Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

2 mois de prison avec sursis pour avoir laissé mourir son chien

Visuel d'illustration : © Petro Teslenko - Fotolia.com

La Cour d’Appel d’Aix-en-Provence (13) a allégé la peine d’une jeune femme qui avait laissé mourir son chien en ramenant à 2 mois de prison avec sursis sa peine au lieu de 4 mois fermes infligée en 1ère instance. La Fondation 30 Millions d’Amis déplore l’incompréhensible indulgence de cet arrêt.

De la bienveillance pour quelqu’un qui n’en a pas eu. La Cour d’Appel d’Aix-en-Provence a réformé un jugement du tribunal correctionnel de Toulon (30/04/2015) qui avait condamné à 4 mois de prison ferme une femme qui avait laissé mourir son chien. Elle ne s’acquittera finalement que de 2 mois de prison avec sursis et à diverses amendes, elles aussi réduites par rapport au premier jugement. Elle reste toutefois condamnée à une interdiction à vie de détenir un animal.

Grâce à l’insistance de la Fondation 30 Millions d’Amis, les faits avaient été requalifiés en « abandon » plutôt qu’en « mauvais traitements ». Elle encourait jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende (article 521-1 du Code pénal). La Cour d’Appel d’Aix-en-Provence s’est montrée malheureusement moins sévère que le tribunal de Toulon… Une clémence qui démontre combien il est important pour la Fondation de se battre au quotidien pour poursuivre les bourreaux des animaux et sensibiliser un maximum de magistrats à la cause animale. Récemment encore, un homme qui avait abandonné son rottweiler, Eyko, avait écopé d'une amende (21/05/15).

Rappel des faits

Au mois de juin 2011, des voisins avaient été alertés par une odeur pestilentielle qui se dégageait d’un appartement situé à Toulon (83). Sur place, pompiers et policiers découvraient un chien de race American Staff en putréfaction. Son corps était recouvert de vermines et l’appartement tout entier était envahi d’insectes nécrophages. L'animal avait été enfermé pendant plus de trois semaines sans eau ni nourriture par une jeune femme qui avait quitté les lieux après une rupture sentimentale. Apparemment, la femme détenait aussi deux chats mais leurs cadavres n'ont pas été retrouvés. Enzy, le staff d’un an et demi et était mort de faim et de soif dans une lente agonie. Les témoignages recueillis évoquaient en outre un chien régulièrement battu par sa maîtresse…

Commenter

  1. jenenaipas 31/05/2016 à 22:04:06

    bravo les voisins ! honte à eux ! 

  2. Bîsounours37 06/10/2015 à 18:22:49

    et bien voyons!!!! continuez de martyriser,abandonnez,laisser mourir ou frapper vos animaux! vous avez le soutien de nos soit disant hommes de Loi! j ai honte!!!!

  3. laradubois@hotmail.be 06/10/2015 à 12:16:15

    Ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est que la justice (que ce soit en Belgique, en France ou ailleurs), ne condamne pas assez durement les personnes qui commettent ces actes complètement répugnants! Si on venait à tuer un être humain, à le séquestrer ou à le battre, la justice ne perdrait pas une seconde à l'incriminer à vie! Alors pourquoi ne fait-on pas de même avec nos animaux? Après tout, ce sont aussi des vies que tous ces pauvres idiots prennent en les maltraitant! Des esprits qu'ils traumatisent à vie en les frappant! Des ventres qu'ils affament en les délaissant! Et des cœurs qu'ils brisent en les laissant mourir seuls! Alors, puisqu'on ne tolèrerait jamais ça avec un être humain, on ne doit pas se permettre de le faire avec ceux qui sont, pour beaucoup d'entre nous, plus que des animaux de compagnie mais qu'on considère aussi des frères, des sœurs, des enfants et des amis! Je pensais que l'´Europe était grande, comment y croire quand on voit que dans les pays développés tels que les nôtres, on arrive même pas à défendre nos animaux correctement!

  4. Ma caille 05/10/2015 à 22:57:52

    On devrait lui donner une médaille pendant qu'on y est. Je suis dégoutée. Son chien est mort deux fois dans l'indifférence totale.

  5. Lovecaline 05/10/2015 à 16:54:55

    Il n'y a pas de justice pour nos amis nous nous battons contre un mur.

    Je suis écoeuré.

     

     

  6. Fanny COULON 05/10/2015 à 14:29:12

    C'est une honte. Encore un exemple que la justice française ne rend pas Justice !!

     

  7. daudge76 05/10/2015 à 13:44:19

    Encore une tortionnaire impunie.

    Les juges qui prononcent de telles "sanctions" ont-ils conscience de ce qu'a été la souffrance de ce pauvre toutou.

    Quant à l'o**** qui a commis ces actes de cruauté, son cerveau de moule ne lui a sans doute pas permis de mesurer le calvaire qu'elle a fait subir à ce pauvre chien: elle n'est rien d'autre qu'une s**** et un véritable dechet.

  8. nellyscorbiac@gmail.com 05/10/2015 à 12:19:27

    De qui on se fout ? Ça va pas ça..pas,la peine de faire à  grand peine une loi qui n'est pas,appliquée..Loi d'ailleurs peu contraignante.. 2 ans d'emprisonnement au pire pour faire mourir dans la douleur des tas d'animaux. Ils sont bien plus sévères aux USA, mais nous, in est plus dégourdis bien sûr !!! Une honte ! Et le type qui frappe sa chienne attachée et dans un petit espace ? Il va continuer longtemps ? On peut pas agir plus rapidement non? On n'a jamais les moyens pour protéger nos animaux en France. C' est le reflet de ce que nous sommes, des incapables. Quoi tirer de toute façon d'un pays qui pratique l'halal à grande échelle !.C'est tout dire !!