18:24:04

    malheureusement il a fallut ce maudit virus pour la solidarité revienne, mais une fois parti, je suis sure que les gens redeviendront égoïstes et jaloux comme avant, et c'est dommage

  3. Bandy86 01/04/2020 à 18:20:33

    Enfin des nouvelles meilleurs, bravo aux personnes qui prennent soin des animaux, ils ont besoin de nous aussi en ce moment.