Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Deux éleveuses mises en cause par la justice

Deux éleveuses mises en cause par la justice

Le parquet d'Albertville (73) a requis 3 mois de prison avec sursis à l'encontre de deux soeurs propriétaires d'un chenil en Savoie, pour sévices et actes de cruauté. Le délibéré du jugement sera rendu le 12 décembre 2011. La Fondation 30 Millions d'Amis était partie civile au procès.

Le parquet d’Albertville (73) a requis 3 mois de prison avec sursis à l’encontre de deux sœurs propriétaires d’un chenil en Savoie, pour sévices et actes de cruauté. Le délibéré du jugement sera rendu le 12 décembre 2011. La Fondation 30 Millions d’Amis était partie civile au procès.

Deux éleveuses mises en cause par la justiceMise à jour (12/12/11) : Le tribunal correctionnel d'Albertville (73) a condamné les deux sœurs à trois mois de prison avec sursis, ainsi qu’à une interdiction de pratiquer l'élevage pendant cinq ans. Si les chiens ont bien été confisqués à titre définitif - conformément aux réquisitions du parquet - aucune interdiction d'en détenir à l'avenir n’a été prononcée. Une peine complémentaire que réclamait pourtant la Fondation au regard de la gravité des faits reprochés.

C’est à nouveau un élevage illégal qui comparaît devant les tribunaux. Les propriétaires d’un chenil, deux sœurs jumelles d’une soixantaine d’années, sont accusées d’actes de cruauté sur leurs chiens, des dogues du Tibet, et sur des ânesses. Le procureur d’Albertville (73) a requis 3 mois de prison avec sursis, la confiscation des animaux saisis, l'interdiction d'exercer une activité professionnelle en relation avec les animaux et l'interdiction définitive d'en détenir. Elles sont également poursuivies notamment pour « exploitation d’une installation sans déclaration ».

Cadavres de chiens donnés comme nourriture

C’est par hasard que ce chenil, situé dans la petite commune savoyarde de Jarrier, a été découvert en décembre 2010 par un promeneur. Mordu par un chien errant, celui-ci porte plainte et sans le savoir, conduit les gendarmes de Saint-Jean-de-Maurienne (73) à un terrain jonché d’ordures, où vivent une soixantaine de chiens faméliques : certains dans l’obscurité, d’autres attachés en permanence ou enfermés dans des caves et des hangars. Sans nourriture ni eau, ils sont cachectiques et souffrent de diverses pathologies, dont des problèmes de dents, abîmées par les cailloux qu’ils ont désespérément tenté de manger. Les examens vétérinaires révèlent aussi des maladies graves faute de soins.

Mais l’horreur ne s’arrête pas là : les enquêteurs découvrent une centaine de cadavres de chiens, dont des fœtus, que l’une des sœurs avouera avoir donnés comme nourriture à leurs congénères. Les autorités saisissent rapidement les 61 chiens et 3 ânesses dont les pieds étaient déformés (28/01/11).

La Fondation partie civile

Les animaux ont été confiés provisoirement à des refuges à proximité. Partie civile au procès, la Fondation 30 Millions d’Amis, aux côtés de l’association Les Amis des Bêtes d’Aix-les-Bains et de One Voice - à l’origine de l’enquête - espère que l’interdiction définitive de détenir des animaux, demandée par le procureur, sera prononcée. Cette peine complémentaire permettrait de placer ces animaux à l’adoption et de leur offrir ainsi une seconde chance.

Le tribunal correctionnel d’Albertville a mis sa décision en délibéré au 12 décembre 2011. Selon le code pénal, les propriétaires du chenil encourent une peine de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros.

Pour devenir famille d’accueil, contacter les associations suivantes :

Animaux Secours à Arthaz (74) : 04 50 36 04 76
APAHD d’Embrun (05) : 04 92 43 19 12
SPA de Marlioz (74) : 04 50 77 82 40
SPA de Savoie (74) : 04 79 33 24 44
Les Amis les Bêtes d’Aix-les-Bains (73) : 04 79 61 24 63
SPA de Bellegarde-sur-Valserine (01) : 04 50 56 66 50
SPA Sud Alpine de Veynes (05) : 04 92 51 42 44
Arche de Noé d’Ernolsheim-sur-Bruche (67) : 06 67 82 57 66

Photo : © Les Amis les Bêtes d’Aix-les-Bains

Commenter

  1. SuePandy 04/06/2012 à 16:42:26

    Il faudrait les enfermer dans une voiture une cave ou un sous sol et laisser les dog faire justice eux meme....

     J ai une chienne qui va avoir 10 ans et juste quand un enfant lui tire les poils je devient folle.

    Ils sont toujorus pret a nous donner de l amour toujours la pour nous consoler comment ont peut laisser en liberté des personnes aussi diabolique. Des plainthe avais été deposé mais personne ne bougeait moi je pense que dans ce monde de brute l'argent faisait bien fermer les yeux. 

    J ai pu recontrer une des femmelle de cette horrible histoire qui a été recueillit par un jeune couple et cette pauvre chienne aura vraiment du mal a rebondir bien qu on voitr quelle en ai vraiment l envie. Sa confiance envers l etre humain est vraiment affecté.

    Je souhaite a ces deux jeunes gens d'y arriver ils s en sont donner la force et c'est leur objectif.

    Nous sommes arrivé a un point de violence de mechanceté d'horreur l'étre humain ne merite pas ce nom qu on lui donne.....

  2. anonyme 16/04/2012 à 23:39:58

    Je trouve sa horrible .. La justice et vraiment mal faite pour les betes ( Je parle en connaissance de cause ) .. Honte a eux, On derai leurs faire subir la même chose !!!!

  3. bijoubijou 09/01/2012 à 21:23:21

    Bonsoir. La justice est vraiment trop laxiste envers les bourreaux des animaux. Honte à ces personnes ! 

  4. joliaiglon73 05/01/2012 à 16:50:52

    j'ais honte lorsque je lis des articles pareils , car étant originaire de cette région et habitant à quelques kilomètres de cette ville , j'ais honte lorsque je lis de tel agissements , car que se soit contre un animal le mal que l'on lui fait subir cela prouve l'importance que l'on donne a la vie qu'elle soit animale ou humaine . je ne peux imaginés que l'on fassent subir de tels choses à un animal , eux qui ne se pose jamais de question pour venir nous prouvés leurs fidèlités , leurs gentillesses , et leurs présences   .                                                                                                            moi qui est perdu il y a quelques ma chienne et alors qu'elle ne c'était jamaisdétournée de moi malgrés qu'il me fallais faire face à de gros problèmes de santé , on prend dans ces cas bien précis et lors de bien d'autres occasions aussi de tout l'amour que peuvent nous apportés ces animaux et leurs amitiés aussi , c'est clair qu'un chien ou tout autres animal demande de l'attention et du travail pour l'entretenir mais avons nous et doit-on négligés tout cela envers ces bêtes , et faut-il les rendrent malheureuses elles qui n'ont pas demandés à venir auprès de nous c'est bien nous qui nous proposons d'aller les cherchés et nous en occupés et si c'est pour les faire souffrir ou les négligés alors pourquoi les prendre , autant les laissés allez auprès d'autres propriètaires qui sauraient s'en occupés correctement , te puis la réglementation et les sanctions face à de tels actes est encore trop faible et pas assez forte .

  5. LadyCoco 30/12/2011 à 19:17:40

    Bonjour, je suis scandalisée par une telle décision de la part du juge. Toutefois, j'aimerais bien connaître les circonstances atténuantes pour comprendre cette décision. Quelqu'un de la Fondation pourrait-il me répondre ? merci d'avance. Je n'arrêterais pas de le dire et de le faire entendre : bravo pour votre action, il faut beaucoup de courage, de volonté et d'amour pour faire face à la cruauté humaine. Continuez !

  6. cathy01 30/12/2011 à 18:57:19

    je suis scandalise quand je lis des choses comme cela, je pense que la peine n est absolument pas assez sévère et une interdiction definitive serait plus juste, ainsi qu une peine de prison ferme.

    Je n ose imaginer le martyr de ces chiens , toute cette souffrance, (obliger de manger des cailloux pr se nourrir, )

    certains etres humains (mais peut on encore les qualifier d humains? )me donnent la nausee.

  7. ronchon93 30/12/2011 à 17:52:06

    mais que fait la justice de la prison avec sursis c'est quoi ce truc il faut de la prison ferme avec interdiction totale d'élever des animaux tout le monde devrait se porter partie civile dans des cas comme cela nous avons 3 chiens dont 2 récupérés après avoir subit des mauvais traitement une york terrier si personne ne la récupérait elle était euhanasiée nous avons une quinzaine de chats je peut vous dire qu'ils sont très heureux avec nous nous les aimons,  des calins des bisous .quand est ce qu'une punition exemplaire sera proclamée envers ces bourreaux, ces fous ,ces malades Amitiées a tous .30 millions d'amis ne les lachés pas faites qu'ils ne puissent plus exercer leur soit disant métier déleveurs

  8. laura62750 29/12/2011 à 10:42:39

    pour ma part une peine de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros me  semble biien peut pour cest folle 

    il leur faudraii du ferme !!!!!  comment peut oon faiiire sa a des anniimaux sens défence mes ou et la justise bordel !

    elle recommencerons de toute facons  , en attendent cest pauvre loulou von devoir attendre detre adoopté , moi je dit honte a l'humanité !!!!

    on vie dans  un monde cruel horrible .

    coourage a la fondation 30 millions d"amis  ne lacher pas l'affaire .

     

  9. A-Marie 29/12/2011 à 01:06:55

    De la prison ferme en les laissant sans nourriture ni eau ni soins comme ils le font à leurs chiens ! Interdiction d'exercer "A VIE", interdiction de détenir un animal "A VIE" - Forte amende en faveur de la Fondaton !

    Bien maigre peine et elles recommenceront dans 5 ans ! LAMENTABLE ! La justice est aussi véreuse que ces monstres !

  10. anicke 28/12/2011 à 21:18:07

    Je suis contre le sursis, une peine de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros me semble bien peu dans cette affaire ignoble.

    Encore une foi, la justice ne sanctionne pas, le procureur d’Albertville (73) a requis 3 mois de prison avec sursis donc rien, encore heureux qu'il ait demandé la confiscation des animaux saisis, l'interdiction d'exercer une activité professionnelle en relation avec les animaux et l'interdiction définitive d'en détenir mais cela sera t-il appliqué par les accusés là malheureusement rien n'est certain car la justice ne contrôle que très peu ce genre de verdict.

    Pauvre monde!