Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Culture

Stupéfiant ! Il immortalise la trace laissée par les oiseaux dans le ciel

La prouesse technique de Xavi Bou lui permet de figer le vol des oiseaux dans le ciel. /©Xavi Bou

Un naturaliste catalan compile des centaines d’images d’oiseaux en plein vol afin de matérialiser leur tracé dans le ciel. Un résultat bluffant qui permet à ce passionné d’ornithologie d’alerter sur le sort des oiseaux dans les villes. Il a partagé ses craintes à 30millionsdamis.fr.

Quels tracés laissent les oiseaux en plein vol ? C’est la question que s’est posé Xavi Bou, un naturaliste catalan passionné d’animaux avant de trouver une incroyable technique : le gel de quelques secondes de vol en une seule image. Les formes mouvantes dans le ciel qui en résultent sont spectaculaires.

©Xavi Bou

« Des formes magnifiques ! »

« Je devais absolument trouver quelque chose qui me définisse vraiment, explique le natif de Prat del Llobregat, près de Barcelone. La nature a toujours été ma passion. J’ai donc décidé d’en parler d’un point de vue personnel. Ce projet me permet de concilier nature, art et innovation. » Intitulé « Ornithography », cet ensemble d’images étonnantes relève d’une prouesse technique. Pour l’atteindre, Xavi Bou dispose d’un appareil photo haute résolution lui permettant d’attraper plusieurs dizaines d’images par seconde. Il les rassemble ensuite en une seule. « Le souci est de capter ces moments inaperçus et de questionner les limites de la perception humaine, explique l’ancien photographe de mode. Chaque image est composée de 250 à 1000 images individuelles. Et vous obtenez ces magnifiques formes. »

« La disparition des oiseaux va de 100 à 10 000 fois plus vite que la normale »

©Xavi Bou

La beauté de ses images permet à Xavi Bou d’interpeller sur la chute vertigineuse de la population d’oiseaux, notamment dans les villes européennes. Et pour cause, « les oiseaux disparaissent entre 100 et 10 000 fois plus vite que la normale », s’était alarmée l’ONG Birdlife International (27/04/2018).

 

Les oiseaux disparaissent parce que nous sommes de plus en plus déconnectés de la nature.

Xavi Bou

« Je me sens terriblement frustré par cette chute vertigineuse, s’alarme Xavi Bou. La plupart des gens ne comprennent pas que les oiseaux disparaissent parce que nous devenons de plus en plus déconnectés de la nature. Aussi humble qu’il soit, le but de mon travail est d’attirer l’attention sur cette nature qui nous entoure. La plupart des oiseaux que je montre sont communs. Pour apprécier ces formes, il vous suffit de regarder vers le ciel. Je pense que pour s’impliquer dans la conservation de la nature, il faut se reconnecter avec elle : nous aimons ce que nous connaissons. »

Le naturaliste catalan travaille actuellement sur un livre dans lequel il pourra montrer ses images et parler de son combat pour la préservation des oiseaux. Comme lui, de nombreux photographes ou autres artistes engagés dans la protection animale sont mis en avant par la Fondation 30 Millions d’Amis. C’est le cas du peintre sur mains Guido Daniele ou du photographe spécialiste des fonds marins, Greg Lecoeur.

©Xavi Bou