Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Interview

J-P Nicolas : "Les animaux ne sont pas des biens de consommation"

Chaque mois, la Fondation 30 Millions d'Amis donne la parole à une personnalité impliquée dans la protection des animaux et de la nature. Jean-Pierre Nicolas, député (UMP) de l’Eure, a déposé une proposition de loi visant à interdire la vente de chiens et de chats dans les animaleries. Un commerce très lucratif et... fréquemment pointé du doigt.

J-P Nicolas

Fondation 30 millions d’Amis : Pourquoi vouloir interdire la vente d’animaux en animalerie ?
Jean-Pierre Nicolas : Dans ma circonscription de l’Eure, j’ai eu connaissance de la détresse de personnes ayant fait l’acquisition des chiots dans des animaleries. Ces animaux ont eu de nombreux problèmes de santé et sont morts. Je ne suis pas un spécialiste de ces questions, mais j’ai souhaité creuser ce sujet. J’ai alors eu connaissance des travaux d’une mission parlementaire réalisés il y a une dizaine d’années et qui pointaient les nombreux dysfonctionnements de cette filière. Ces animaux sont élevés dans des conditions inacceptables, parcourent des milliers de kilomètres entassés dans des camions, et reçoivent prématurément des vaccins antirabiques qui sont, de fait, inefficaces. Cela pose un problème de santé publique, car ils pourraient réintroduire la rage sur notre territoire. Le trafic d’animaux est le troisième trafic mondial après le trafic de drogue et celui des armes. Il faut réglementer et moraliser leur vente ; ce sont des êtres vivants, pas des biens de consommation.

F30MA : Vous avez formulé votre proposition de loi en octobre 2010. Où en est le processus législatif ?
J-P. N. : Pour l’instant, le texte est sur le bureau du président [de l’Assemblée nationale, NDLR], Bernard Accoyer. Pour être votée, elle doit être inscrite à l’ordre du jour. En parallèle, j’ai demandé, avec le soutien de nombreux députés de la majorité, la création d’une commission d’enquête relative à la protection des chiens et des chats, qui permettra de montrer l’utilité de cette proposition de loi. Et même si cela prend du temps, je suis confiant. Je n’aurais pas proposé ce texte si je ne croyais pas son adoption possible.

F30MA : Justement, quels obstacles pourraient freiner son adoption ?
J-P. N. : Avant toute chose, l’encombrement législatif ! Les projets de lois [qui émanent du gouvernement, NDLR] et les propositions [dont l’origine est parlementaire, NDLR] sont extrêmement nombreux. Il faut savoir être patient !

F30MA : Il semblerait que les élus soient de plus en plus concernés par le respect dû aux animaux...
J-P. N. : Il s’agit d’une vraie question de société, et sur le terrain, les concitoyens qui s’en préoccupent et qui m’interpellent sont nombreux. Quant à la vente des chiens et des chats en animalerie, cette question soulève de graves problèmes, à la fois pour la santé des animaux et pour l’acheteur, qui est trompé, déçu et parfois dans une grande détresse du fait de la mort de son compagnon. Le législateur a le devoir de s’en préoccuper. Pour ma part, j’ai toujours été sensible au bien-être animal. Je soutiens d’ailleurs la proposition de loi de Muriel Marland-Militello [députée UMP de, NDLR] visant à interdire la corrida en France, car c’est là-aussi, un vrai problème de société.

Photo : © DR

Commenter

  1. vjarzmik 30/12/2011 à 21:50:45

    Je suis contente de voir qu'un projet de loi vise a interdire la vente d'animaux dans les animaleries. C'est une chose qui me degoutte quand je vois des familles qui craquent sous le caprice d'un enfant mal eduque et qui repartent sans se poser aucune question quant a la place de l'animal dans la famille et toutes les responsabilites que cela implique. Ces gens arrivent en caisse avec le kit complet: chiot, gamelle,laisse (le plus souvent inapropriee en fonction du gabarit du chien), croquettes 1er prix. C'est tellement pratique et puis si ca se passe mal et bien je vous pose la question: qui paiera l'addition?

  2. edwige333 23/08/2011 à 14:03:14

    Bonjour Mr NICOLAS, 

    Je lis un peu tardivement votre interview.Merci pour votre engagement auprès des animaux.

    Vos propos sur votre souhait d'interdir la vente d'animaux dans les animaleries me semble éthique et je partage totalement cette idée.Cela m'a amené à visiter votre page  internet   http://www.jean-pierre-nicolas.fr/, et là que vois-je:

    Vous y parler de la crise dans l'industrie pharmaceutique, en citant Sanofi et Glaxo, mais savez vous qu'il y a encore très peu de temps, Sanofi avait sa propre animalerie servant à effectuer des tests barbares et inutiles sur les animaux.Bien entendu, Sanofi et Glaxo n'ont plus d'animalerie, mais font faire ces test chez HLS (un enfer pour les animaux).Et je ne parle pas du CIT de miserey (dept 27) où des singes entre autre sont torturés chaque jour, et qui dispose aussi de sa propre animalerie.

     

    Alors en effet, vous semblez soucieux du respect de l'animal, et c'est tout à votre honneur, mais s'il vous plait n'oubliez pas qu'il existe aussi des animaleries d'où les animaux ne sortent jamais vivants. 

     http://forums.france3.fr/france3/Le-forum-des-regions/Normandie/manifestation-contre-vivisection-sujet_1044_1.htm

     http://cav.asso.fr/fr/campaigns/hls.html

     

    Cordialement,

    E.Brocard  

  3. clarine3873 15/07/2011 à 14:47:19

     

    Pour une fois, un homme politique s'engage, même s'il s'occupe plus des acheteurs que des animaux.

    Le principal, c'est que ces animaleries soient interdites, ou très surveillées (mais par qui??), et s'il n'y avait pas de demande, il n'y aurait pas d'offre.

    Merci à Monsieur JP Nicolas, tous les amis des animaux souhaitent de tout coeur que cette loi soit votée, et merci aussi de soutenir la suppression de la corrida en France.

     

  4. gamin51 09/07/2011 à 19:18:46

    Merci de votre soutien pour les animaux. Nous comptons sur vous. il faut voir la réalité en face et arrêter d'ennuyer les personnes qui les aiment. Il faut punir ceux qui leur font du mal, ne croyer vous pas?.Faire en france le nécéssaire pour que la cruauté cesse enfin!!! Alors un peu d'humanité pour des êtres vivants fidéles sans parole qui ne demande qu'a vivre.

    Un statut juridique pour un droit à la vie, et condamner les bourreaux plus sévérement.

     

  5. vanessa07 09/07/2011 à 10:32:49

    enfin une loi nécessaire.Il est en effet grand temps d'interdire le commerce animal: chient chat et tout autres animaux.C'est une honte de traiter de la sorte ces pauvres bêtes.

    Il faut réagir, se réveiller et surtout que les gens n'achètent plus les animaux en animalerie.On craque parce que c'est mignon, mais en agissant de la sorte c'est alimenter le commerce.STOP.

    les animaux ne sont pas des objets...il faut que ça rentre dans la tête de chacun.

  6. anonyme 08/07/2011 à 00:29:55

    eh bien la cause des animaux progressent à vitesse grand V,aprés la Chine qui se réveille enfin voila une proposition de loi qui ferait un sacré bien pour les chiens et chats.

    Les animaleries sont toutes coupables de ces trafics ignobles et il est temps que ces pratiques cessent une bonne fois pour toutes.

    Encore une future victoire,croisons les doigts.

  7. melchen29 07/07/2011 à 21:03:44

    J'espère que cette loi sera votée, car je suis totalement contre le commerce d'animaux que ce soit dans les animaleries mais également chez les éleveurs. Je ne comprend pas que ce soit toléré de se faire du pognon sur le dos des animaux. Ces pauvres animaux trop souvent pris pour de la vulgaire marchandise tout ça pour faire plaisir aux enfants ou à je ne sais qui. C'est d'autant plus exaspérant que tout le monde sait que les nombreux refuges sont pleins à craquer. J'ai lu un article concernant les trafics de chiots (dans les pays de l'est, je crois) : les chiennes sont enfermées dans de minuscules cages et passent toute leur vie à procréer, leurs chiots leur sont enlevés alors qu'ils ne sont même pas sevrés, et j'en passe... Enfin c'est abominable, quoi !!!

  8. wiwige 07/07/2011 à 16:44:42

    Un homme politique enfin engage dans la cause animal!! C est vraiment a saluer!!en general ces individus de quelques bords soient ils ont plutot tendance a s en moquet comme de l an 40! Bravo Monsieur! Souhaitons que d autres suivent votre exemple!!

  9. cookie91 07/07/2011 à 16:41:06

    un merci à ce député, qui sont rares à ce préoccuper des animaux !! En effet, il faut interdire la vente dans les animaleries, et aussi les crédits sur l'achat des animaux comme cela s'est fait en belgique.. allez dans les refuges adopter est bien plus utile et intelligent.

    il faut aussi changer le statut du chien qui est encore considéré comme un bien immeuble !

  10. larebel 07/07/2011 à 16:08:31

    Oui Monsieur le Député, il serait très judicieux d'interdire la vente de chiens et de chats dans les animaleries mais aussi il serait encore plus judicieux de faire vérifier les conditions de tous les animaux vendus dans ces animaleries : en effet, la semaine dernière, je me suis rendue dans le bricorama de Villiers sur marne et par curiosité je suis allée voir les petits rongeurs en vente dans ce magasin. Il faisait une chaleur à mourir, les animaux étaient stoqués dans des aquariums avec un semblant d'aération qui brassait plus la chaleur que d'amener un peu de fraicheur et ces pauvres rongeurs (lapins, souris, rats, hamsters) agonisaient derrière les vitres de ces aquariums, ils étaient à la limite du choc thermique!!! j'ai d'ailleurs laisser une remarque à l'accueil à ce sujet. De plus, ces animaux sont vendus entre 2 et 5 euros!!!! comment faire respecter un animal lorsqu'il est vendu si peu cher!!!!

    J'ai presque eu envie de racheter toutes ces petites souris et de les lâcher en pleine nature !!! Elles auraient au moins connu la liberté et auraient sûrement plus de chance de survivre que dans ces aquariums non climatisés!!!!

    Ce qu'on attend surtout en tant qu'amis des animaux, c'est une loi du Code Civil qui reconnaisse l'animal domestique comme un être vivant doué de sensibilité et d'intelligence et non comme une chose que l'on peut manipuler, déplacer, écraser, tuer comme un vulgaire cadavre de bouteille plastique:((