Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

10 000 dromadaires sacrifiés en Australie : pourquoi ?!!

Déjà très critiquée pour sa gestion des incendies, l'Australie fustigée également pour sa décision d'éliminer des milliers de dromadaires. /©Adobe Stock-Jackson Photography

Alors que l’Australie est en proie aux flammes depuis septembre 2019 et que l’on estime à plusieurs centaines de millions le nombre d’animaux victimes du feu, les autorités australiennes s’apprêtent à tuer 10 000 dromadaires dans le sud du pays. La raison ? Les camélidés consommeraient trop d’eau dans une zone touchée par la sécheresse ce qui mettrait en péril les populations et d’autres animaux. Les associations de protection animale – dont la Fondation 30 Millions d’Amis – déplorent l’absence d’alternatives à cette « solution » radicale.

Mise à jour : Plus de 5 000 dromadaires sauvages ont été abattus par des tireurs en hélicoptères malgré la colère des associations de protection animale, en Australie (14/01/2019).

Dans la tourmente ! Déjà très critiquée pour sa « gestion » des gigantesques incendies qui ravagent le pays, faisant de nombreuses victimes et décimant la faune et la flore, l’Australie est également fustigée après l’annonce de l’abattage imminent de 10 000 dromadaires ! En effet, à la demande des dirigeants aborigènes sur les terres d’Anangu Pitjantjatjara Yankunytjatjara (AYP) à l’extrême nord-ouest de l’Australie du Sud, les autorités vont procéder à l’élimination d’une dizaine de milliers dromadaires : du fait de l’extrême sécheresse, les camélidés se ruent vers les points d’eau à proximité des habitations occasionnant des dommages et des problèmes sanitaires.

Tués par des tireurs en hélicoptères… 

« Nous nous sommes retrouvés bloqués dans des conditions épouvantables, avec la puanteur, la chaleur, alors que les dromadaires détruisent les barrières et s’approchent des maisons pour tenter de boire l’eau des dispositifs d’air conditionné », a justifié Marita Baker, membre de la direction locale de la région. « Certaines personnes ne peuvent pas mettre leur climatiseur de peur que les animaux ne les attaquent pour leur humidité, lâche le porte-parole de la DEW, Richard King. Dans d’autres cas, des dromadaires morts ont contaminé d’importantes sources d’eau et des sites culturels. »

Des hélicoptères armés de tireurs professionnels vont être envoyés par le Département de l’environnement et de l’eau (DEW). Les cadavres des animaux seront ensuite… brûlés et enterrés. L’abattage devrait durer cinq jours.

Un animal importé au 19ème siècle, régulièrement victime d’abattages

La Plan national de gestion du dromadaire sauvage (AFCMP) – un organisme public d’état – indique une population de 1,2 million de ces animaux errant dans une zone qui traverse trois Etats australiens et le territoire du Nord. Un chiffre qui doublerait tous les neuf ans. Des camélidés qui ne sont pas originaires d’Australie mais qui ont été importés au 19e siècle depuis l’Afghanistan, la péninsule arabe et l’Inde. L’AFCMP précise devoir « maintenir le nombre d’animaux bas car, sans abattage, les populations augmenteraient jusqu’à 10 % chaque année. » 160 000 dromadaires sauvages auraient ainsi été abattus entre 2009 et 2013, d’après cette même source.

Les ONG de protection animale – dont la Fondation 30 Millions d’Amis – déplorent qu’aucune alternative à ce massacre ne soit proposée par les autorités australiennes.

Commenter

  1. phoenix35 11/01/2020 à 13:01:52

    Il faut arrêter de massacrer systématiquement les animaux dès qu'il y a un conflit entre eux et les humains !

    Après avoir massacré des milliers de chats sauvages - sous prétexte qu'ils nuisent à la faune sauvage - ils veulent maintenant abattre les dromadaires... Et ensuite à quelle espèce vont-ils s'en prendre ?!

     

  2. Eneaaau 11/01/2020 à 09:08:52

    Mais sont-ils au courant qu'ils consomment bien plus d'eau que les dromadaires ! ? Nous pourrions leur faire la même chose puisque ils consomment aussi de l'eau. Et évidemment ils ne veulent pas trouver d'autres solutions meilleures pour tout le monde... Ce sont des monstres sans cœur et égoïstes.

  3. UnePersonnePassionnéeDesAnimaux22 10/01/2020 à 14:08:45

    C'est une honte d'abattre autant de dromadaires ! Comme s'ils n'y avait aucune autre solution... Ca plus les incendies ravageurs... Les animaux d'Australie sont en danger, et nous, ce qu'on fait, c'est d'en massacrer encore d'autres !!!

  4. AnneV 09/01/2020 à 19:24:33

    Quand les forêts d'Australie et Amazoniennes auront disparues avec leur merveilleuse biodiversité, peut être que l'humain se rendra t'il compte de ses erreurs mais comme toujours, trop tard !! Le plus terrible est que ces décisions sont prises par des gouvernants incompétents ou aveugles ! Et c'est nous, les animaux et la planète qui devont regarder ce désastre sans pouvoir faire grand'chose puisqu'ils ne comprennent rien !!! Les manifestations devant ces nuls ? Faut pas se demander pourquoi !!!! 

  5. pouguy 09/01/2020 à 17:47:25

    s'ils consomment de l'eau ils ne sont pas les seuls, et les hommes eux en consomme eux aussi et on ne les tue pas, je trouve ça ridicule. les australiens sont des im*******, s'ils avaient demandé l'aide internationale pour les incendies plus tot ils n'en seraient pas là.

  6. nalaavie 09/01/2020 à 09:21:21

    Certains commencèrent à se plaindre du fait qu’elle buvait trop d’eau ou, encore, qu’elle terrifiait leur bétail.  Le prophète Salih se mit donc à craindre pour la chamelle.  Il mit en garde son peuple contre un terrible tourment qui s’abattrait certainement sur eux s’ils lui causaient du tort.

     « Ô mon peuple!  Voici la chamelle de Dieu, qu’Il vous a envoyée comme signe.  Laissez-la donc paître sur la terre de Dieu et ne lui faites aucun mal, sinon un châtiment imminent vous saisira! » (Coran 11:64)

    Un groupe d’hommes complota pourtant pour tuer la chamelle et, à la première occasion, lui décochèrent une flèche, puis la transpercèrent à l’aide d’une épée.  La chamelle s’effondra au sol et mourut.  Les meurtriers poussèrent des acclamations, se félicitant les uns les autres et riant de Salih.  Ce dernier les avertit qu’un châtiment terrible tomberait sur eux dans les trois jours, bien qu’au fond de lui-même, il espérait encore qu’ils finiraient par réaliser leur erreur et par se repentir.  Mais non contents de s’en être pris à la chamelle, ils complotèrent ensuite pour détruite Salih et sa famille.

    Dieu sauva le prophète Salih et ses fidèles, qui, le cœur lourd, s’exilèrent.  Trois jours plus tard, le châtiment s’abattit; le ciel fut zébré d’éclairs, le tonnerre gronda atrocement, la terre trembla violemment et Dieu détruisit la cité des Thamoud, dont les membres périrent, terrifiés et incrédules.

    Ibn Kathir raconte qu’ils moururent tous à la même seconde, comme un seul homme.  Leur arrogance et leur entêtement ne leur avaient été d’aucun secours, pas plus que leurs idoles.  Leurs grands bâtiments extravagants ne leur avaient offert aucune protection, non plus. 

  7. Emilia324 09/01/2020 à 07:02:01

    Pourquoi?! Ils on droit de boire et de manger si ça les dérange qu’il parte je sais ce sont des situations difficiles et délicates mais ce n’est une raison pour les tuer on dit que l’Homme est l’animal le plus dangereux oui on dit qu’il fait avancer le monde non la c’est faux il détruit la planète en plus il n’hésite pas à emmener animaux et même humains victimes si je puis dire ... juste pour de l’eau c’est irresponsable ce sont des gamineries !!

  8. nanou2017 09/01/2020 à 05:45:59

    Après les koalas transférés sur une ile isolée et qu'il a fallu euthanasiés parce qu'ils crevaient de faim, après l'abattage de milliers de chats errants qui, soit-disant détruisent la faune sauvage, maintenant les feux non maîtrisés et l'abattage de dromadaires.

    Les australiens seraient-ils en train de devenir le pire fléau de cette planète pour le monde animal en concurence avec les pays asiatiques ?

  9. Gailla 08/01/2020 à 22:20:42

    Je suis écoeurée et attristée. 

    On ne tue pas des population humaines alors pourquoi tuer des populations animales. Je n'en  peu plus d'entendre toutes ces choses. Que ce soit la maltraitance ou comme la tuer des animaux qui ne demande qu'à vivre. Haï honte de faire partie de la race humaine car ce que je remarque c'est qu'il n'y a quasi plus d'humanité 

  10. chatmama 08/01/2020 à 19:10:56

    Tuer non mais quelles sont les alternatives ? Je ne vois qu'un vaste programme de stérilisation ou de contracetion qui aura un coût financier certain sans compter toute la logistique des captures (stérilisations) ou de la mise en place de moyens contraceptifs  Aux associations de convaincre le gouvernement australien.