Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Quand les chasseurs ‘’régulent’’ des animaux… d’élevages !

Des dizaines de milliers de sangliers élevés pour le simple "plaisir" de chasseurs... / ©Pixabay

Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, a fermement défendu la régulation des sangliers par les chasseurs en France (28/08/2019). Toutefois, la présence sur le territoire de nombreux élevages de petit et gros gibier remet en cause cette « prolifération » agitée comme un chiffon rouge… Un paradoxe dénoncé par la Fondation 30 Millions d’Amis.

« Il faut tuer des sangliers et pour tuer des sangliers il faut des chasseurs ». Sur le plateau de Cnews (28/08/19), Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, a pris le parti de la chasse (c’est devenu une habitude pour ce gouvernement !) brandissant la menace de dégâts provoqués par l’animal si les chasseurs n’intervenaient pas : « Si nous continuons comme cela, il y aura beaucoup de cultures qui vont être ravagées par des hordes de sangliers. Il y a beaucoup trop de sangliers qui dévastent nos cultures… »

Une véritable hypocrisie

 

Le public doit savoir qu’une partie du petit et gros gibier provient… d’élevages !

Reha Hutin

Ce plaidoyer du ministre d’État a fait réagir les associations de protection animale – dont la Fondation 30 Millions d’Amis – qui dénoncent une véritable hypocrisie. « Le ministre agite le chiffon rouge pour alarmer les populations et légitimer l’action des chasseurs. Mais le public doit savoir qu’une partie des sangliers et d’autres petits et gros gibiers proviennent… d’élevages ! On est donc loin d’une action mise en place pour ‘’réguler’’ une expansion ‘’naturelle’’ des populations », s’insurge Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. « Ce que déclare le ministre de l’Agriculture est un faux prétexte, confirme Madline Reynaud, directrice de l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS). L’idée d’une prolifération reprend l’argument des chasseurs depuis des dizaines d’années. Or il n’est pas question de régulation quand des sangliers sont élevés pour être tirés. Les relâchés dans des chasses privées ne sont pas rares et certains s’enfuient. Par ailleurs, plusieurs méthodes comme l’agrainage (ndlr : une pratique consistant à approvisionner les animaux sauvages dans leur environnement) sont utilisées pour maintenir les populations de sangliers. Il y a une manne financière derrière ces élevages... »

« C’est l’histoire du pompier pyromane »

Selon des chiffres de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et du Syndicat national des producteurs de gibier de chasse (SNPGC), au moins 40 000 sangliers sont élevés en France. Didier Guillaume prétend donc réguler une prolifération alimentée par les chasseurs eux-mêmes ! « C’est l’histoire du pompier pyromane, lâche Madline Reynaud. Certes, 80% de ces sangliers sont utilisés pour des chasses en enclos. Mais il existe également des relâchés. La chasse est tellement décriée par les Français que l’on se retrouve dans la situation de devoir conférer un rôle aux chasseurs : celui de ‘’régulateurs’’. Mais s’ils n’entretenaient pas les populations de sangliers en les nourrissant et les abbreuvant, ils n’auraient plus de quoi jouer… »

Des millions d’animaux élevés et relâchés pour être tués

Une enquête de l’ASPAS avait déjà démontré l’étendue de l’élevage des faisans. Sur le territoire, quelque 1 500 structures élèvent du petit et gros gibier : perdrix grises et rouges (5 000 000), les canards colverts (1 000 000), lièvres (40 000), lapins de garennes (100 000), cerfs (15 000), daims (22 000), chevreuils (7 000), mouflons (2 500). Des millions d’animaux élevés et relâchés afin d’être… tués [Source : SNPGC & ONCFS] !

Pour rappel, près de 7 Français sur 10 rejettent massivement la chasse et 84% exigent à minima que le dimanche devienne un jour non chassé (sondage IFOP – Fondation 30 Millions d’Amis /2019).

Commenter

  1. phoenix35 25/09/2019 à 22:37:26

    La régulation des espèces n'est qu'un prétexte pour que les chasseurs puissent s'adonner à ce loisir cruel et sanglant !

    Ce gouvernement devrait interdire les pratiques de chasse les plus cruelles, comme la chasse à glu, la chasse à courre,  le piègeage des animaux dits "nuisibles, déterrage des blaireaux, etc. (la liste est malheureusement longue...), plutôt que de leur accorder autant de faveurs (réduction du prix du permis de chasse, décrêts et autres arrêtés pour leur permettre de chasser des espèces protégées et de chasser dans des réserves naturelles, prolongement des périodes de chasse, autoriser la chasse aux oies en février, etc.)

    Et interdire également la chasse le dimanche !

    Si les chasseurs prétendent réguler les espèces, alors pourquoi des millions d'animaux (faisans, perdrix, gibiers, etc.) sont élevés chaque année pour être relachés et être ensuite chassés ??

    Certains élèvent même des renards pour entraîner leur chiens (2 chasseurs anglais ont récémment été condanmés pour cet acte ignoble par le tribunal de Birmingham), ou pour simplement assurer un approvisionnement constant de renards... à massacrer !

    A "Amidesanimaux", concernant l'agrainage, vous oubliez de préciser qu'il existe 3 types d’agrainage :

    L’agrainage dissuasif qui a pour objectif de prévenir les dommages causés aux récoltes agricoles en éloignant les animaux des cultures.

    L’agrainage hivernal qui consiste à apporter un complément aux ressources alimentaires naturelles.

    L’agrainage d’appât qui a pour but de fixer les populations d’animaux sauvages sur un territoire donné pour le plaisir de la chasse.

    Donc l'agrainage n'est pas seulement une méthode pour éloigner les sangliers des cultures (une méthode inefficace d'ailleurs car elle favorise la multiplication des sangliers), mais bien un moyen pour assurer un maintien des populations de sangliers...

     

  2. pouguy 07/09/2019 à 18:19:32

    je ne veux pas etre méchante, mais il faut etre sensé dans la vie pour certaines choses. certaines personnes ne veulent pas qu'on tue des sangliers, mais quand ceux ci viennent mouger dans leur jardin ou leur pelouse là ils sont bien contents qu'il y ait des chasseurs. la régulation c'est la préfecture qui l'ordonne, les chasseurs doivent tuer un certains nombre de sangliers que la préfecture a ordonné et pas plus. s'il s'avère que ce n'est pas suffisant, alors là c'est la battue admnistrative qu'on appelle et là c'est le vrai carnage, pire que le chasseur du samedi ou du dimanche. ce sont un certains nombre de chasseurs qui sont appelés et qui doivent tuer tous les sangliers qu'ils voient, que ce soit male, femelle ou marcassins (petits sangliers à rayures pas encore sevrés), il arrive qu'avec ces battues ils en tuent jusqu'à une trentaine voire plus dans la journée, je trouve ça inadmissible et honteux. il y a assez de sangliers sauvages en faire de l'élevage je trouve ça ridicule et ces gens ne sont que des viandards et rien d'autre, ça devrait etre condamnable

  3. AnneV 04/09/2019 à 19:32:20

    "Amidesanimaux" pas de violence du côté des protecteurs, par contre, du côté gouvernement : Bonjour !!!! Ce "qui nous ronge de l'intérieur" c'est ce gouvernement qui prétend éradiquer la prolifération des espèce sauvages  alors que, c'est bien connu, ils élèvent pour donner de la chair à canon à leurs "électeurs préférés" !!!!! Tout comme Trump, Bolsonaro etc... Ces types feraient bien de dégager vite fait !!!

  4. chrisbiardeau@gmail.com 04/09/2019 à 09:52:29

    Que ce soit le Ministre de l'Agriculture, le Président ou le Premier Ministre si on doit les appeler ainsi ce sont des personnes liées à la chasse ou aux chasseurs ...Aimer faire souffrir tuer et manger l'animal voilà où l'on en est pourtant y a bien assez à manger sur la table d'ailleurs si ces messieurs "voulaient réguler leur transit et avoir le teint clair" mieux vaudraient qu'ils mangent des fibres et nous asso ou tout simplement amoureux des animaux ont leur foutraient la paix. Tout le monde sait qu'il n'y a rien à réguler puisque tout vient d'élevage sangliers, perdrix et autres vu qu'ils ont tous été massacrés avant par les balles, la pollution et surtout les pesticides. La seule espèce que l'état devrait réguler est la nôtre car nous ne sommes pas empreint de compassion et sacrifions toute espèce sur terre. D'ailleurs le vrai sanglier a 36 chromosomes n'existe plus depuis bien longtemps à l'état sauvage ces messieurs tirent sur du cochon croisé, bande d'ignares !!!!

  5. BABABIBI 03/09/2019 à 20:53:57

    Un Président de la République qui divise par deux le prix du permis de chasse, Un Président du Sénat, vétérinaire de formation, qui soutient l'exportation des chevaux vers le Japon simplement pour le plaisir de la table et qu'il faut garder pendant ses parties de chasse avec ses copains en forêt de Compiègne, un Ministre de l'Agriculture qui assiste à des corridas, que pouvons nous espérer de ces politiques qui ne vivent que d'électoralisme ! Ils s'en foutent complètement des animaux et c'est sans risque pusqu'un animal ne parle pas. 

  6. AmidesAnimaux#1 03/09/2019 à 17:50:16

    Bonjour,

    Dans quelques commentaires, vous rendez-vous compte de la violence de vos propos, le gouvernement n'est pas la source de tout, la stérilisation des gens qui font une chose que vous n'aimez pas ...

    Très sincèrement, apaisez vous un peu, vous êtes d'une violence extrême...alors que vous vous revendiquez pour le bien être.

    Je crois plutôt qu'il y a des pulsions à canaliser et extérioriser qui vous ronge de l'intérieur.

    Vous ne faite qu'aggraver les choses pour vous et pour les autres.

    Bien cordialement

  7. Bandy86 03/09/2019 à 16:59:45

    Ce gouvernement tura tout, il ne respecte rien, ni les animaux sauvages, sangliers, chevreuils, ni les animaux domestiques, vaches veaux cochons, poules, il n'a aucun respect de la vie animale, il ne pense qu'a son bien être !!!! Je les déteste !!

  8. delbunel 03/09/2019 à 16:39:27

    Quelle hypocrisie!! C'est le plaisir de tuer qui les amime. Si on voulait vraiment réguler les espèces, on stériliserait certains individus pour qu'il y en ait moins et qu'ils ne soient plus 'nuisibles'. On épargnerait par la même occasion la vie des 200 victimes humaines que fait la chasse chaque année ... 

  9. mookie 03/09/2019 à 14:48:44

    CE gouvernement insensible aux maltraitances en dit long sur leur morale . De prendre des personnes au gouvernement pro lobbies et certain meme étant directeur d'abbatoir , cela veut tout dire du recrutement de notre cher président and co

  10. AnimeauxEnDanger14 03/09/2019 à 14:26:15

    il veut tuer plus de  sanglier plus de  loups et aprés a qui le tours .et la biodiversité qu'est ce qu'il en fait