Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Santé

Le vaccin contre la rage en 4 questions

© V&P Photo Studio_Fotolia.com

A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre la rage, 30millionsdamis.fr fait le point sur le vaccin antirabique pour nos animaux.

Ce 28 septembre 2018, c'est la journée mondiale de lutte contre la rage. Depuis plusieurs années, le ministère de l’Agriculture lance une campagne de sensibilisation contre la rage. Rappelant quelques conseils élémentaires aux voyageurs, le ministère cherche avant tout à prévenir les cas de rage importés des pays étrangers. En effet, la rage ayant disparu en France, le risque vient donc des cas « importés ». Pour protéger vos animaux, une seule solution : la vaccination. Parce que lorsqu’un animal est atteint de la rage dans votre région, tous les animaux errants ou non-vaccinés contre la rage sont euthanasiés.

Pourquoi vacciner mon animal ?

En France, la vaccination antirabique n’est pas obligatoire. En revanche, elle le devient dès que l’on doit passer la frontière (même en Europe ou dans les DOM-TOM) et pour les chiens catégorisés 1 et 2. Par ailleurs, « Les gens pensent à tort que si leur animal reste à la maison, il ne risque rien ! Mais moi je dis "vaccinez-le" parce que le risque zéro n’existe pas et que la vaccination antirabique pourra vous éviter le pire » conseille le docteur Laetitia Barlerin, vétérinaire.

Quelles conditions pour la vaccination ?

Pour vacciner un animal contre la rage, il faut qu’il soit identifié par puce ou par tatouage. Le vaccin se renouvelle chaque année, en même temps que tous les autres vaccins de l’animal. « Attention, si vous vaccinez votre animal pour la première fois, sachez que le vaccin n’est efficace qu’au bout de 3 semaines » rappelle la vétérinaire.

Qui vaccine-t-on ?

Seuls les chiens, les chats et les furets peuvent être vaccinés contre la rage. Quant à vos autres NAC, ils ne seront pas vaccinés car ils ont peu de risques de l’attraper.
Le vaccin antirabique sera obligatoire si vous devez voyager. « Si vous allez dans un pays qui n’est pas indemne de rage (Afrique du Nord, Asie, Europe de l’Est…), il faudra vous munir d’un certificat de bonne santé, de la vaccination antirabique et du passeport de l’animal garantissant son identification. Au retour, la France vous demandera un « titrage des anticorps antirabiques » réalisé 3 à 6 mois avant votre départ. » explique le docteur Laetitia Barlerin.

Si mon animal est infecté, quels sont les symptômes ?

Cette maladie se transmet par la salive donc attention aux griffures, morsures et si l’animal lèche une lésion de la peau. Elle peut se transmettre à l'homme et aux autres animaux dès la période d'incubation (10-15 jours) avant l'apparition des premiers symptômes car les animaux excrètent alors dans leur salive le virus de la rage.

Mais ensuite, ils peuvent développer plusieurs formes de rage et les symptômes vont varier. « Généralement, l’animal va changer brutalement de comportement du jour au lendemain. Il va éviter le contact, devenir inquiet, avoir tendance à se cacher (surtout les chats), devenir irritables : c’est ce qu’on appelle « la rage furieuse », celle où l’animal se met à mordre tout le monde. L’autre forme de rage, c’est celle qui a des atteintes neurologiques. L’animal est victime de paralysies, il n’arrive pas à aboyer, boire, manger et déglutir. Il va donc beaucoup baver car une paralysie du larynx l’empêche d’avaler sa salive. Quand les symptômes seront déclarés, l’animal décèdera en 5 jours. »

Vous l’aurez compris, mieux vaut ne pas risquer de mettre en danger votre animal en vous passant de la vaccination antirabique. Pour quelques euros de plus, votre compagnon sera protégé ! La tranquillité, ça n’a pas de prix !

Commenter

  1. didier.verrot@sfr.fr 07/07/2015 à 18:48:42

    Bonjour

    Autant je comprends qu'il soit utile, et simple de faire vacciner un animal contre la rage, ce que je fais avec les miens, autant il me semble incomprehensible que pour nous, les humains, cela reléve d'un parcours du combattant......

    Je suis bénévole, me suis fait mordre il y a 15 jours, mais pour me faire vacciner, il me faudrais prendre rv dans un service hospitalier spécialisé situé à +/- 150 km de mon domicile!

    Autant vous l'avouer, cela est tellement rébarbatif que rien n'a été fait, sinon les 3 visites du loulou chez le vétérinaire !

    Didier.