Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Succès de la pétition "Stop vivisection" : et maintenant ?

Succès de la pétition « Stop vivisection » : et maintenant ?

Photo : © jorisvo - Fotolia.com

L'initiative citoyenne européenne "Stop vivisection", visant à mettre un terme à l'expérimentation animale en Europe, a franchi une première étape décisive. Mais le chemin est encore long avant que les millions d’animaux victimes de la science soient épargnés. Les explications de 30millionsdamis.fr.

Il fallait un million de signatures pour que la Commission européenne donne suite à la demande des citoyens de supprimer l’expérimentation animale. La pétition, close le 23 décembre 2013, aura finalement permis d’en totaliser 1 326 807 ! En France, la mobilisation a été de taille, grâce au relais des différentes associations de protection animale, dont la Fondation 30 Millions d’Amis. 91 058 participants - 55 500 étaient requis - ont permis de hisser l’Hexagone à la troisième place des pays européens en nombre de signatures, derrière l’Italie et l’Allemagne. « En Grande-Bretagne, la prise de conscience a été plus tardive », regrette André Ménache, directeur scientifique d'Antidote Europe et membre du comité scientifique de Stop Vivisection, tout en saluant « l’immense succès » remportée par cette initiative citoyenne.

Arguments scientifiques

Ce texte, qui réclame l’interdiction de « l'utilisation d'animaux considérés comme des modèles biologiques de l'homme à des fins scientifiques », est basé sur un constat d’une extrême simplicité : il existe des méthodes substitutives aux tests sur les animaux, pour l’instant écartées des protocoles de recherche. Plus de 12 millions d’animaux sont ainsi sacrifiés tous les ans dans les domaines de la recherche, de l’enseignement, de l’armement, de la pharmacologie et de la toxicologie, et ce malgré les progrès continuels de la science. Pour Sonia Alfano, députée européenne et membre du parti politique « Italie des valeurs » (Italia dei Valori), « il ne s'agit plus seulement d'une question éthique ou philosophique réservée à ceux qui aiment les animaux. La science démontre que le modèle animal n'est pas un modèle valide pour l'être humain». « Nos arguments sont essentiellement scientifiques, poursuit André Ménache. C’est ce qui fait la force de cette pétition : plus d’un million de citoyens sont désormais informés des alternatives qui, si elles étaient utilisées, permettraient d’épargner des millions d’animaux. » 

Quel processus ?

Si la mobilisation populaire ne fait aucun doute, cela ne signifie pas pour autant l’arrêt de l’expérimentation animale. Il faut d’abord que les Etats membres de l’Union européenne valident les signatures. Puis, dans un délai de trois mois, les défenseurs de la pétition seront invités à la Commission européenne pour qu’ils expliquent en détail leur proposition et une audition publique sera organisée au Parlement européen. La Commission peut ensuite décider d’adopter ou non une nouvelle législation. Le directeur scientifique d'Antidote Europe reste optimiste : « Même si la Commission rejette notre proposition, celle-ci aura permis de sensibiliser et informer de nombreux citoyens » se réjouit-il. La Fondation 30 Millions d’Amis encourage depuis des années le développement de méthodes substitutives. Elle participe - de concert avec Pro-Anima et d'autres associations de défense animale - à l'élaboration et à l'affinement de VALITOX®, une nouvelle méthode alternative aux tests sur animaux.

Commenter

  1. planete 25/03/2014 à 17:45:24

    encore combien d'animaux vont t'il sacrifié    ??? 

  2. BébéChien 21/03/2014 à 10:08:56

    On veut y croire, même si, au font, on sait pertinemment que toutes ces horreurs continueront ailleurs et que les produits seront vendus moins cher...

  3. jaceline 07/02/2014 à 13:45:58

    Il faut arrêter ce carnage dans le monde entier. Ce que les laboratoires ne pourront plus faire en Europe ils le feront ailleurs, notamment en Asie....

  4. CricriAlf 06/02/2014 à 23:46:12

    A CianOcéane: il est vrai que par les temps qui courent l'on préfèrerait acheter des produits bas de gamme, mais depuis peu je me l'interdit et n'achète que des produits non testés sur animaux, ils ne sont pas forcément plus chers que des produits de marque de la grande distribution par exemple, pas vraiment même, mais c'est sur il faut chercher, que j'achetais avant, en plus moins nocifs pour nous, et surtout ça fait des clients en moins pour les marques qui s'en fichent, donc moins de sous pour inventer et tester d'autres produits sur les animaux. Voili :-)

  5. Ape Pazza 06/02/2014 à 19:00:10

    Allez, Messieurs et Mesdames de l'Union Européenne, vous qui avez le dernier mot, montrez vous Humains.

  6. courtoisalice 26/01/2014 à 20:17:23

    Vivement que cette cruauté s'arrête !!!

  7. Dabi 21/01/2014 à 15:05:10

    Croisons les doigts et continuons a nous battre!

  8. CianOcéane 21/01/2014 à 11:43:49

    « Même si la Commission rejette notre proposition, celle-ci aura permis de sensibiliser et informer de nombreux citoyens »

    euh ouais super, ça sert à quoi qu'on soit nombreux au courant si on se fout de notre avis ?

    des millions d'animaux vont continuer à mourir contre notre gré, et nous allons continuer à encourager ça contre notre volonté en étant oligés d'acheter certaines choses (soyons honnêtes, par les temps qui courent, difficile de n'acheter que des produits non testés sur animaux, vu les prix et le choix proposé...)

    les lobbies vont encore passer au dessus des lois et cette pétition n'aura servi à rien...