Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

20 bovins en détresse, la Fondation porte plainte

20 bovins en détresse, la Fondation porte plainte

Laissés sans soins ni nourriture, une dizaine de bovins ont été retrouvés morts dans un champ de Basse-Normandie. La Fondation 30 Millions d'Amis a porté plainte pour "abandon" devant le Tribunal de Lisieux(14).

Laissés sans soins ni nourriture, une douzaine de bovins ont été retrouvés morts dans un champ de Basse-Normandie. La Fondation 30 Millions d’Amis a porté plainte pour « abandon » devant le Tribunal de Lisieux (14).

20 bovins en détresse, la Fondation porte plainteLa DDPP* du Calvados, accompagnée de la brigade de gendarmerie de Mézidon-Canon (14) et de l’OABA**, a procédé - sur décision judiciaire et à titre conservatoire - à la saisie de vingt bovins, dont une dizaine de veaux, dans une exploitation agricole de Croissanville (6/1/12). La confiscation des animaux a été ordonnée après la découverte de cadavres, et ce depuis plusieurs jours, sur cette propriété appartenant à un couple de fermiers âgés d'une soixantaine d'années.

Grande détresse physiologique

C’est grâce à un voisin, horrifié par ce spectacle sordide, que l’alerte a pu être donnée. En une semaine, dix bovins sont morts de faim faute de fourrage. Dans un état grande détresse physiologique, les animaux étaient prostrés ; l’un d’entre eux, à l’agonie, a dû être euthanasié (26/12/11).

Dans cette ferme, de graves manquements ont été relevés par les services vétérinaires, qui observaient un suivi depuis plus d’un an. La presse locale rapporte que des cadavres avaient d’ailleurs été retrouvés, en décembre 2010, dans des conditions similaires.

La Fondation partie civile

Les bovidés ont été acheminés vers des structures de la région par l’OABA, une association spécialisée dans le sauvetage des animaux de ferme en détresse. La Fondation 30 Millions d’Amis a déposé plainte à l’encontre des propriétaires avec constitution de partie civile auprès du TGI de Lisieux (14).

*Direction Départementale de la Protection des Populations

**Oeuvre d'assistance aux bêtes d'abattoir

Photo : © Jean Tellier

Commenter

  1. wiwige 14/01/2012 à 12:10:59

    Elles sont mortes de faim dans un champ.,,, personne n a rien vu???? Comme d habitude!!! Indifference des uns, cruaute des autres!! A vomir ces individus!!!!! Faites les payer cher leur monstruosite!!!

  2. wiwige 14/01/2012 à 12:10:58

    Elles sont mortes de faim dans un champ.,,, personne n a rien vu???? Comme d habitude!!! Indifference des uns, cruaute des autres!! A vomir ces individus!!!!! Faites les payer cher leur monstruosite!!!

  3. wiwige 14/01/2012 à 12:10:41

    Elles sont mortes de faim dans un champ.,,, personne n a rien vu???? Comme d habitude!!! Indifference des uns, cruaute des autres!! A vomir ces individus!!!!! Faites les payer cher leur monstruosite!!!

  4. Dominique68 12/01/2012 à 13:45:31

    Bonjour,

     

    Que justice soit rendu à "ces ignobles personnes ", honte à vous d' avoir fait cet acte de torture !!! La loi du Tallion devrait vous être signifiée !!!

    J' espère qu'ils auront une interdiction à vie, d' avoir une autre exploitation agricole ou de posséder quelques animaux que ce soient !!

    " Comment arrivez-vous à vous regarder, le soir, dans un miroir ??? Si vous aviez des difficultés, vous pouviez demannder de l' aide, AU NOM DU RESPECT DE LA VIE, ET A L' OCCURENCE, CELLE DE VOS ANIMAUX !!! CAR ILS ONT LE DROIT DE VIVRE ET DE MANGER, AUTANT QUE VOUS !

    Je ne vous salue pas, vous m' éccoeurez " Pauvre que vous êtes ...

     

    Respectueusement Botre,

     

    Dominique68(pour la cause de la protection animale). 

  5. margaux1992 11/01/2012 à 23:51:07

    C'est triste et revoltant...

  6. drakkar 11/01/2012 à 20:23:04

    Mourrir de faim  dans un pays d'abondance , la vie d'un animal n'est rien dans le monde des hommes

  7. zabouneth 10/01/2012 à 23:00:08

    1 an de suivi ; mais qu'attend la DDP pour intervenir , la plainte du voisin ?????????

  8. gamin51 10/01/2012 à 18:34:57

    Je ne comprend pas , mais ou est donc passé le suivi véterinaire, pour arriver à une t'elle écatombe.

    Pauvres bêtes , ça devient aberrant!!!

    Malheureusement ce probleme est récurent

     

  9. zazzoon 10/01/2012 à 17:59:09

    Cette histoire est scadaleuse. Si la DSV faisait son travail, ces animaux auraient été saisis depuis longtemps. Mais malheureusement la DSV ne se préoccupe pas des animaux, tant que les consommateurs ne sont pas en danger, rien ne bouge. J'ai essayé de les faire intervenir pour des bovins maltraités et rien n'a jamais bougé, la situation est toujours la même. Il manque un organisme de contrôle vraiment indépendant et intègre.

  10. p.lelievre528@laposte.net 10/01/2012 à 17:36:42

    Horrifiée par ce couple de fermiers ,mais aussi les services vétérinaires qui étaient au courant depuis un an et n'ont rien fait pour sauver ces animaux.