Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Plus de 80 chats maltraités à Rosny-sous-Bois : la Fondation partie civile

2 chats retirés en 2010 par la Fondation 30 Millions d'Amis. © Serrons-nous la patte

Fin avril, plus de 80 chats ont été retrouvés maltraités ou tués dans une station essence désaffectée de Rosny-sous-Bois (93). La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile dans cette affaire qui met en cause un auteur présumé qu’elle a déjà fait condamner dans le passé pour des faits similaires.

Malades, sous-alimentés et pour certains, tués et décapités. C’est une vraie scène d’horreur qui a été découverte dans une station essence désaffectée de Rosny-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis (21/04/2016). Dans cet endroit squatté par un homme, plus de 80 chats ont été retrouvés - dont 57 en grande détresse - et 22 cadavres.
 
Enfermés dans une pièce à l’odeur pestilentielle, les chats ont souffert de leurs conditions de détention. Quant aux cadavres retrouvés, la décapitation de certains animaux attesterait d'actes de cruauté évidente.
 
Lors d’une deuxième visite sur les lieux, la police a découvert dans les faux plafonds 4 autres animaux vivants.

Une récidive ?

L'auteur présumé des faits, un SDF de 48 ans, est déjà connu de la justice. En effet, en novembre 2010, la Fondation 30 Millions d’Amis lui avait déjà retiré 26 chats avec l'association Serrons-nous la patte. Détenus dans une maison murée à Rosny-sous-Bois, les chats étaient tous malades et amaigris. Ils s’étaient nourris des cadavres de leurs congénères morts de faim et avaient été victimes de maltraitance.
 
En 2012, l’homme avait été condamné pour « mauvais traitements » par le Tribunal de proximité de Bobigny (93), à une interdiction définitive de détenir des animaux et à une amende. Les animaux avaient été confiés définitivement à la Fondation.

La Fondation partie civile

La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile dans cette nouvelle affaire où l'auteur présumé pourrait se retrouver en état de récidive. « Cette fois-ci, les sanctions pourront être plus graves et inclure de la prison ferme », explique Arnauld Lhomme, enquêteur à la Fondation 30 Millions d’Amis.
 
Actuellement, l'homme est incarcéré et devra subir une expertise psychiatrique. Il sera jugé début juin en comparution immédiate pour actes de cruauté envers des animaux.

Commenter

  1. karine2476.kg@gmail.com 11/07/2016 à 21:08:35

    Vu la condamnation de 2010 ,ça  deuxième condamnation de 2016 se nomme une récidive légale ...Donc ,il aurrait du écoper le surcis de la première condamnation. Plus la sanction de la deuxième du moi de juin 2016 .Encore une justice à  deux vitesses 

  2. valentine.brard@yahoo.fr 12/05/2016 à 10:43:59

    Si je pouvais je ferais construire une prison rien que pour enfermer ces gens. Ils auraient tellement la vie dure qu'ils ne récidiveraient jamais. Enfin si j'étais obligée de les libérer de ma prison...

  3. mespetitsamours 09/05/2016 à 14:49:41

    Mon Dieu , mais il y en marre de tous ces s*****. Il ne suffit pas de leur interdire de ne plus avoir d'animaux, il faut faire circuler une liste de tous les condamnés à ne plus deternir de chien et chat ou cheval et autres - dans les animaleries ainsi que sur les sites des Associations de protection des animaux.  Il faut que cette folie cesse. Je sais qu'il n'y a pas assez de place en prison pour tous les malfrats et autres pourritures comme celui-là, mais il y a d'autre moyens pour leur faire peur . comme cette liste qui doit être à la porté de tous les amis des animaux.

    Il faudrait qu'on leur fasse exactement ce qu'ils font subir à ces petits êtres sans défense. Ca suffit maintenant. C'est insupportable ! 

  4. cathye 06/05/2016 à 17:56:37

    Putain mdr un recidiviste!!!!!!!!!!!!!!!, si les lois etaient plus strictes et les condamnations plus severes il aurait bcp de moins de recidive, a quand les condamnations, les peines, seront-elles a la hauteur de ces actes barbares, cruels aucune pitié ni indulgence ne doit etre tolérée, tolerence zéro!!!

  5. catsfriend 06/05/2016 à 16:18:40

    Et voilà, encore un cas de récidive! Ces gens-là ne sont-ils donc pas surveillés? Il a eu une interdiction à vie de détenir des animaux et ça ne l'empêche pas de recommencer. C'est incroyable tout de même, et intolérable. Pauvres victimes innocentes, ce sont eux qui payent, et cher. Il y a quand même de quoi douter sérieusement de l'efficacité de notre système judiciaire. 

  6. White Caviar 06/05/2016 à 14:31:47

    Mais faite le donc pourrir en tôle ce c**** !!!

  7. HommeEstAnimal 05/05/2016 à 18:13:56

    Je suis d'accord avec vous Delphine. Il ne mérite ni notre respect ni notre miséricorde. Il devrait connaitre ce qu'il a fait subir à ces pauvres chats.

    Si quelqu'un avait violenté mon chat, je n'aurais eu aucune pitié.

  8. pumuckl556 04/05/2016 à 23:42:08

    quand je lis ces horreurs , je crie et je pleure supplie que la torture n'existe plus . Où est passée l'humanité ? animal ou homme la torture le supplice sont mêmes souffrances pour l'éternité . Aux juges d'envoyer de justes messages , aux témoins d'actes de cruauté d'oser dénoncer , allez dénoncer et vite !

  9. symbouby 04/05/2016 à 18:44:20

    de faire subir des maltraitances a des pauvres bètes et innocents ,oh mon dieu j'ai les larmes aux yeux de voir ces chats dans l'etat ou ils sont, il faut leur faire gouter la mème chose pour qu'ils comprennet et croyez moi ils finiront par comprendre :

  10. symbouby 04/05/2016 à 17:07:08

    c normal car la justice ne les sanctionne pas assez et elle est pas trés stricte avec des p**** pareil et en plus ;ya pas de suivis ,pas de vérification et voila le résultat ,j'aimerais qu'on leur fasse subir la mème chose a ses p**** ,laches