Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

La France aussi utilise des poneys vivants pour faire tourner ses manèges !

Un manège à poneys a été signalé le 12 août à Blain, en Loire-Atlantique. Un parmi tant d'autres en France... / DR

Depuis que la ville de Bruxelles a été la cible de commentaires très négatifs sur les réseaux sociaux pour avoir autorisé un manège à poneys vivants à la Foire du Midi, de nombreux signalements ont été adressés à la Fondation 30 Millions d’Amis sur une pratique similaire dans plusieurs villes françaises. Différence notable avec nos voisins outre-Quiévrain qui ont interdit cette pratique à l’horizon 2019, aucune législation n’existe en France…

Tournez manèges ! Si le traditionnel carrousel et ses chevaux de bois a de quoi émerveiller les enfants, son pendant avec de véritables poneys en chair et en os suscite à juste titre l’indignation. Durant l’été 2018, l’attraction de la Foire du Midi à Bruxelles et son installation avec des équidés tournant en rond avec des enfants sur le dos a scandalisé bon nombre d’internautes (04/08/2018). Toutefois, cette pratique fera (fort heureusement !) bientôt partie de l’histoire ancienne : la Wallonie s’apprête en effet à l’interdire dès janvier 2019.

Ces manèges sordides sont accueillis dans de nombreuses communes

Mais en France, des dizaines de villes acceptent toujours ces manèges d’un autre temps. Sauf que, contrairement à nos voisins belges, aucune interdiction n’est en projet et les exemples sur les réseaux sociaux d’équidés tournant frénétiquement en rond sous le poids de nos bambins sont malheureusement légion dans notre pays.

Les signalements adressés en nombre à la Fondation 30 Millions d’Amis démontrent que des villes et villages français accueillent régulièrement ces manèges sordides. A Blain (Loire-Atlantique), un manège de poneys a été signalé lors de la fête foraine de la Saint-Laurent, début août 2018. Des poneys shetlands accompagnés de poulains auraient ainsi été contraints de faire des cercles à longueur de journée. A Agon-Coutainville, dans la Manche, une internaute a publié la photo d’une autre fête foraine où des poneys réalisaient la même ritournelle pendant des heures dans un tourniquet.

Plus tôt, en mars 2018, c’est à Maubeuge dans le Nord que les animaux se sont transformés en attraction avant que la ville de Cambrai ne prenne la relève au mois d’août. Des poneys et des ânes attachés dans un manège ont aussi été constatés à Albi, dans le Tarn. Saint-Ambroix et Vauvert, dans le Gard, ont également été épinglés sur Twitter. Dernièrement, c’est dans la commune de Monteux, dans le Vaucluse, qu’une habitante a été choquée de voir une telle attraction. Les exemples ne manquent pas et les pétitions demandant l’arrêt de ce procédé se multiplient…

Une réglementation… a minima !

 

Malheureusement, aucune législation n’empêche de tels procédés dans l’Hexagone, raison pour laquelle certains forains s’en donnent à cœur joie. « Les obligations sont notamment d’ordre sanitaire, souligne Emmanuel Le Guyader de la Direction départementale de protection des populations (DDPP) de Dordogne. Les animaux doivent pouvoir boire de l’eau, être nourris, faire des pauses et, bien sûr, être identifiés. Il est vrai qu’il serait bien d’avoir une réglementation plus claire sur ce sujet même si les mentalités évoluent dans le bon sens. Une Mairie a par ailleurs tout à fait le droit de refuser un manège à poneys chez elle. »

Douai affiche clairement son refus

 

Une Mairie a tout à fait le droit de refuser un manège à poneys chez elle. Emmanuel Le Guyader, DDPP.

Heureusement, certaines municipalités françaises refusent par principe d’accueillir une telle attraction sur leur commune, comme cela a été le cas de la ville de Douai, dans le Nord, qui a annulé la venue d’un manège à poneys le 7 juillet 2018. Un refus catégorique opposé au forain qui a été contraint de modifier son programme et de remplacer le manège par une activité de trampoline, bien moins néfaste en matière de bien-être animal…. « On ne veut plus de cette attraction à Douai, c’est un souhait municipal, explique-t-on à la Mairie. Cela sera également le cas les prochaines années. On essaie ainsi de minimiser au maximum toute entrave au bien-être animal. »

Un acte fort qui, s’il était suivi par d’autres communes, pourrait amener l’État à légiférer en faveur des pauvres équidés. Encore faut-il que le gouvernement prenne conscience de la cruauté d’un tel manège.

Commenter

  1. Bandy86 13/09/2018 à 22:38:01

    La France est le plus grand pays des C****** !!!!! quand à notre gouvernement, n'en parlons pas, ils préfèrent se faire mousser autrement que de s'interresser à la cause animale.....

    (hors ceux abonnés à 30 millions d'amis et qui lisent les commentaires en ce moment)

  2. choupinette31 12/09/2018 à 08:36:07

    J'habite MERVILLE en haute garonne , à partir de ce vendredi la fête foraine s'installe pour 3jours, les forains commence à arrivé, et la municipalité à autorisé un manège avec des animaux, anes ou poneys, je ne le saurai que vendredi.

    Je défends la cause animale,et je suis outré, on ne respecte plus rien, le droit et le bien être de l'animal.

    Je prendrais des photos, et ferai suivre à la fondation...

     

  3. pouguy 11/09/2018 à 18:26:14

    je n'en ai jamais entendu parlé en france. il n'y aurait pas les associations de protections pourles animaux, beaucoup seraient en piteux état

  4. mookie 11/09/2018 à 17:29:13

    les gens sont lamentables et cela aussi qui vont assister a ce type d'attraction: des é********

  5. totoml 06/09/2018 à 14:23:26

    En France, les mairies doivent puisqu’elles le peuvent, interdire cette scandaleuse pratique. Nous avons un gouvernement qui hélas se moque éperdument du sort des animaux. Nous le voyons bien par les textes de loi inexistants. Chez nous, on autorise la souffrance et on fait des cadeaux aux chasseurs. Alors de pauvres poneys....ce n’est pas le problème de ce gouvernement. Il faut que les parents refusent ces pseudos attractions à leurs enfants. Et puisque seules les mairies le peuvent, eh bien qu’elles interdisent les manèges de poneys au plus vite !

  6. lilinuchette 05/09/2018 à 17:39:14

    je suis française mais je porte cette nationalité comme un boulet ! on ferait bien de suivre l'exemple de nos amis belges, qui ont interdit l'usage des poneys dans les manèges ! un animal ne nous appartient pas, et surtout pas pour être utilisé commercialement !

  7. AnneV 04/09/2018 à 20:46:57

    Aaaaaaaaaah la France !! On est nuls parmi les plus nuls !! ça roupille à l'Assemblée ou ils "ont d'autres chats à fouetter" !! Comment arrive t'on à élire des types aussi insensibles à la souffrance et sensibles......à leur porte-monnaie et leur hypothétique réelection ?!!