Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

La libération au compte-gouttes des orques et bélugas en Russie

La libération des orques et des bélugas détenus durant de nombreux mois dans des petits bassins s'avère lente et délicate./©Free Russian Whales

Depuis le mois de juin 2019, les orques et les bélugas prisonniers des bassins minuscules dans l’Extrême-Orient russe, font l’objet d’une lente remise en liberté. Après la libération de deux orques et six bélugas, ce sont trois autres orques qui ont été transportés pour être relâchés en mer d’Okhotsk, dans l’Océan Pacifique (11/07/2019). La Fondation 30 Millions d'Amis demande que les 83 animaux encore retenus prisonniers soient relâchés en même temps que leurs congénères.

Leur destin a ému le monde entier et ils sont (enfin) en passe de recouvrer la liberté. Les 11 orques et les 87 bélugas entassés depuis l’été 2018 près de Nakhodka, dans l’Extrême-Orient russe, voient peut-être le bout du tunnel depuis la décision du gouvernement russe de procéder à la libération des animaux en juin 2019. Le vice-Premier ministre Alexey Gordeev a annoncé que le processus devrait prendre « 4 mois ». 

Controverse autour des conditions de libération

Un premier groupe de six bélugas et deux orques ont ainsi été relâchés en mer d’Okhotsk, dans l’Océan Pacifique après 7 jours de transport dans des camions dotés d’aquarium (27/06/2019). Trois autres orques sont actuellement transportés depuis le 11 juillet 2019 en vue de connaître le même sort. Si la perspective de voir ces mammifères marins rejoindre leur milieu naturel peut réjouir, la manière continue de faire débat. Un collectif de scientifiques, à l’origine de la décision, a estimé que le groupe d’orques aurait dû être libéré ensemble en raison des liens noués lors de leur détention. Une possibilité balayée par l’Institut russe d’océanographie pour son coût.

Quel avenir pour les cétacés dans la nature ?

« Ce ne sont pas des membres de la même famille mais ils ont créé une affection évidente, estime l’institut supervisant les opérations. Cela permet d’augmenter les chances d’un retour à la vie sauvage réussi. Les plus vieux peuvent notamment apprendre aux jeunes à chasser. » Un avis qui n’est pas forcément partagé par les associations, ces dernières regrettant le manque de transparence et restant vigilantes. « Le comportement des orques lors de leur relâché n’est pas normal, analyse Oxana Fedorova, présidente de Save Dolphins, l’association russe qui a suivi de très près l’enfermement des cétacés. Ils sont stressés. C’est la conséquence d’un très long transport et d’une libération soudaine sans mesure appropriées pour les réadapter. Malheureusement, les conséquences de ce qu’ils ont vécu risquent de se constater à l’avenir. »

La fin d’une longue détention

Pour rappel, la diffusion de photographies montrant la « prison » des orques et bélugas avait créé une énorme polémique internationale condamnant ces captures illégales. Les cétacés étaient condamnés à être vendus à des delphinariums russes et, surtout, chinois. Durant des mois de tergiversation avec le gouvernement et les entreprises mises en cause, les animaux ont traversé les épreuves de l’hiver avec un froid extrême. Certains ne s’en sont pas sortis.

Après un long combat des associations et des scientifiques, comme l’explorateur Jean-Michel Cousteau, la décision a été prise de libérer les 11 orques et 87 bélugas en juin 2019. Vladimir Poutine a également promis une décision forte concernant la capture des cétacés en Russie, seul pays où ces mammifères marins peuvent être attrapés à des fins « pédagogiques ». La Fondation 30 Millions d’Amis qui a suivi de très près cette affaire en interpellant le gouvernement russe espère que ce triste exemple servira d’électrochoc.

Commenter

  1. Sakura26 10/08/2019 à 01:47:00

    La libération des Orques et des Bélugas prennent trop de temps... Seulement 9 ont été transporter et remis en liberté après plusieurs mois de négociation ! L hiver va arriver à grand pas, il faut mettre plus de camion aquarium pour aller plus vite ! Combien vont encore mourir par la bêtise et l avarice de l homme !!!