Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Un cerf jugé dangereux parce qu’il aimait les poneys

Une belle histoire d’amitié est née entre un jeune cerf et des poneys auprès de qui il avait trouvé refuge, dans l’Indre. Malheureusement, il a été jugé dangereux… et abattu !

Retrouvez l'histoire de ce cerf en vidéo.

Pendant plusieurs jours début novembre 2017, un jeune cerf a trouvé refuge auprès de deux poneys shetland sur un champ à Lourdoueix-Saint-Michelen, dans l’Indre. C’est en toute tranquillité qu’il avait décidé de vivre à leurs côtés. Les poneys semblaient avoir immédiatement adopté ce nouveau venu : ensemble, ils paissaient, se tenaient compagnie et cohabitaient sans heurt. Une amitié inter-espèce insolite qui a touché tous les habitants de ce village de 300 âmes.

D’après plusieurs témoignages, ce cerf aurait perdu sa maman jeune et aurait été élevé par une jument. Au décès de sa mère de substitution, il aurait tenté de retrouver plusieurs fois la protection des chevaux à divers endroits.

Malheureusement, la fin de l’histoire est bien cruelle. En effet, il a été jugé dangereux par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage de l’Indre (ONCFS) : « Cet animal a un comportement anormal. Nous le suivons depuis des mois. Il recherche la compagnie d'animaux domestiques, ne fuit pas l'homme, ce qui prouve qu'il a dû être élevé ainsi depuis tout petit. » affirme Yves Chastang, chef de service de l'ONCFS de l'Indre dans le journal La Nouvelle République (13/11/2017). Est-ce là une raison pour abattre un animal ? 

Le cerf a été abattu par l'ONCFS. © Féline Harfang.

Le cerf abattu

Eh bien oui selon, l’ONCFS qui en moins de quelques heures, a pris la décision de tuer le pauvre cerf avec pour excuse qu’il pouvait représenter un danger, notamment en période de rut (13/11/2017).

La propriétaire du champ a affirmé regretter que l’animal ait été tué. Consciente qu’il ne pouvait pas rester aussi près des habitations, elle avait tenté elle-même de trouver un refuge pour le jeune cerf auprès du parc de la Haute-Touche ainsi que celui des Chabrières — deux réserves zoologiques situées dans la région.

André Garry, maire de la commune, a aussi fait entendre son opposition : « J’étais opposé à l’abattage du cerf. J’ai demandé à ce qu’on trouve une solution pour qu’on épargne la vie de l’animal mais on ne m’a pas laissé le temps de la trouver. Je regrette que cela ait été fait dans ces conditions. Il aurait très bien pu s’en aller dans les forêts environnantes et avoir une survie d’au moins un an ! » affirme André Garry, maire de la commune.

>> Partagez cette actu sur Facebook, Twitter et Google +.

En Suède, un élan sauvé

Au même moment, en Suède, un conflit du même type faisait débat. Un élan blanc, une espèce rare, risquait l’euthanasie parce qu’il se rapprochait trop des humains et des animaux. Heureusement, deux pétitions et la mobilisation des citoyens sur les réseaux sociaux ont permis de faire changer d’avis l’administration : il a finalement été épargné... une chance qu’on n’a pas donné au jeune cerf français !

Commenter

  1. 100 13/11/2018 à 21:27:57

    Et il y aurais t- il des preuves de ce fait quelque par sur internet ?

  2. jaimeautantvousledire@gmail.com 08/11/2018 à 13:55:52

    Et ils voudraient (les chasseurs) qu'on les prenne pour des gens responsables ! Rien dans le cerveau ! Des assoiffés de sensations, facile avec un fusil ! Je suis plutôt fier de ne pas avoir d'amis chasseurs !

  3. mustang71 07/12/2017 à 10:12:43

    en France c\'est des c****

  4. arche de Chris 07/12/2017 à 01:13:47

    pfff dégoûtant ! 

  5. anonyme 05/12/2017 à 13:20:13

    en France on a des idées toutes faites un cerf ne peut être que sauvage

  6. MJMV 05/12/2017 à 07:22:30

    Moi je trouve ça horrible qu\' on tue un animal juste parce qu\' il aime une autre espèce que lui

  7. Pauline Ptt 04/12/2017 à 13:30:27

    Ohhh non pauvre bête ! C’est affreux. Il ne méritait pas un tel sort ! Je suis très attristé par cette nouvelle !

  8. corsa2 03/12/2017 à 16:43:39

    L\'homme , lui seul est dangereux !

  9. Zorro78 02/12/2017 à 12:24:57

    Encore un geste inqualifiable de ce tout puissant lobby des chasseurs !!!! Pourquoi personne ne s'est mobilisé localement de façon énergique pour sauver cet animal ???? Les Suédois nous donnent une belle leçon d'humanité.....Réagissons pour que cela ne se reproduise plus. Remettons en question les pouvoirs du préfet et de son obligé l'ONCFS dans ce type de situation !!!!

  10. amourdekenzo 26/11/2017 à 21:50:25

    c\' est les hommes cruels qu\' il faudrait euthanasier ou abattre !!! mais vraiment se sont les pires prédateurs sur cette terre !!!