Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Seine Maritime : le gérant d’un abattoir condamné pour maltraitance sur animaux

Il avait maltraité des bovins. Photo d'illustration : © joey333 - Fotolia.com

Le responsable d’un abattoir Bigard de Forges-Les-Eaux (76) a été reconnu coupable de mauvais traitement sur des bovins. La Fondation 30 Millions d’Amis déplore que la peine prononcée de 2500 euros d'amende soit très en deçà des réquisitions du parquet.

Parce qu’il a laissé pendant plus de 24 heures en plein soleil 35 bovins sans eau ni nourriture en juillet 2011 et enfreint les règles d’abattage des animaux, le tribunal de police de Dieppe a condamné le gérant de l’abattoir Bigard de la commune de Forges-Les-Eaux a une amende de 2500 euros (02/03/2015). En revanche, il a été relaxé en son nom propre.

Depuis 2011, l’abattoir est fermé et a été déplacé à Formerie (Oise). C’était d’ailleurs l’axe de défense du prévenu qui estimait que c’est précisément la procédure de fermeture de l’abattoir et son transfert vers un autre lieu qui avaient conduit à ces dysfonctionnements. "Le Tribunal a peut-être été convaincu par l’argument du déménagement. Néanmoins, j’estime que l’abattoir a fait preuve de mauvaise foi puisqu’ils avaient déjà reçu un avertissement en 2006 sur les conditions d’abattage" explique Frédéric Freund, directeur de l’OABA*, partie civile au procès.

La peine infligée est en deçà des réquisitions du ministère public qui réclamait près de 40 000 euros d’amende. La Fondation 30 Millions d’Amis regrette par ailleurs qu’une peine complémentaire d’interdiction d’exercer n’ait pas été prononcée.

*Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs

Commenter

  1. 100 02/03/2016 à 17:39:22

    Bigard à les moyens et meme de gros moyens de payer mais cela ne changera absolument RIEN pour que son comportement change c'est un fait.Si il n'y avait pas Bigard on se porterais mieux

  2. Ardwen 28/03/2015 à 14:52:26

    La France pays du laxisme, de la barbarie libre, des délinquants tranquilles, comme c'est beau!!

    Et sous la bienveillance de la justice!!

    On sent qu'on progresse dans la nullité!!

  3. RoselineApi 16/03/2015 à 13:49:17

    IL FAUT PUNIR... davantage, toujours et encore sinon rien ne changera !!!

    c'est déjà innadmissible de faire subir à un animal ce stress énorme que d'aller à l'abbatoire, les monter dans le camion, le trajet par n'importe quel temps et température, la descente du camion et l'attente à l'abbatoir qu'au moins le faire dans les "règles de l'art" serait un mimimun. Même qu'il n'y a aucune bonne façon de faire ceci... je ne comprends même pas que des personnes arrivent à faire ces métiers

     

  4. 54 13/03/2015 à 00:20:34

    On doit respecter l'animal meme si il est destine a la boucherie alors abbatoir ok mais dans la dignite

    Merci

  5. r-comte@hotmail.fr 07/03/2015 à 11:21:24

     Bravo pour votre action mais je propose maintenant que le statut de l'animal comme être sensible est entré dans le Code civil (c'est une grande victoire mais tous les défenseurs des animaux sont d'accord pour dire que c'est insuffisant) qu'une association aussi importante que la vôtre milite pour que, non seulement, on punisse les responsables d'actes de malveillance envers les animaux

    1) de leur interdire à vie toute détention d'animal

    2) MAIS SURTOUT : leur faire payer (au sens propre) toutes  les conséquences financières de leurs maltraitances. Il est anormal (et immoral) que ce soient les autres (les bénévoles, les associations) qui doivent payer pour eux (souvent jusqu’à la mort de l’animal et même après quand il faut payer les frais d'intervention). C'est pour cela qu'il faut militer. Pour les monstres, j'ai toujours pensé que la meilleure réponse était de "taper au porte-monnaie". C'est la seule langue qu'ils comprendront et qui les empêchera de continuer à nuire.