Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Cirques

Accélérerons la fin de la captivité des animaux sauvages à des fins commerciales

À l'attention du ministre française de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

La loi du 30 novembre 2021 visant à lutter contre la maltraitance animale a opté pour une fin progressive - et non pas immédiate - de l’exploitation des animaux sauvages pour le divertissement : 7 ans pour les cirques, 5 ans pour les delphinariums, 2 ans pour les montreurs d’ours et de loups. Des délais censés permettre d’organiser l’accueil des animaux dans des structures adaptées à leurs besoins.

Pour autant, la Fondation 30 Millions d’Amis regrette fermement que les parlementaires aient décidé un délai transitoire de 2 ans pour la mise en place de l’interdiction de la reproduction et des nouvelles acquisitions d’animaux sauvages dans les cirques : un non-sens ! D'autant plus que 72% des Français souhaitent l'interdiction des animaux sauvages dans les cirques et 7 sondés sur 10 veulent l'interdiction des delphinariums (Baromètre Fondation 30 Millions d'Amis /Ifop, janvier 2021). De même, le législateur a prévu un délai de 2 ans pour l’entrée en vigueur de l’interdiction de l’acquisition et de la reproduction d’ours et de loups en vue de les présenter au public. La Fondation 30 Millions d’Amis regrette également que le législateur ait décidé d’interdire, dans un délai de 5 ans, la reproduction en captivité des spécimens de cétacés. 2 Français sur 3 (66 %, +2 pts vs 2019) veulent voir la fin des delphinariums qui maintiennent en captivité des orques et des dauphins à des fins de divertissement (Baromètre Fondation 30 Millions d'Amis /Ifop, janvier 2021). 

En signant cette pétition, je vous demande, avec la Fondation 30 Millions d'Amis, d’interdire immédiatement premièrement, l’acquisition, la commercialisation et la reproduction d’animaux appartenant aux espèces non domestiques en vue de les présenter au public dans des établissements itinérants ; deuxièmement, la reproduction en captivité des spécimens de cétacés ; troisièmement l'acquisition et la reproduction d'ours et de loups, y compris hybrides, en vue de les présenter au public à l'occasion de spectacles itinérants.

Signez cette pétition !

2462
100000

Signatures

les autres pétitions

0
500000

En finir avec les pratiques cruelles

Pour l'abolition de la chasse à courre

0
500000