Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Covid-19

Qui pour s'occuper de mon animal en cas d’hospitalisation liée au COVID-19 ?

Si les services de garde restent ouverts, la solidarité jouera un rôle important pour les animaux des personnes hospitalisées./ ©Adobe Stock - magui RF

Alors que les Français sont majoritairement confinés chez eux (17/03/2020) afin d’éviter la propagation du Covid-19, les animaux de compagnie pourraient être des victimes collatérales de la crise sanitaire si la situation devait se dégrader un peu plus encore. Afin d’éviter un abandon, la Fondation 30 Millions d’Amis appelle tous les maîtres-ses à anticiper une hospitalisation pour faire garder son animal.

C’est l’une des terribles conséquences de la propagation du Covid-19 en France et dans le monde. Le nombre d’abandons d'animaux s'accroît... S’il est essentiel de rappeler que les chiens et les chats ne peuvent pas contracter ni transmettre le coronavirus, chacun peut protéger son animal dans l’éventualité de sa propre hospitalisation. Pour cela, il est nécessaire de s’y prendre dès aujourd'hui.

Le mot d’ordre : « anticiper »

 

Anticiper et identifier, parmi ses proches, la personne qui pourra prendre soin de l’animal.

Dr Bruno Pelletier, vétérinaire

« Il faut anticiper et identifier, parmi ses proches, la personne qui pourra prendre soin de l’animal en cas d’hospitalisation, explique le Docteur Bruno Pelletier, vétérinaire à Colombes (92). Pour une personne seule, c’est le maire qui prend un arrêté afin que la fourrière vienne chercher l’animal et le garde pendant toute la durée de l’hospitalisation. C’est ce qu’on appelle une "garde sociale". Mais encore faut-il prévenir l’hôpital qu’il y a un animal seul chez vous. »

L’anticipation est primordiale d’autant que plusieurs services de garde d’animaux se retrouvent dans le flou total... ou saturés. « La question est délicate puisque maintenir notre activité implique nécessairement des déplacements humains pour que les gardes soient effectuées, alerte sur 30millionsdamis.fr Bruno Bortolan, directeur de Petsitoo, l’une des principales plateformes de garde d’animaux. Toutefois, les personnes nécessitant une hospitalisation ou celles dont l'activité est maintenue (personnels soignants, alimentaire, etc) risquent d'avoir besoin de faire appel à nos services, et c'est pourquoi nous avons pris la décision de maintenir notre activité pour le moment. »

Services de garde « maintenus » et attestation

 

Important aussi de faire jouer la solidarité avec les proches, le voisinage, les collègues...

Direction générale de la Santé

Contacté par 30millionsdamis.fr, le ministère de la Santé et des Solidarités rassure et prône la solidarité. « Les commerces de détail de fournitures pour animaux font explicitement partie des établissements restant ouverts. Dans une même logique, les services de garde ont vocation à être maintenus pour les cas où les propriétaires ne sont pas en mesure de garder leur animal ou de le confier à un proche, explique la Direction générale de la santé. L'attestation de déplacement dérogatoire comporte une mention "déplacement pour assistance aux personnes vulnérables". Cette mention permet de faire face à ces cas de figure, entre autres. Il est important aussi de faire jouer la solidarité avec les proches, le voisinage, les collègues, etc… » Dans le cas du Covid-19, il est toutefois essentiel de rappeler qu'il est préférable de garder l'animal dans l'habitation du gardien après que celui-ci a été lavé et de refuser tout objet pouvant avoir été contaminé.

La solidarité s’organise sur les réseaux sociaux

Outre son réseau familial ou amical et les services payants, d’autres solutions peuvent surgir à travers la solidarité au sein des plateformes sociales. Ainsi, de nombreuses personnes investissent les groupes Facebook ou le fil Twitter pour proposer leur aide en cas d’hospitalisation d’une personne. « Heureusement, il n’y a pas encore eu beaucoup de demandes dans ce cas, témoigne Johanne, modératrice du groupe Facebook Wanted Community Animaux qui compte près de 52 000 membres. Mais la solidarité s’organise. Des gens se proposent spontanément pour éviter les abandons. »

 

Les gens se proposent spontanément pour éviter les abandons.

Johanne, modératrice Facebook Wanted Community Animaux

C’est le cas de Léa, très active sur les réseaux sociaux : « La priorité en ces temps troubles, c’est la solidarité, lance cette passionnée de la cause animale. Si quelqu’un se retrouve dans le besoin de faire garder son animal, j’irai l’aider en respectant les gestes barrière. Il ne faut pas oublier que les animaux se retrouvent autant en difficulté que nous. »

Pour garder un animal chez soi, il est important de respecter les règles d’hygiène de base et les gestes barrières définis, à savoir se laver les mains après avoir touché l’animal même si ce dernier n’est pas directement concerné par le coronavirus. De même, l'animal doit être lavé. En attendant, n’hésitez pas à suivre les conseils de 30millionsdamis.fr pour garder votre animal en bonne santé et trouver des moyens de les amuser pendant votre confinement.

Commenter

  1. pouguy 28/03/2020 à 17:34:39

    certaines personnes sont des imbéciles pour moi, quand j'entends et je vois dans les journaux que certaines personnes abandonnent leur chien ou chat de peur d'attraper le virus, alors que c'est entre humains qu'on peut l'attraper, gardons nos animaux chez nous en les traitants bien car ils nous sont d'une très grande utilité.

  2. le meur 26/03/2020 à 01:49:40

    pourquoi faut laver l animal si une personne est contaminée ? 

    ma nièce caresse des chats dehors et elle vient d apprendre qu elle a le coronavirus , comment faire pour prévenir les propriétaires quand on ne sait pas a qui appartient l animal .

  3. Zigomard 25/03/2020 à 20:47:39

    En 2017, je devais subir une intervention chirurgicale et j'avais un chat. J'ai retardé l'intervention afin de trouver une personne de confiance. De plus, il était insuffisant rénal. Il devait impérativement prendre des médicaments mais ne faisait aucune difficulté pour les prendre ils avaient un goût appétant. Auparavat, c'était ma mère qui s'en occupait en mon absence pour formation... Je ne pouvais plus compter sur elle. Entrée en maison de retraite. Famille et relations, pas possible. Certains avaient déjà des animaux, d'autres n'aimaient pas les animaux. Mon chat très câlin avec les humains mais pas avec ses congénères. J'ai demandé au vétérinaire qui le suivait. Solution : pension ou une personne qui gardait des animaux mais avait déjà des chiens et chats. Je voyais appocher la date d'hospitalisation et toujours pas de solution. Des voisins ont accepté de s'en occuper. J'ai payé le prix fort afin d'avoir l'assurance que mon chat soit bien soigné. J'avais donné mes "consignes" non seulement de vive voix mais par écrit afin que mon chat soit soigné correctement. A mon retour, cela a été l'horreur. Pas de maltraitance, loin de là. Mais les coupelles encore avec des restes de nourriture, une seule caisse avait été faite, et encore ! Les médicaments en gouttes. Les flacons a moitié vides mais les emballages.... Mon chat était très maniaque pour sa caisse à un moment donné il s'est soulagé à plusieurs endroits dans la maison.  Il faut avouer que ce n'est pas facile de trouver une personne de confiance. Malheureusement, je n'ai plus mon chat. J'ai dû me résigner à le faire euthanasier. La maladie a été plus forte. Il me manque beaucoup mais aujourd'hui cela aurait été à nouveau l'angoisse. Pour le moment, hors de question d'adopter un autre chat je n'ai pas encore fait le deuil de celui-ci mais est-ce qu'un jour j'adopterai à nouveau un chat ??? Je ne le pense pas. Je n'ai plus de personne de confiance pour prendre en charge mon animal en cas d'hospitalisation, de décès.

    Une association m'avait remis des autocollants à positionner à des endroits visibles dans le logement. "Ici habite(nt) : ... chat(s) ... chien(s). En cas d'incendie, d'hospitalisation, NE NOUS OUBLIEZ PAS ! J'avais collé un autocollant sur la vitre arrière de la voiture et un autre vers le tableau de bord, en cas d'accident.

  4. jjv1953 25/03/2020 à 14:32:01

    Comment faire quand les pensions canines sont vermées pour cause de CODI-19 ? Le mieux est de demander à un voisin de prendre en charge l'animal de compagnie.

     

  5. chatmama 25/03/2020 à 11:51:24

    Je suis une personne fragile, vivant seule en appartement et je suis famille d'accueil d'un chat FIV de 6 ans. L'associattion de l'Ecole du chat de Caen est en Normandie et n'a pas de refuge mais que des FA. je n'ai pas de compte sur FB ni Twiter ni aucun autre. je ne sors qu'une fois par semaine pour les courses alimentaires mais si par malheur j'étais contaminée, comment je fais pour mon protégé Aldo ?

    Sachantt que dans mon immeuble il n'y aucune solidarité, le pauvre Aldo se retrouvera en fourrière.

  6. pupuce1805 25/03/2020 à 10:31:47

    Bonjour, j'ai vu passer hier sur Facebook une "attestation" pour transmettre ses souhaits concernant la garde de ses animaux....et plus...si on est contaminé par le coronavirus.

    Je pensais trouver cette attestation sur votre article.

    Pouvez vous mettre une attestation type pour les proprietaires.

    Et peut etre indiquer des moyens de garde (adresses et tel) pour les proprietaires qui n'ont personne pour confier leur animal.

    Merci d'avance.