Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Insolite

Alerte aux poissons exotiques dans les étangs de Hong Kong

Les autorités de Hong Kong ont lancé une inspection des étangs des parcs publics, après la découverte d'au moins 16 poissons d'un espèce exotique pouvant atteindre trois mètres de long, dont se sont apparemment débarrassés là leurs propriétaires.

HONG KONG, 5 sept 2009 (AFP) - Les autorités de Hong Kong ont lancé une inspection des étangs des parcs publics, après la découverte d'au moins 16 poissons d'un espèce exotique pouvant atteindre trois mètres de long, dont se sont apparemment débarrassés là leurs propriétaires.

Un "garpique alligator" (Atractosteus spatula) d'un mètre de long a ainsi été capturé vendredi dans l'étang d'un parc, après que des visiteurs se furent inquiétés pour leur sécurité, a rapporté le South China Morning Post samedi, qui précise que le poisson n'a pas survécu à sa capture.

Quinze autres spécimens de "garpique alligator" ont été découverts dans des étangs et des lacs d'autres parcs de Hong Kong, selon le Post.

Ce poisson d'eau douce, bien que réputé agressif et carnivore, et qui doit son nom à une longue tête le faisant ressembler au saurien, n'est pas connu pour attaquer l'Homme.

Originaire d'Amérique du Nord, ce poisson est communément vendu à Hong Kong pour les aquariums domestiques. Il mesure alors moins de 30 cm, mais peut atteindre à terme trois mètres de long pour 140 kg...

"Nos équipes vont nettoyer les lacs régulièrement. Les poissons dangereux qui y sont découverts en seront retirés", a indiqué vendredi soir le département des Loisirs et des Services culturels de Hong Kong dans un communiqué.

Il a précisé que ces poissons ne présentaient pas d'intérêt à être conservés et qu'ils nuiraient à l'écosystème local s'ils étaient relâchés dans la nature, mais s'est dit prêt à offrir les poissons non dangereux à des associations de défense des animaux qui en feraient la demande.

Le département a également averti que se débarrasser d'un poisson domestique dans un parc public pouvait valoir une amende de 260 dollars US et deux semaines de prison.