Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Justice

Elle vole les animaux qui lui avaient été retirés : 2 ans de prison ferme

Les chiens maltraités avaient été placés dans des refuges. © Fondation 30 Millions d'Amis

C’est la fin d’une histoire à rebondissements. Une femme qui avait maltraité des chiens puis les avaient volés dans les refuges où ils avaient été recueillis a écopé de 2 ans de prison ferme. La Fondation 30 Millions d’Amis, partie civile, se félicite de cette décision rendue par le Tribunal de Chartres (28).

A peine croyable ! Alors que ses animaux – qu’elle maltraitait – lui avaient été retirés quelques mois plus tôt par la Fondation 30 Millions d’Amis, sur décision de justice, une femme n’a pas hésité à cambrioler les refuges de l’Etang Bleu (55) et de Chamarande (91) où ils avaient été recueillis. Au total, 5 chiens avaient disparu des refuges.

Les chiens n’ont pas encore été retrouvés

Prévenue de « vol », elle a finalement été reconnue coupable des faits par le Tribunal de Grande Instance de Chartres qui l’a condamné à 2 ans de prison ferme avec mandat d’arrêt et le remboursement des dommages causés (30/08/2018).

« C’est une peine importante », confirme Maître Xavier Bacquet, l’avocat de la Fondation 30 Millions d’Amis. Pour le rôle qu’il a joué dans l’affaire, son compagnon a lui écopé de 6 mois de prison avec sursis.

Malheureusement, les 5 chiens qui avaient été volés n’ont pas encore été retrouvés. L’enquête est toujours en cours pour tenter de les localiser.

Rappel des faits

En novembre 2013, la Fondation 30 Millions d’Amis était appelée en urgence pour intervenir sur un cas spécial… Alors qu’ils étaient venus pour interpeller une femme accusée de divers cambriolages à Saint-Pellerin (28), les gendarmes d'Illiers-Combray avaient constaté avec effroi qu’elle détenait des dizaines d’animaux dans de mauvaises conditions. Des chiens, non identifiés, vivaient dans une maison insalubre et remplie d’excréments. A l’extérieur, des chevaux affamés et extrêmement maigres survivaient sur un terrain exigu. L’un d’eux boitait et n’avait pas été soigné. Il y avait également des ovins, ni identifiés ni vaccinés. Enfin, un agneau était retrouvé agonisant dans un enclos de fortune : il était gravement blessé à l’arrière train et incapable de se lever.

Pour ces faits, la femme avait été condamnée en février 2018 par le Tribunal de Police de Chartres à près de 30 000 euros d’amende ; ses animaux lui avaient été confisqués définitivement.

Commenter

  1. petitpoussin 21/09/2018 à 17:31:48

    Les chies ont-ils été retrouvés ? Merci pour votre réponse.

  2. amabicho 18/09/2018 à 21:51:33

    Bravo pour cette décision de justice exemplaire! Les juges commencent enfin à condamner comme il se doit les bourreaux d'animaux, grâce aux actions en partie civile portées par 30 Millions d'Amis.

    Il faudrait aussi médiatiser au maximum ces décisions de justice, sensibiliser la presse pour qu'elle en parle, afin que les bourreaux d'animaux se rendent compte que l'ère de l'impunité pour leur cruauté et mauvais traitements est révolue et que désormais , ils risquent gros, pas seulement qu'on leur interdise d'avoir des animaux , ou de payer une amende (qu'ils ne payent certainement pas), mais qu'ils risquent la prison, ça les fera quand même réfléchir.

    De plus en plus de gens se mobilisent aussi pour dénoncer les cas dont ils prennent connaissance, avec les smartphones, on peut enregistrer les preuves,c'est plus facile qu'avant.

  3. Littleyorky 18/09/2018 à 19:20:53

    Je crois qu'effectivement on peut se féliciter d'une telle condamnation qui , bien entendu au vue de nos regards d'amis des animaux est encore trop clémente, mais néanmoins, vu le laxisme qui régne dans la justice concernant des délits d'atteinte aux personnes est quant même à apprécier à sa juste valeur. Par contre je n'ai pas vu dans ce jugement une interdiction à vie de détenir des animaux, ce qui aurait été la moindre des peines, sinon dans 2 ans elle pourra de nouveau malraiter de pauvres êtres sans défense que sont nos amis les animaux.

  4. Cannellou 18/09/2018 à 17:24:39

    Nettement insuffisant pour une tortionnaire d'animaux.

  5. mookie 18/09/2018 à 17:19:07

    TANT MIEUX POUR SA G*****

  6. pouguy 18/09/2018 à 16:49:02

    elle méritait beaucoup mieux, mais c'est déjà bien qu'elle ait de la prison ferme, j'espère de tout coeur qu'elle les fera et n'aura pas de remise de peine. enfin, la justice commence à se réveiller, il était temps. mais comment a-t-elle fait pour les voler ?

  7. 100 18/09/2018 à 16:42:17

    Si la peine de 2 ans avait été prononcée dès le départ ces pauvres chiens n'auraient pas été volés ! J'espère de tout coeur qu'ils soient vite retrouvés sains et saufs ???????? Merci 30 Millions d'Amis pour tous ces merveilleux sauvetages et pour tout ce que vous faites pour défendre les animaux ????

  8. celianeanimaux 14/09/2018 à 22:04:53

    ca merite même plus que deux ans de prison

  9. breeze 07/09/2018 à 21:45:02

    Que dire ? Une histoire de fou !

  10. lilinuchette 05/09/2018 à 17:33:39

    c'est bien triste que 5 chiens aient disparu, tandis que cette mégère sociophate volait ceux q'on lui avait enlevé sur décision de justice ! elle doit payer, au sens de faire de la prison, et payer de fortes indemnités à votre association !