Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Mimizan (40) : la corrida a bien eu lieu

Photo : © hornedgrebe - Fotolia.com

Pour protester contre l'organisation de corridas à Mimizan (Landes), des militants de la cause animale refusent toujours de s'alimenter. Ils ont confié leur détermination à 30millionsdamis.fr

Mise à jour (26/8/2013) - Après 24 jours de grève de la faim, Christophe Leprêtre et Sylvie Baudoin ont mis fin à leur action qui n’a malheureusement pas remporté le succès escompté. Le 24 août 2013, la ville de Mimizan, dans les Landes, a bel et bien été l’hôte d’une corrida qui a condamné à mort six taureaux en dépit d’une demande de grâce présidentielle réclamée par Christophe Leprêtre reçu à l’Elysée 48 heures auparavant. Les deux militants anti-corrida faisaient également partie des 150 personnes réunies pour protester contre l’organisation de corridas à Mimizan, dont un petit groupe d’une vingtaine de personnes a ensuite rejoint les manifestants rassemblés à Rion-des-Landes (40) où, selon l’AFP, huit personnes auraient été blessées lors d’échauffourées avec les organisateurs du spectacle taurin et les gendarmes.

15 jours que Christophe Leprêtre n’a rien avalé, mis à part de l’eau pour s’hydrater. 14 jours pour Sylvie Baudoin. Installés sur la plage de Mimizan, ils souhaitent ainsi marquer leur opposition à l’organisation de corridas sur le territoire de cette commune landaise. Dans un courrier adressé au ministre de l’Intérieur, daté du 1er août 2013, le président du réseau de protection animale Animavie indiquait : « J’engage une grève de la faim pour que cesse la pratique de la corrida dans cette ville, en toute illégalité ». Le code pénal précise en effet qu’il est interdit de commettre des actes de cruauté envers un animal, exception faite des « courses de taureaux lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée » (article 521-1 du code pénal).

« Ce n’est pas une tradition locale »

Et pour Christophe Leprêtre c’est très clair : il n’y a jamais eu de tradition de corrida à Mimizan. « La première manifestation de ce type dans la ville date de l’été 2009 », affirme-t-il. Depuis 2011, il tente de faire entendre la voix des anti-corridas. Il est à l’origine de plusieurs manifestations. Avec d’autres militants, il aurait aussi envoyé des centaines de lettres, de mails, sans compter les appels téléphoniques, à la mairie et à la préfecture réclamant sans cesse une rencontre et des explications. En vain. « Nous avons tout essayé. Il est malheureux de constater que cela n’a servi à rien », reconnaît Christophe Leprêtre. D’où cette grève de la faim, envisagée comme le seul moyen restant pour obtenir gain de cause.

Silence de la mairie

Pour l’instant, la mairie n’a manifesté aucun intérêt particulier pour l’action des deux militants qui se disent « déçus » par ce manque de réaction et de considération. Mais cela ne semble pas les arrêter. « Nous sommes très faibles. Personnellement, j’ai déjà perdu 10 kilos. Le médecin qui nous suit nous a dit que nous pourrions faire un malaise cardiaque. Nous sommes conscients des risques, mais nous avons bien l’intention d’aller jusqu’au bout. Il s’agit d’une décision mûrement réfléchie », confie Christophe Leprêtre. Jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’au 24 août, date de la prochaine corrida. D'autres opposants ont aussi prévu de manifester ce jour-là si l’événement devait être maintenu.

Le docteur qui surveille les deux grévistes depuis le 2/08/13 certifie qu’ils n’ont rien mangé depuis cette date. Contactée par 30millionsdamis.fr, la mairie, n’a, quant à elle, pas répondu à nos sollicitations.

Commenter

  1. jpuce64 29/08/2013 à 16:18:00

    tout est encore et toujours une question d' argent !

    monsieur le Maire ,  si l'on mettait des hommes au milieu de l' arene avec chacun une epée ( puisque vous aimez le sang qui coule , ) sur que Vous feriez recette ET SANS TOUCHER UNE SEULE OREILLE D'UN ANIMAL !!!

  2. kenzoamour 17/08/2013 à 00:31:15

    Bravo ! pour leur initiative et leur courage . Nous devrions mettre en place une journee pour que la souffrance des animaux cesse !! dans toutes les villes de France .

    Nous avons assez de moyens pour cimmuniquer alors ! tous ensemble se fixer une date a l' automne ou au printemps c' est les periodes ideales pour rassembler du monde .

     

  3. fa2 16/08/2013 à 18:16:07

    Je suis de tout coeur avec vous, Christophe et Sylvie....

    Je trouve la façon dont nous traitons nos animaux indigne d'une société qui se dit civilisée.....

    J'essaie d'aller à toutes les manifestations anti-corrida, et bien entendu j'irai vous soutenir le 24 août à Mimizan.

    Courage!!! 

  4. Rane 16/08/2013 à 17:56:05

    je suis touchée par l'action des deux militants ! pouvons nous faire aussi quelques choses même si nous n'habitons pas dans la même région où à lieu les corridas ? si vous avez des idées, écrivez les en commentaires, j'y serais attentive. merci d'avance.

  5. fafafafa 16/08/2013 à 16:56:30

    Ils méritent une médaille, bon courage à eux, ils défendent leur idée je leur souhaite de réussir nous devrions nous aussi "Amis des animaux" nous regrouper autour d'eux et faire pareil afin d'interpeller tous ses messieurs et dames qui aiment ce spectacle de l'horreur. Je ne perd pas espoir dans les années a venir cette boucherie sera interdite.  

  6. froumousse 16/08/2013 à 11:34:29

    Oui, il faut beaucoup de courage à ces militants !!! Les corridas sont en totale opposition avec ce que dit le code pénal sur les actes de cruautés des animaux, et ce n'est pas une question de tradition non plus ; c'est une question de POGNON ! Et tant qu'il y aura des imbéciles pour payer de telles manifestations, cela continuera, d'autant qu'après, ces mêmes abrutis se soulent la gueule !!! Ces villes-là sont connues pour ça : Béziers, Vic-Fezensac, Arles, Nîmes....et j'en passe !!! Honte à eux !

  7. capucine1003 15/08/2013 à 11:44:43

    La mairie ne réagit par car ce type de manifestation rapporte de l'argent et est très populaire j'imagine, elle ne veut pas prendre partie. Quelle tristesse pour ces pauvres taureaux condamnés à souffrir pour le plaisir de quelques fêtards et touristes en mal de sensation.

  8. Didinne 14/08/2013 à 18:00:36

    Je souhaite beaucoup de courage à ces deux personnes qui défendent nos Amis Animaux... Pourquoi les faire souffrir d'une manière aussi honteuse et horrible!!! Uniquement au nom de l'argent et du plaisir pour des tortionnaires qui ne savent pas s'amuser sans torturer des Animaux innocents...