Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Incompréhensible ! La chasse à la glu confirmée par le Conseil d’Etat

Malgré l'effondrement du nombre d'oiseaux dans nos campagnes, le Conseil d'Etat a confirmé la pratique de la chasse à la glu…/ © Comité international contre le piégeage des oiseaux

Le Conseil d’Etat a validé la pratique cruelle de la chasse à la glu qui existe encore dans cinq départements du Sud-Est (28/12/2018). Une décision incompréhensible pour la Fondation 30 Millions d’Amis, à l’heure où les oiseaux disparaissent de nos campagnes…

La cruauté envers les oiseaux peut continuer… avec l’aval de la plus haute instance administrative ! Alors que leurs effectifs ont chuté de 30% en campagne, le Conseil d’Etat a rejeté la demande d’abrogation de l’arrêté ministériel du 17 août 1989 autorisant la chasse à la glu dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse (28/12/2018). La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), partenaire de la Fondation 30 Millions d’Amis, a décidé de porter l'affaire et les éléments auprès de la Commission européenne afin que cette dernière porte plainte devant la Cour de Justice.

Les grives et les merles, premières victimes

Ce sont principalement les grives et les merles qui subissent cette chasse dite « traditionnelle » qui consiste à capturer les oiseaux avec de la glu déposée sur des baguettes ou des branches d’arbres. Littéralement « englué », le volatile ne peut alors plus s’enfuir. « Les chasses dites traditionnelles appartiennent au passé, critique Allain Bougrain-Dubourg, le président de la LPO. A l’heure où la biodiversité s’effondre, et en particulier les oiseaux, s’amuser à coller, étrangler ou écraser des dizaines de milliers d’entre eux, en plus du fusil, est juste irresponsable. »

A l’enfer de la glu s’ajoutent les effets toxiques des solvants

Si les défenseurs de cette pratique d’un autre temps, et acceptée que dans ces cinq départements pour cause de "tradition", affirment que les oiseaux ne sont pas abîmés, ni maltraités, ils oublient que restant collés, ils peuvent se blesser et mourir d’épuisement ou de stress dans leur tentative de  libération. En outre, le « prélèvement » de l’animal par les chasseurs se réalise avec des solvants  toxiques. S’il parvient toutefois à être défait de cette glu, l’oiseau peut également présenter des lésions traumatiques qui lui seront fatales les heures suivantes. Des avis d’experts vétérinaires, parlant « d’effet irréversible » de cette pratique, ont bien été déposés au Conseil d’Etat, qui pourtant en a fait fi.

La Fondation 30 Millions d’Amis se joint au combat de la LPO et dénonce cette méthode barbare et cette atteinte à la biodiversité et déplore que le Conseil d’État avalise une telle cruauté. 

Commenter

  1. letigre57 30/01/2019 à 19:40:27

    Bonsoir  on croit rever ! le conseil d'état faut croire que ce sont des s******* ! cette chasse est inacceptable pour les animauxcomment peut on cautionner cela il faut une commission pour interdire cettte pratique de "chasse industrielle" et pernicieuse faite par des hommes certainement asexués et frigides avec leurs compagnes pour pratiquer cela

  2. getine 30/01/2019 à 17:12:31

    Il n'y a pas de mots pour exprimer ce que je ressens devant cette barbarie. Dans quel monde vivons nous ?

  3. cyriellegiuko 18/01/2019 à 17:25:20

    Nous avons encore atteint des sommets d immondices

  4. bane37 09/01/2019 à 19:57:02

    je ne comprend pas leur décision c'est gorrible,atroce

  5. alizarine49 08/01/2019 à 23:53:23

    Au nom de quelle sorte de chasseurs sadiques le Conseil d'Etat a-t-il pu prendre une telle décision ?????
    Je suis certaine que la plupart des chasseurs "normaux" jugeraient ces pratiques indignes de leur activité !!!!!

  6. tarzan58 08/01/2019 à 22:29:39

    Qui fait partie du Conseil d'Etat ? comment voulez-vous que ces crapules ne décident pas autrement ? ils sont tous C*ls et chemises avec les chasseurs ; cette décision est immonde et accentuera la disparition des oiseaux... le Q.I de ces destructeurs est bien bas !!

  7. Marie-Thé/75 08/01/2019 à 19:59:15

    HONTEUX HONTEUX....... quand tout aura disparu les gens s'interrogerons mais que sont ils devenus??? Pauvre pauvre................arretons de massacrer pour le plaisir. Je ne peux rien dire de plus car je serais censurée.

  8. lety77 08/01/2019 à 19:39:53

    LE CONSEIL D'ETAT est composé :

    par lees auditeurs au Conseil d’État sont recrutés par la voie du concours, celui de l’École nationale d’administration (ENA). Ainsi, chaque année, un certain nombre de postes d’auditeurs (entre quatre et six) sont offerts aux élèves sortants de l’ENA.

    Les maîtres des requêtes sont, pour les trois quarts d’entre eux, recrutés parmi les auditeurs, à partir de 3 à 4 ans d’ancienneté. Le quart des emplois restant est pourvu au tour extérieur (il faut être âgé de 30 ans et justifier de dix années de service public).

    Les conseillers d’État sont, pour les deux tiers, recrutés parmi les maîtres des requêtes à l’ancienneté.

    Après la lecture de ce texte, vous aurez compris le "pourquoi du comment" : QUID !!!

  9. pouguy 08/01/2019 à 18:39:07

    le conseil d'état est pire que les chasseurs, après on nous baratinera de biodiversité et ce sont ces gens là qui détruisent la nature. la chasse à la glue est la pire de toute. ces chasseurs à plumes sont les pires, cette chasse pour moi est du braconage

  10. luciole123 08/01/2019 à 17:13:23

    Dur de limiter la chasse, mais la glue n'est pas de la chasse. Il faut absolument l'interdire

     comme les filets. Merci pour votre implication.