Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Adoption

Après 10 ans de refuge et 3 abandons, elle trouve enfin une famille

Une croisée labrador a rejoint le foyer d’Hélène et ses deux enfants, après une décennie de vie en refuge... La Fondation 30 Millions d’Amis qui favorise l’adoption des chiens âgés de 10 ans et plus grâce à son opération Doyens revient sur cette belle histoire.

L'album photos de Clio et sa nouvelle famille. © Hélène A.

Clio est arrivée à l’âge de 6 mois au refuge de l’ASPAC à Chatelaillon-Plage, en Charente-Maritime. Adoptée 3 fois… après 3 abandons successifs, la malheureuse croisée labrador aura finalement passé 10 ans dans un boxe.
Malgré ce lourd passé, la chienne a finalement vu la chance tourner ! Hélène, maman de 2 grands garçons, a pris la décision d’adopter un 2nd chien avec qui elle aurait un « rapport différent ».  « J’avais pris un chien de berger très sportif qui a 2 ans aujourd’hui. Il s’appelle Magic. Je réfléchissais à en prendre un second et je me suis dit alors "pourquoi ne pas prendre un chien plus âgé ?" Je voulais offrir une très belle fin de vie à un animal ».

C’est à l’endroit où la famille part en vacances chaque année, qu’Hélène se décide à aller faire un tour en refuge : « Au départ, nos attentes étaient bien définies : je voulais par exemple qu’il soit plus petit que mon premier chien. J’ai donc jeté mon dévolu sur un cocker. Mais on nous a dit que ce chien n’était pas adoptable pour le moment. Donc mes enfants et moi avons refait un tour dans le refuge et c’est là que nous avons aperçu Clio. Nous nous sommes regardées et quelque chose est passé. »

Les critères volent en éclat

Bien sûr, la famille hésite car l’animal ne correspond pas à ce qu’elle recherchait… « Mes enfants m’ont fait remarquer qu’elle était plus grande que prévu. Le bénévole du refuge nous avertit qu’elle n’aime pas les mâles : un problème car mon autre chien est un mâle. Nous l’avons quand même sortie du box… et elle s’est mise à jouer avec mon chien. Ça a été le coup de foudre et tous nos "critères" ont volé en éclat », s’amuse-t-elle.

Dans sa nouvelle maison, Clio s’est tout de suite montrée elle-même : un caractère affirmé auquel tout le monde doit s’adapter ! « Elle est assez placide, plus grand-chose ne la perturbe. Mais elle a un côté têtu, elle sait ce qu’elle veut et ce qu'elle ne veut pas ! On s’adapte à elle », sourit Hélène.

La douceur des câlins

 

La vieillesse des animaux est remplie d’amour et de reconnaissance… Hélène, maîtresse de Clio.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après 10 ans de refuge et quelques traumatismes liés à ses premiers maîtres, la chienne a réussi à surpasser sa peur de l’Homme grâce au travail de l’ASPAC : « Elle a subi des coups mais grâce aux bénévoles elle commence à apprécier la caresse et à ne plus redouter la main qui vient vers elle », se réjouit Hélène.

Bien entendu, patience et bienveillance sont les maîtres-mots lorsqu’on ouvre son cœur à un chien traumatisé.

Un doyen pour la vie

Pour encourager l’adoption des chiens âgés de 10 ans et plus, la Fondation 30 Millions d’Amis s’engage à participer aux éventuels frais vétérinaires à hauteur de 600 euros. Depuis 2005, 120 refuges participent à cette opération Doyens et plus de 8050 chiens ont été adoptés.

« Il faut vraiment adopter les doyens ! Il faut se mettre à leur place. On prend bien soin de nos aînés et sous prétexte que ce ne sont que des chiens, on sous-estime leur ressenti. Or ce sont des êtres intelligents qui souffrent », plaide Hélène.

Quant à la tant redoutée souffrance qu’on ressent lors de la perte de l’animal, la nouvelle maîtresse de Clio pense qu’il serait dommage de se priver d’adopter : « C’est le cycle de la vie. Faut arrêter de se mettre des œillères ! ». De plus, « la vieillesse des animaux est remplie d’amour et de reconnaissance… et ça nous fait tellement de bien, à nous, à eux, à tous. »

Commenter

  1. totoml 20/11/2018 à 18:30:43

    Bravo Hélène ! C’est super. Merci pour Clio !

  2. Matteo2012 18/11/2018 à 20:02:37

    Merci à Helene qui permet à Clio d’avoir enfin un foyer aimant . Merci

  3. rm 18/11/2018 à 03:31:38

    plein d amour pour cette belle

  4. Cocoa 17/11/2018 à 12:55:17

    Bravo merci pour elle ❤️

  5. guilaine 80 17/11/2018 à 06:30:19

    Guilaine 80\nMerci pour Clio ces magnifiques se que vous faites heureusement qu\'il y a des associations et des refuges pour récupérer tous ses pauvres bêtes à vous tous quand on prend une bête il faut réfléchir j ai perdu un chien il avait 18 ans donc il faut pas faire n importe quoi c\'est honteux d arrivé à se séparer d un animal quand il a fait partie de ta vie même quelque mois