Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

La zoophilie enfin complètement interdite en Suède

La zoophilie enfin complètement interdite en Suède

Photo : © daboost - Fotolia.com

A l’instar de l’Allemagne, la Suède va procéder à l’interdiction complète des pratiques zoophiles. Une mise en conformité tardive avec une directive européenne renforçant la protection des animaux. Le décryptage de 30millionsdamis.fr.

Le ministère des Affaires rurales suédois a annoncé la prochaine révision de la législation sur la répression de la zoophilie (13/6/13). Cette pratique, jusque-là illégale seulement si les souffrances de l'animal pouvaient être démontrées, sera désormais davantage réprimée : tout acte sexuel avec un animal sera puni d'une amende et/ou d'une peine de prison de deux ans maximum, même si l'animal ne porte pas de trace de blessures. « Le gouvernement durcit maintenant les règles entourant la zoophilie afin qu'il n'existe aucun doute autour du fait qu'il est interdit d'accabler les animaux », a expliqué le ministre des Affaires rurales Eskil Erlandsson, dans un communiqué repris par l’AFP.

Souffrances psychologiques

La zoophilie n’étant jusqu'alors prohibée que lorsqu'elle portait physiquement atteinte aux animaux… les preuves pouvant confirmer l’infraction supposée étaient difficiles à réunir pour les vétérinaires du pays, qui pouvaient soupçonner des abus commis sur les animaux sans être en mesure de les attester formellement. Ce principe douteux occultait en outre les souffrances psychologiques ressenties par l’animal.

En 2006, dernière année pour laquelle des chiffres sont disponibles, une centaine de cas, impliquant des blessures sur les animaux, ont été portés à la connaissance des autorités suédoises. Le pays est par ailleurs parmi les seuls pays à avoir tenu des statistiques régulières. En France, et dans de nombreux pays européens où la zoophilie est prohibée, aucune donnée ne permet de donner des chiffres précis sur l’étendue supposée de ces pratiques, ni sur le nombre de plaintes déposées. En Allemagne - où la vente, la location ou le prêt d'un animal à des fins sexuelles étaient autorisés jusqu’en 2012 - la zoophilie concernerait, selon l’association Deutschlandsagtnein*, 2,4 millions de cas.

 

« Il n'existe aucun doute autour du fait qu'il est interdit d'accabler les animaux.

Eskil Erlandsson - ministre suédois des Affaires rurales

Pays européens à la traîne

La nouvelle législation suédoise, qui entre en vigueur à partir du 1er janvier 2014, s’inscrit dans un mouvement européen plus large : une directive de l’Union oblige en effet les Etats membres à renforcer leur législation en termes de protection animale. Si la France punit les actes de nature sexuelle commis envers les animaux depuis 2004, d’autres pays sont à la traîne : en Belgique et au Danemark, les actes zoophiles sont malheureusement toujours légaux. Et l’Allemagne compte pour sa part des associations de défense… de zoophiles (!).

Mais c’est en Suisse que la loi est la plus aboutie sur ce sujet : le code pénal helvète sanctionne à la fois les actes de nature sexuelle commis sur les animaux ainsi que la diffusion et la réception d’images zoophiles. C’est aujourd’hui le seul Etat à s’être doté d’un arsenal législatif complet et dissuasif : les peines de prison peuvent aller jusqu’à 3 ans. En France, si une proposition de loi a été déposée en ce sens par la députée Muriel Marland-Militello (UMP), celle-ci n’a jamais été inscrite à l’ordre du jour parlementaire. Un vide juridique qu’il serait urgent de combler.

*« L’Allemagne dit non ! »

Commenter

  1. capucine1003 27/11/2013 à 13:06:01

    Interdire la zoophilie bien sûr mais également suivre ces gens qui la pratique, les condamner, les punir et les soigner de façon obligatoire par la suite si tant est que cela puisse être possible... Il faut avoir de sacrés problèmes pour prendre plaisir sexuellement avec un animal, on ne peut pas laisser ces individus s'en sortir ainsi car une condamnation simple ne les empêchera pas de recommencer...  

  2. GRAZEILABOXER2010 25/11/2013 à 19:20:03

    Et bien il était temps que la Suède réagisse!!! Et les autres pays, quand allez-vous interdire ces pratiques?Yell

    Et vous les débiles de zoophiles, qu'est qui tourne pas rond dans vos tètes???

    Vous devez etre sacrément frustrées, vous me donnez envie de vomir!!!

  3. louna01 25/11/2013 à 11:23:34

    il faut être fou pour faire sa avec un animal et surtout pas normale d'esprit

  4. Maya Harlock 17/07/2013 à 13:34:50

    Je ne comprends même pas comment simplement l'idée de le faire avec un animal peut germer dans un esprit… Il faut vraiment ne pas avoir la lumière à tous les étages.

  5. minibullette 17/07/2013 à 12:31:25

    Il faut vraiment être un grand malade pour s'adonner à ce genre de pratiques... incroyable...Yell