Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Culture

Greg Lecoeur : « Le monde sous-marin, un monde qui ne triche pas »

C’est dans les profondeurs de la péninsule antarctique que Greg Lecoeur a pu immortaliser le phoque crabier. /©Greg Lecoeur

Le photographe niçois Greg Lecoeur a été primé lors du concours Ocean Art Underwater grâce à son impressionnant cliché d’un phoque crabier s’immisçant dans la glace de la péninsule antarctique (13/01/2020). 30millionsdamis.fr a fait la rencontre de ce passionné des fonds marins.

« Le monde sous-marin, c’est là où la nature expose toute son ingéniosité. » Entre Greg Lecoeur et la biodiversité marine, c’est une véritable histoire d’amour. Dès sa tendre enfance, le photographe niçois apprivoise les profondeurs de la mer Méditerranée grâce à son objectif. A 32 ans, c’est à travers le monde qu’il explore les beautés que réservent l’océan.

« C’est sous l’eau que la biodiversité est la plus importante »

« J’ai toujours été un passionné de nature, évoque-t-il. Quand je ne travaillais pas, j’allais faire de la plongée. En 2011, j’ai tout plaqué en France pour passer mon monitorat puis partir faire le tour du monde avec mon sac à dos et mon caisson de plongée. J’ai découvert les Îles Galapagos, Hawaii, le Honduras, l’Indonésie voire les Philippines… Je me suis rendu compte que je passais plus de temps à faire de la photo qu’autre chose. Le monde sous-marin, c’est là où la biodiversité est la plus grande. On est loin des gens. C’est un monde qui ne triche pas.» Requin-baleine, tortue, raie manta… Les espèces aquatiques se voient sublimées sous le viseur de Greg Lecoeur. Elu photographe de l’année par National Geographic en 2016, l'homme s’est forgé une solide réputation dans le monde de la photographie sous-marine.

@Greg Lecoeur

La photo pour sensibiliser à l'urgence climatique

C’est dans les profondeurs de la péninsule antarctique que le photographe a pu faire la connaissance du phoque crabier. Un animal qui lui permet de glaner le premier prix de l’Ocean Art Underwater (13/01/2020). « J’étais le long d’un iceberg quand 4 ou 5 phoques se sont dirigés vers moi, décrit le lauréat. C’est une espèce peu documentée. Contrairement à ce que son nom l’indique, il ne se nourrit pas de crabes mais de krill (ndlr : petites crevettes). On le voit aspirer l’eau qui contient le krill avant de fermer la mâchoire. »

@Greg Lecoeur

Derrière la beauté de son image se cache un message engagé car le phoque crabier voit son habitat disparaître au fil des années à l’instar de tous les autres animaux aquatiques. Les effets du réchauffement climatique et la fonte des glaces se font particulièrement ressentir et Greg Lecoeur en fait son principal cheval de bataille. « C’est un sujet dont on parle souvent mais auquel nous avons du mal à y mettre les mots justes, estime l'artiste. J’ai pu observer les conséquences concrètes de ce réchauffement notamment sur les animaux. J’utilise mon art comme moyen d’expression afin de sensibiliser au maximum les gens. »

@Greg Lecoeur

Commenter

  1. Emilia324 01/02/2020 à 19:57:42

    C’est si beau si intrigant si excitant... j’aimerais le découvrir et non le détruire et je voudrais aussi garder et immortaliser pour toujours cette image magnifique c’est triste que la race humaine existe pour la détruire...

  2. AnneV 31/01/2020 à 18:31:10

    Bien sûr que la nature ne triche pas ! L'humain est simplement là pour la détruire !!!!! Qui sommes nous en fait ? Des prédateurs sans conscience, sans âme, uniquement préoccupé de notre "petite vie" sans aucune vues sur l'avenir de ces écosystèmes qui sont notre avenir ?!!!! l'animal est riche, intelligent et sait !!!! Nous, du haut de notre arrogance, n'avons toujours rien compris.....Sordide !!

  3. cat lover 92 31/01/2020 à 10:06:02

    Magnifiques photos pour un magnifique message. Si seulement plus de monde s\'en souciait...