Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Justice

Fudji : la Fondation 30 Millions d’Amis a réclamé justice au procès

Fudji, retrouvé brûlé, n'a pas survécu à ses blessures. © DR

Le martyr de Fudji, le Berger Allemand retrouvé brûlé à Sagy (71), doit être sévèrement puni par la justice. La Fondation 30 Millions d’Amis était partie civile lors de l’audience à Chalon-sur-Saône et a demandé une peine exemplaire pour la prévenue. Décision du tribunal le 10 septembre 2018.

C’était un procès extrêmement attendu. Une femme comparaissait devant le Tribunal de Chalon-sur-Saône ce lundi 3 septembre 2018 pour avoir mis le feu à Fudji, un Berger Allemand de 9 ans, à Sagy (91). Cette femme, éleveuse non-professionnelle de chiens, a reconnu avoir voulu se débarrasser de l’animal de son compagnon parce qu’il s’était montré « toujours agressif avec elle ». « Je voulais qu'il parte », a-t-elle asséné lors de l’audience.

 

Ces personnes capables d’une telle barbarie ne doivent plus pouvoir posséder d’animaux. Reha Hutin.

La Fondation 30 Millions d’Amis, partie civile, a demandé que soit prononcée l’interdiction définitive d’avoir des animaux et que lui soit confisqué les animaux qu’elle détient, à savoir des chiens et un équidé : « La justice ne doit pas permettre à ces personnes de posséder des animaux alors qu'elles sont capables d’une telle barbarie », réagit Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis.

D’autant que, même si elle s’est excusée, « elle a été dans l’incapacité d’expliquer son geste », précise l’avocat de la Fondation 30 Millions d’Amis, Maître Xavier Bacquet.

Le Parquet a requis 18 mois de prison dont 9 fermes ainsi qu’une obligation de soins.

Le délibéré est fixé au 10 septembre 2018 et la Fondation 30 Millions d’Amis attend une peine exemplaire.

Rappel des faits

Mi-août 2018, le fait divers choquait tous les amis des animaux : un Berger Allemand de 9 ans et demi était retrouvé agonisant gravement brûlé dans un champ de maïs à Sagy (71). Un produit inflammable avait été aspergé sur l’animal. Après plusieurs jours de soins intensifs à la clinique, l’animal n’avait finalement pas survécu à ses blessures. La compagne du maître, qui élevait des chiens, avait avoué les faits peu de temps après.

Commenter

  1. ritonriripas 25/09/2018 à 19:05:55

    Je pense que toutes les personnes devraient passer une étude comportementale et "non les chiens", Voir si ils sont en capacités d'avoir un animal. Cette c****** faisait en plus un élevage de chien. Et oui la facilité de gagner de l'argent sans se fatiguer. PRISON FERME POINT BARRE. Pauvre chien " une pensée pour toi" de la part des amoureux des animaux

  2. 100 11/09/2018 à 21:27:32

    j'aime tout particulièrement les chiens, qui ont toujours été traités en membre de la famille puisque chien en bonne santé sociabilisé est solidaire de "ses humains" la réciproque est vrai. Mais de nos jours dans bien des pays encore, c'est un animal, pas un compagnon, devenu inutile ou encombrant par le nombre, il est tué souvent brutalement, et il n'ya pas si longtemps que même en France, paysans ou chasseurs abattaient leur chien passé 5 ans si in jeune était plus apte à faire le travail, voir encore la chasse en Espagne et le traitement réservé aux chiens galgos! L'homme cependant reste plutôt une exception dans la gente animale de part sa capacité d'empathie envers d'autres espèces animales(les animaux domestiques sont conditionnés et isolés de leurs semblables), et parfois cela prend même une ampleur inquiétante au détriment de sa propre espèce chez les européens où il n'est pas rare de voir des minous ou toutous remplacés l'enfant chez un jeune couple trentenaire alors que jadis il s'agissait de minou, toutou à personnes âgées isolées. Pour en revenir à cette femme - dont j'ignore quels sont les capacités mentales ou la situation de vie et état psychologique - je ne suis pas surprise qu'elle dise "qu'il était agressif", perso je n'ai pas peur des bergers allemands, mais j'ai entendu plusieurs fois des histoires d'homme dont le berger allemand était obéissant avec eux(maître trop dur?) mais terrorisait leur compagne et il est clair que si le chien sent que vous avez peur il devient encore plus agressif cherchant à son tour à dominer. J'ai eu un berger allemand, très affectueux avec toute la famille mais très agressif avec toute personne de l'extérieur, mieux , à l'odorat il était capable de reconnaitre un membre de la famille même s'il ne l'avait jamais vu et lui faisait des fêtes alors qu'il fallait le fermer si une personne de l'extérieur venait chez nous! Je ne serais même pas surprise que sa décision de "brûler" ce chien tenait précisément à sa peur, elle pouvait l'arroser de loin. On peut se demander également si au préalable elle avait ou non mis son conjoint en demeure de se débarasser de son chien ou pas. Pour elle(et pour lui?) les chiens, elle les élevait comme d'autres élèvent des porcs dans des conditions de vie dramatique de l'élevage industriel (et qui sont cependant tout aussi intelligent qu'un chien à ce qu'on dit), ou comme certains chinois qui élèvent les chiens dans des fermes, dans des cages, les engraissent pour les manger au nouvel an! La prison ferme c'est une vengeance qui satisfait ceux qui ont intégré les chiens sur le même niveau affectif que l'humain, mais la justice n'est pas un outil de vengeance mais avant tout de dissuasion de récidive. En enlevant son élevage on supprime des revenus à ce couple qui ne semble pas "rouler sur l'or" s'ils élèvent des chiens, cela semble donc , plus une lourde amende une peine dissuasive et même fortement punitive, la prison ferme dans ce cas, ne me semble d'aucun intérêt, ne considérant pas les chiens comme un proche de l'homme, sa condamnation lui semblera injuste et révoltante. Elle pourrait se comprendre pour ceux qui se procurent un amimal dans le but de le torturer par plaisir. Là, cette femme voulait s'en débarasser sans débourser un sou et peut être ce chien représentait un danger pour elle. Je crois qu'il serait beaucoup préférable de contrôler que les éleveurs de chien soient des éleveurs sérieux . D'autre part, faute de place, il y a des individus dangereux pour la société qui ne sont pas en prison, ce n'est pas le cas de cette femme si on lui interdit d'avoir un animal.

  3. wik 09/09/2018 à 13:05:01

    pas de justice pour cette o***** qu on lui fasse la meme chose

  4. Marionlecrr 07/09/2018 à 22:25:29

    Quand justice soit rendu pour ce pauvre bébé

  5. luna2015 07/09/2018 à 22:22:14

    Une cruauté à l'état pur qui n'a pas de nom ! Cette personne a des instincts de barbarie et dangereuse pour les animaux mais aussi les hunains , prison ferme et SURTOUT  interdiction à vie d'approcher un animal

    Elle déclare que son chien était agressif ce qui à ses yeux est une raison de son acte ... qui noie son chien l'accuse de la rage! 

    PRISON FERME !

  6. breeze 07/09/2018 à 21:42:30

    Honteux de faire subir de telles horreurs à un animal innocent, il faudrait lui faire la même chose à cette femme, désolée si mes propos choqueront sans doute certaines personnes mais il faut être conscient que c\'est un monstre !.

  7. francoise.gamet@wanadoo.fr 07/09/2018 à 13:58:10

    il faut absoliment que la justice soit plus sévère pour ce genre d'individu. Ce pauvre Fudji ne lui avait rien fait sauf qu'il sentait bien qu'elle ne l'aimait pas. On devrait lui faire subir la meme chose. La prison ce n'est pas assez pour ces actes de maltraitances Merci à 30 millions d'amis pour tout ce que vous faites. Nous essayons de vous aider dans la mesure de nos possibilités et continuons le combat contre la cruauté envers ces pauvres animaux!

  8. 100 07/09/2018 à 09:29:25

    bonjour j'espère que l'on sera entendu .... et que justice sera rendu à ce pauvre fudgy et que cette personne  ne posséera plus d'animaux et .......plus d'.... non plus 

    nous attendons tous le résultat

     

     

  9. Romaxou 07/09/2018 à 07:50:38

    Comment peut-on oser faire une chose pareille ?! J\'espère qu\'elle va être sévèrement punie et qu\'elle n\'aura plus jamais d\'animaux. Le pauvre Fudji, il avait rien demandé pour être maltraité ainsi...

  10. Woustviller 06/09/2018 à 19:57:59

    J’espère qu’elle pourra réfléchir de son acte de cruauté en prison et qu’elle ne reçoit plus jamais dans ses mains un animal.