Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Les huskies victimes du tourisme de masse en Laponie

Plus de 4 000 huskies sont exploités, chaque hiver, en Laponie. / ©AdobeStock

Chaque hiver, en Laponie, des milliers de huskies sont exploités pour le seul plaisir des touristes. Une enquête publiée par CNN fin octobre 2019, révèle que les chiens les plus âgés, épuisés, finiront euthanasiés. D’autres vivent dans des conditions laborieuses et seront, dans le meilleur des cas, rapatriés vers l’Europe pour leur retraite. La Fondation 30 Millions d’Amis tire la sonnette d’alarme sur ces pratiques touristiques qui nuisent aux animaux.

En Laponie, quelque 4 400 huskies sont exploités pour le divertissement des touristes… soit 3 740 de plus qu’en 2016 ! « Depuis les années 80, les tours en motoneige ont toujours été l’activité touristique numéro 1 en Finlande ; mais il y a deux ans, c’est la sortie en traineau qui est devenue l’activité privilégiée », confie à CNN José-Carlos Garcia-Rosell, maître de conférences en tourisme responsable à l’Université de Laponie et chef du projet de recherche Animal Tourism Finland. Cette demande croissante n’est pas sans conséquence sur le bien-être des animaux.

« Beaucoup sont euthanasiés pour laisser la place à de jeunes chiens »

« Pendant les 3 mois d’hiver, de décembre à février, les animaux travaillent sans relâche. Mais le reste de l’année, ils deviennent inutiles, déplore Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. Beaucoup sont euthanasiés pour laisser la place à de jeunes chiens, l’année suivante ».

Parce que les éleveurs peinent à suivre le rythme effréné imposé par le tourisme de masse, de nombreux amateurs viennent de France, d’Espagne ou de Suisse pour y installer leur élevage durant la saison hivernale. Or, leur activité se limite à l’entraînement des chiens, souvent aux dépens de leur bien-être. « Ils opèrent pendant un ou deux mois, puis passent à l’endroit suivant, note J-C. Garcia-Rosell. Cela signifie qu’il est impossible de s’assurer, a posteriori, du respect des normes relatives au bien-être animal ».

Aux touristes de prendre leurs responsabilités  

Certaines sociétés s’efforcent toutefois d’anticiper l’avenir de leurs chiens. À leur retraite, des huskies sont rapatriés vers l’Europe pour être adoptés en tant qu’animaux de compagnie. Mais d’autres, certes retraités, restent sur place pour le plaisir des visiteurs en quête de photos… En tout état de cause, il appartient aux touristes d’interroger les élevages pour s’assurer, autant que possible, du bien-être des chiens (jours et heures de travail, distance parcourue, âge, état de santé, retraite en perspective…).

Nonobstant ces précautions, la Présidente de la Fondation 30 Millions d'Amis reste inquiète : « Non seulement les animaux sont maltraités, mais ce tourisme menace gravement les paysages du Grand Nord. De très belles balades en traîneau sont proposées en France, par exemple dans les Pyrénées ». C’est donc aux touristes qu’il revient de prendre leurs responsabilités, en pratiquant un tourisme éthique respectueux de la nature, des animaux et des hommes qui l'habitent.

Commenter

  1. pouguy 09/01/2020 à 17:44:44

    le fric fait fait n'importe quoi à des gens sans cervelle, quelle honte

  2. rat 09/01/2020 à 10:02:25

    Le problème est évidemment c'est toujours le fric, on maltraite on considèreui les animaux comme des objets, il faut arrêter ce tourisme de masse pour faire du fric, pour pouvoir respecter ces chiens qui sont adorables plus sensibles que certains êtres humains, et plus intelligent quand est-ce qu'on va respecter les animaux !!! Merci à 30 millions d'amis pour ce que vous faites !

  3. icare7 08/01/2020 à 16:59:45

    Que ne feraient pas de nombreux  touristes pour un selfie et des photos à envoyer sur les réseaux sociaux ! Triste et révoltant !

  4. Chopinou 07/01/2020 à 13:34:49

    Et encore de la maltraitance, aucun respect du bien être animal. Ces pauvres huskies n'ont pas demandé à devenir des machines ! La plupart des hommes ne doivent pas comprendre ce que signifie "être vivant doué de sensibilité". Quand pourrons-nous lire, voir, écouter des reportages où la vie est enfin belle pour tous nos animaux.

     

  5. guilaine 80 03/01/2020 à 22:05:50

    Les touristes ils en ont rien à faire de tout c est pauvre bêtes. Le principal c'est leurs loisirs. C'est vraiment partout la maltraitance et la souffrance pour tout les animaux qu'elles honte c est écœurent le flic toujours le flic c'est pauvres chiens on sent fou

  6. frimousse 03/01/2020 à 21:22:01

    Les touristes sont des Co** qui ne s'occupent que de leurs désirs salement égoïstes et ne se soucient nullement de leur bien-être. Les éleveurs sont également complices ainsi que les vétérinaires ! Ça me dégoûte ! 

  7. Emilia324 03/01/2020 à 20:08:07

    Pourquoi juste pourquoi que ce qu’ils on fait pour subir ça rien mais non l’humain est obligé pour l’argent c’est normal mais oui ! A quoi ça sert le pire c’est que une grande partie des touristes ne sont pas au courant ils ... j’ai plus les mots telement c’est aurible juste pour l’argent pitoyable honteux tout ce que j’ai a dire