Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Justice

Chien tué d’une balle dans la tête : le propriétaire condamné à 18 mois de prison ferme

Un jeune chien avait succombé à ses blessures après avoir reçu une balle dans la tête par son propriétaire. Illustration. / ©Fotolia-Eric

En raison du passé judiciaire à son actif, l’homme qui avait tué son chien d’une balle dans la tête à Aubin (Aveyron) a été condamné à une peine de 18 mois de prison ferme, plus de 11 000 euros d’amende et une interdiction de posséder un animal. La Fondation 30 Millions d’Amis était partie civile au procès.

Rien n’effacera la mort atroce de Nestor, un beauceron laissé pour mort par son maître qui venait de lui loger froidement une balle dans la tête. Mais son tortionnaire ne sera pas resté impuni ! Déjà poursuivi pour d’autres faits, le tribunal de Rodez l’a condamné à une peine de 18 mois de prison ferme, 11 700 euros d’amende et une interdiction de posséder un animal (12/02/2019). « Dans cette affaire, la justice a tenu compte de l’atrocité des faits, mais aussi de la dangerosité du prévenu et de ces antécédents judiciaire », rapporte Me Xavier Bacquet, avocat de la Fondation 30 Millions d’Amis.

L’atrocité des faits

Le jeune beauceron croisé malinois de 18 mois avait été retrouvé dans un piteux état, avec collier et laisse, par une promeneuse et ses deux chiens dans une forêt près d’Aubin (Aveyron), en octobre 2018. Blessé, l’animal a été immédiatement emmené par les pompiers chez le vétérinaire : « Il ne déglutissait pas lorsqu’on lui donnait à manger et à boire, a confié la praticienne à 30millionsdamis.fr. Vu qu’il présentait un œdème au niveau du crâne et des vertèbres cervicales brisées, nous avons fait une radiographie. C’est là que nous avons découvert la balle… » Une balle de calibre 22 qui conduira le docteur vétérinaire à abréger les souffrances de l’animal.

Choquée, c’est elle qui déposera plainte. L’enquête conduira au propriétaire de Nestor, un jeune homme de 29 ans déjà recherché pour ne pas avoir purgé une peine d’emprisonnement pour incendie volontaire.

La Fondation 30 Millions d’Amis partie civile au procès

Alertée par cette affaire, la Fondation 30 Millions d’Amis était partie civile au procès et représentée par l’intermédiaire de son avocat. « Sa seule justification à cet acte d’une cruauté inouïe a été de dire que le chien était ‘’dangereux’’, a réagi Me Xavier Bacquet à propos de l’auteur des faits. Ce n’est quand même pas une raison pour tirer une balle dans la tête d’un animalQu'il dise qu'il ne pourrait pas tuer un lapin, la question n'est pas là. Le fait est qu'il a tué son chien. Les faits sont là dans toute leur horreur. »

Commenter

  1. Inès Vital 18/02/2019 à 10:52:33

    Bonjour, je suis ines je n'ai que 12 ans mais merci de lire mon avis:

    Seulement 18 mois de prison ferme ? La justice se fout de nous ! Quand un homme tué un homme, il en a pour un bon bout de temps en prison, mais quand il s'agit de tuer un animal ce n'est seulement quelques mois ! 2 ans minimum aurait été plus judicieux ! On dirait que les animaux ne sont pas importants, mais au contraire ! On se nourrit grâce à eux:le lait,le miel, on tue des même des animaux pour se nourrir:la viande, les œufs, le poisson, on s'habille grâce à eux:la laine, le cuir.. Mais un homme on ne ferais jamais ça, si on mangeais un homme, on serait condamné pour cannibalisme ! Les gens sont vraiment idiots !

  2. guilaine 80 13/02/2019 à 14:26:26

    Je suis très contente de cette peine plus de prison aurait été encore mieux mais bon c'est déjà ça mais il devrait y avoir un suivi pour c est gent qui on interdiction de ravoir un animal rien ne dit qu'il en reprendra pas un et qui malheureusement finira mal aussi alors que cela ne doit pas arriver pauvre Nestor repose en paix mon pépère tu es malheureusement tombé chez des mauvaises personnes