Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Un mois avec sursis pour avoir laissé mourir son chien

Il laisse mourir son chien pour manque de flair

Après une longue agonie, Black est mort d’épuisement. Enfermé par son maître qui le jugeait trop mauvais pour la chasse, ce braque a fini par succomber aux mauvais traitements qui lui ont été infligés. La Fondation 30 Millions d'Amis, partie civile au procès, attend une peine extrêmement sévère à l’encontre du propriétaire.

Après une longue agonie, Black est mort d’épuisement. Enfermé par son maître qui le jugeait trop mauvais pour la chasse, ce braque a fini par succomber aux mauvais traitements qui lui ont été infligés. La Fondation 30 Millions d’Amis, partie civile au procès, attend une peine extrêmement sévère à l’encontre du propriétaire.

Un mois avec sursis pour avoir laissé mourir son chienMise à jour (28/12/11) : Le tribunal correctionnel d'Amiens (80) a condamné l’ancien propriétaire de Black à un mois de prison avec sursis et 3 000 euros d’amende. Une peine extrêmement clémente, en deçà des réquisitions du procureur. Le tribunal a requalifié les faits en acte d'abandon, un délit moins sévèrement réprimé par la loi française que l'acte de cruauté. La Fondation 30 Millions d’Amis, qui s’était constituée partie civile au procès, prend acte de ce jugement et regrette que l'interdiction de posséder un animal n'ait pas été prononcée à l'encontre de l'auteur des faits. 

3 années de supplice, sans que personne n’intervienne. Malgré ses aboiements de détresse, Black, un braque allemand âgé de 4 ans environ, est mort dans une lente agonie au fond du local qui lui servait d’abri (notre photo), dans la petite commune de Ponthoile (80). C’est là qu’il sera découvert par  les gendarmes (8/01/10), son corps sans vie reposant sur un tapis de déjections.

A l’origine, une « punition »

Interrogé par les forces de l’ordre, le propriétaire - un chasseur sexagénaire - avoue avoir voulu punir l’animal qu'il qualifie de « mauvais chien de chasse ». Enfermé dans l’appentis attenant à la propriété, Black n’en ressortira pas vivant. Nourri de temps en temps avec des restes jetés à travers des planches clouées, un tuyau d’arrosage qui alimente une gamelle recouverte de rouille : les souffrances qui découleront de ces mauvaises conditions dureront trois ans, jusqu’à épuisement. 

La loi du silence avant le buzz

Pour Eliane Lecuyer, fondatrice du refuge de Buigny-Saint-Maclou (80), « le drame de Black est avant tout le drame de l’indifférence. Personne ne s’est ému de son sort, alors que les voisins entendaient pourtant ses cris de détresse. Si l’un d’entre eux nous avait avertis, nous aurions pu sauver ce chien ». Ce refuge, qui fait partie des structures soutenues par la Fondation 30 Millions d’Amis, décide de porter plainte à l’encontre du propriétaire devant le tribunal de grande instance d’Abbeville (80). Dans le village de Ponthoile, c’est l’omerta. Personne ne souhaite témoigner. Mais les preuves accablantes suffisent néanmoins à ouvrir une instruction.

La Fondation 30 Millions d’Amis partie civile

Concomitamment, Emily Trolet découvre la triste histoire du braque. Cette jeune fille de 25 ans, très engagée dans la protection animale, crée un groupe de soutien sur le réseau social Facebook afin d’informer le plus grand nombre du drame qui s’est joué à la vue et au su de tous. Rapidement l’histoire de Black se répand sur le net et de nombreux articles lui sont consacrés dans la presse quotidienne régionale, qui le surnomme désormais le « martyr de Ponthoile ». Une pétition de près de 7 000 signatures est également remise au procureur de la République d’Abbeville (80).

La Fondation 30 Millions d’Amis, partie civile dans ce procès dont la date n’a pas été encore arrêtée, attend une sanction exemplaire à l’aune du calvaire enduré par Black.

Photo vignette : © CALLALLOO Canis - Fotolia.com
Photo maison : Refuge de Buigny-Saint-Maclou

Commenter

  1. darkvador 09/02/2014 à 13:51:27

    Honte aux habitants de n etre pas intervenus pour sauver ce pauvre chien de cette lente et atroce agonie et une peine exemplaire pour son tortionnaire!!!! Solidaritė de chasseurs ? La loi du silence a ses limites mais tous sont coupables

     

     

     

     

  2. HommeEstAnimal 08/02/2014 à 17:13:47

    Un mot me vient à l'esprit mais je ne peux l'écrire. Il commencer par E et contient 6 lettres ! Voilà ce que je pense de ce type ! Et oui je suis d'accord avec remymarion ! il faudrait l'enfermer dans une cage et l'y laisser crever très lentement ! La condamnation n'est pas assez sévère à mon goût ! IL a tué son chien qui plus est lentement ! il ne s'agit pas d'un abandon puisque le chien était enfermé ! Le juge doit être un chasseur !

  3. remymarion 10/03/2012 à 13:35:50

    On devrait faire subir le meme sort a son maitre. Lenfermer dans un local pour le punir de ne pas avoir ete un bon maitre. Les chasseurs se servent des chiens comme outil c tout. Des quil ne font plus laffaire ils sen debarrassent. Honte a eux!!!

  4. litchou 15/02/2012 à 17:10:21

    Je suis peinée de ce semblant de procès. Ce bandit n'a presque rien, presque pas punit pour ce qu'il a fait. Il devrait être enfermé seul sans soins. Et les voisins ce sont des trouillards, des lâches. J'en suis malade de savoir ce pauvre bout de chou de chien mort dans ces souffrances. Son maître est une raclure, un déchet de la société.

  5. billibou 13/02/2012 à 13:32:24

    C'est trop injuste Black merite justice son tortionnaire s'en sort trop bien. N'ayant pas en plus l'interdiction de posseder un animal, il pourrait recommencer. Si j'avais ete une personne de ce village et si j'avais entendu Black hurle j'aurai de suite averti la SPA. Les gens me decoivent ... Une lettre un coup de fil ce geste si simple aurait pu sauver ce pauvre chien. Repose en paix petit Black je ne t'oublierai jamais soit heureux maintenant je t'aime. 1000 caresses ...

  6. jerome18 15/01/2012 à 11:53:39

    Un mois de prison avec sursis et 3 000 euros d'amende  !!! j'aimerai que cette personne est une peine plus lourde... faite appel !!! Medames , monsieurs les juges et politiques ouvrez les yeux sur ces crimes contre les animaux !! svp faite quelque chose pour que toute cette cruauté s'arrete. "Black tu reste dans notre coeur si on aurait pu te venir en secour avant tu serai toujours là parmi nous... on t'aime"

  7. poup 10/01/2012 à 16:44:16

    cet individu devrait subir le même traitement qu'il a infligé à BLACK, il n'a eu aucune pitié pour cet animal donc on ne devrait pas en avoir pour lui. Quand à la peine du tribunal, elle est tout simplement MINABLE!

  8. jackmonpote 10/01/2012 à 13:39:39

    Que dire .....Tant que nous n'aurons pas un parti politique aussi fort que celui des chasseurs ,les défenseurs des animaux ne seront pas entendus !!!

  9. soniad2 09/01/2012 à 19:59:58

    J'ai passé une nuit horrible à penser à ce pauvre Black (dont je viens de découvrir l'histoire, bien qu'elle se soit passée il y a quelques mois), il a dû se sentir tellement seul ce petit bouchon. J'aurais aimé le serrer dans mes bras et le réconforter mais il est parti seul, sans amour... Que son ordure de maitre n'ait même pas eu de prison ferme, ça me révolte. A son tour maintenant de connaitre l'enfermement ! Il faut absolument qu'il soit rejuger, il faut agir quitte à faire une manif. Déjà 5 associations étaient présentes et ça n'a rien changé. C'est bien dommage... Repose en paix mon ange...