Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Expérimentation animale : une directive qui sème le doute

Une nouvelle directive européenne sème le doute

La Fondation 30 Millions d'Amis dénonce le recul de Strasbourg dans la prise en compte de la souffrance animale, et déplore un profond manque de courage des députés européens concernant l'expérimentation animale. Un nouveau texte voté au parlement devait pourtant améliorer l’ancienne directive relative aux expériences sur les animaux.

La Fondation 30 Millions d’Amis dénonce le recul de Strasbourg dans la prise en compte de la souffrance animale, et déplore un profond manque de courage des députés européens concernant l’expérimentation animale. Un nouveau texte voté au Parlement devait pourtant améliorer l’ancienne directive relative aux expériences sur les animaux.

En 1986, l’Europe a adopté la directive 86/609/CEE pour encadrer l’expérimentation animale. Sous la pression des défenseurs des animaux, les institutions européennes débattent depuis dix-huit mois pour actualiser ce texte et le mettre en conformité avec une meilleure prise en compte du bien-être animal. La mise en œuvre de la politique des 3R (Remplacement des animaux quand cela est possible, Réduction de leur nombre dans chaque procédure et Raffinement, c'est-à-dire limitation des souffrances qui leurs sont causées) était l’objectif. Non seulement le nouveau texte (8/09/10) ignore cette ambition, mais il représente une véritable régression en la matière.

Un compromis pour les uns...

Pour ses partisans, ce texte est une véritable avancée et prendrait davantage en compte le bien-être animal, excluant pour la première fois les grands singes des tests expérimentaux ainsi que les expériences provoquant une souffrance sévère et prolongée. Elisabeth Jeggle, députée allemande (PPE, Parti Populaire Européen) et rapporteur du texte, se réjouit de son adoption : « C’est un texte de compromis, qui consolide les droits des animaux tout en permettant de poursuivre l’expérimentation animale en Europe », conclut l’eurodéputée. Jean-Claude Nouët, vice-doyen honoraire de la faculté de médecine Pitié-Salpêtrière et président de la Fondation droit animal, éthique et sciences, cité par Le Figaro (15/09/10), indique qu’il témoigne d’un « état d'esprit parfaitement nouveau qui rend compte de l'évolution des usages de ces 20 dernières années ».

Expérimentation animale : une directive qui sème le dout

... un écran de fumée pour les autres

Pour la Fondation 30 Millions d’Amis, il s’agit essentiellement d’un écran de fumée qui n’améliorera pas la condition des millions d’animaux qui souffrent dans les laboratoires. Parmi les mesures qu’elle remet particulièrement en cause : la possibilité de réutiliser plusieurs fois les animaux si la douleur est considérée comme faible ou modérée, et une anesthésie laissée à l’appréciation du chirurgien, donc non obligatoire. Si en France, les praticiens respectent aujourd’hui une charte éthique, de nombreux Etats européens, moins sensibles au bien-être animal, sont pointés du doigt. « Le traité de Lisbonne reconnaît explicitement aux Etats membres le droit de prendre des mesures plus strictes que celles contenues dans les directives européennes. Et ce notamment dans le domaine de la protection des êtres vivants. Nous demandions que ce principe s’applique concrètement dans le cas de l’expérimentation animale : que cette directive soit un seuil à atteindre en matière de bien-être animal, plutôt qu’un plafond », explique Isabelle Durant, vice-présidente du Parlement européen.

Coup de rabot

La Fondation 30 Millions d’Amis pointe également les « coups de rabot » dont a souffert le projet initial. Un avis partagé par Isabelle Durant : « Une mesure fondamentale, prévue initialement puis inexplicablement retirée de la directive, réside en l’obligation de recourir à ces méthodes de substitution dès que celles-ci sont validées scientifiquement et disponibles suffisamment. En retirant cette disposition, le Conseil puis le Parlement européen ont définitivement manqué l’occasion de « révolutionner » l’expérimentation animale », indique l’eurodéputée, qui a voté contre ce texte.

Christiane Laupie-Koechlin, fondatrice de Pro Anima, confirme : « La directive ne mentionne aucune recommandation relative aux méthodes alternatives, mais continue à considérer que l’expérimentation animale est nécessaire, alors que de nombreuses solutions ont prouvé leur efficacité. » Y compris dans le domaine des maladies neuro-dégénératives (Parkinson, Alzheimer), où les grands singes, à titre d’exception, subiront des tests malgré les progrès avérés de la recherche scientifique. En bref, le recours à des méthodes alternatives n’est pas une obligation mais une simple recommandation, en complément des méthodes d’expérimentation dites « traditionnelles ». Un recul jugé inacceptable par la Fondation 30 Millions d’Amis alors que les méthodes substitutives ont prouvé leur fiabilité, leur rapidité et qu’elles excluent toute souffrance animale.

Curieuse disposition

En outre, les chiens et les chats continueront d’être utilisés dans le cadre de ces expérimentations, malgré les demandes incessantes des organisations de protection animale, dont la Fondation 30 Millions d’Amis.

A cela s’ajoute une curieuse disposition. Une « clause de sauvegarde » permet de déroger à ces nouvelles règles en cas de « raisons exceptionnelles et scientifiquement justifiables » et en avertissant la Commission européenne au préalable. Ce dernier point est une véritable source d’inquiétude : « Cette disposition permet notamment de recourir aux grands singes dès qu’un État membre possède "des motifs valables". L’appréciation de la validité des motifs est ensuite laissée à un "Comité ", devant assister la Commission européenne, mais dont la composition et le fonctionnement [n’]apparaissent pas encore suffisamment clairs et définis » insiste Isabelle Durant, membre du principal parti écologique belge. Donc, si cette nouvelle directive comporte des avancées – notamment sur l’utilisation des grands singes – celles-ci peuvent être suspendues d’un revers de main au bon vouloir des Etats… et des lobbies pharmaceutiques.

12 millions d’animaux sacrifiés

La Fondation 30 Millions d’Amis s’engage depuis de nombreuses années pour que l’expérimentation animale soit définitivement remplacée par des méthodes substitutives. Elle contribue financièrement au développement du programme VALITOX®, une méthode alternative faisant appel à des innovations de pointe pour prédire avec fiabilité l’effet toxique de substances chimiques sur les hommes, sans avoir recours aux animaux.

La Fondation rappelle par ailleurs que 12 millions d’animaux sont utilisés chaque année à des fins expérimentales dans l’Union Européenne, dont près de 2,5 millions en France*. Cette nouvelle directive ne changera malheureusement ni ce nombre ni leur souffrance.

Pour information, une marche aura lieu conjointement à Paris et à Rome le 25 septembre 2010 contre l’adoption de cette nouvelle directive. Rendez-vous place St-Germain-des-Prés à 15h00 (6ème), pour une manifestation jusqu'au siège français de la Commission européenne.

En savoir plus sur les actions de la Fondation contre l’expérimentation animale :

Les horreurs de l'expérimentation animale

Le point sur la toxicologie par Pro Anima


Consulter la directive européenne sur l'expérimentation animale (pdf, 2Mo)

 

* Chiffres publiés par le ministère de la Recherche, 2010

Photo : © Fondation 30 Millions d'Amis

Commenter

  1. COPUMA 01/12/2010 à 02:26:22

    Il faut se battre!!!... Il est hors de question que ces tortures continuent! Il y a d'autres moyens pour effectuer tous ces tests!

  2. suzel.schmitt@cegetel.net 04/11/2010 à 00:42:28

    Merci beaucoup à Elodi_bb pour son message.

    Trois messages depuis le mien posté le 27 Septembre, c'est peu pour un forum important, situé sur un site d'une importante Fondation et sur un sujet crucial...

    Les Français ne feraient-ils que parler... beaucoup ?

    Sur ce sujet, il faut pourtant se décider !

    Je réponds en même temps à Chadionboki,dont les remarques sont très justes, pour lui dire qu'en effet, les animaux ont une intelligence supérieure - les chats notamment - et le rassurer dans la foulée : il est exact que les animaux vivent, après avoir quitté cette vie, dans une sorte de paradis, ou d'autre dimension plus exactement, en tous cas loin de toute souffrance et cohabitent avec les êtres humains qui leur correspondent.

    Ceci devrait rassurer les personnes qui se désespèrent lorsqu'ils perdent un compagnon : ils le retrouveront dans les autres dimensions et peuvent même demander à se faire accueillir par eux pour être aidés, lorsqu'ils quitteront cette terre.

    Non, rassurez vous, je ne fais pas partie d'une secte ( ! ), j'ai simplement beaucoup lu et réfléchi depuis plusieurs années sur le bouddhisme tibétain - ou lamaïsme, beaucoup galvaudé actuellement - dont je me rapproche de plus en plus.

    Pour terminer ce 2e message - en attendant d'éventuels autres contacts suite à ma proposition - 2 choses :

    - Si les animaux ont une âme, semblable à la nôtre, en tous cas de même valeur - ce que pensent les bouddhistes du monde entier et cela fait quand même pas mal de monde - âme doublée d'une réelle intelligence, simplement sans avoir notre apparence, ni notre forme de pensée, vous rendez-vous compte des véritables crimes qui sont commis chaque jour dans le monde à leur encontre , ne serait-ce que dans le but de les manger ?

    C'est pourquoi il faut mettre en oeuvre un système fort de protestation qui fonctionne, afin d'obtenir réellement un résultat. N'oubliez pas que nous luttons contre des lobbies et des maffias : cosmétiques, viande, produits chimiques, ces gens font la loi et les marchés.

    Par contre, quand vous parlez de "révolution", je ne suis pas pour les révolutions, qui ont toujours apporté tortures et massacres, et je ne fais partie d'aucun parti politique. Je réfléchis par moi-même.

    Savez-vous par exemple que lors de la révolution iranienne, on a, après le départ du Shah d'Iran - que je ne soutiens pas plus que ça - crevé les yeux de tous ses chevaux, qui avaient bien été obligés de rester sur place . et que pendant la révolution russe, on a massacré aveuglément de nombreux chevaux et troupeaux simplement parce qu'ils appartenaient à des propriétaires ? Ensuite, la Russie a manqué de troupeaux, bien évidemment.... Au Tibet, lors de l'invasion chinoise de 1950, tous les chats gardiens des temples - des siamois de grande taille qui gardaient les joyaux et qui étaient d'une intelligence rare - ainsi que TOUS les animaux : chiens, chats, même les oiseaux dont les oiseaux de nuit, ont été systématiquement massacrés, sous le prétexte qu'ils "ne travaillaient pas" et constituaient la nourriture des soldats chinois.

    Certes il y a des tas de causes pour lesquelles on peut mettre en oeuvre cette grève de l'impôt, qui ferait qu'un gouvernement serait gêné là où le bât blesse, L'ARGENT, et je vous assure que cela peut fonctionner.

    Ce principe de grève de l'impôt vient de la "désobéissance civile", appliquée autrefois par un philosophe américain, Henri David Thoreau ( renseignez-vous ) qui refusant de contribuer individuellement à l'effort de guerre, fut même emprisonné "librement" dans son village.

    Gandhi également, appliqua ce principe de désobéissance civile en Inde.

    Il suffit d'être plusieurs centaines, ou mieux plusieurs milliers.

    Il me semble par exemple, que si TOUS les adhérents de TOUTES les associations de protection animale se constituaient en collectif et décidaient de faire grève, nous obtiendrions très rapidement ce que nous voulons pour nos compagnons-animaux, nos alter-ego sur cette terre ( alter-ego signifiant "autre moi-même ... quelle belle comparaison.

    J'attends des bonnes volontés, en demandant de faire suivre, et de contacter les associations, et de ne pas oublier de continuer à signer les pétitions en ligne.

    Merci, cordialement à tous.

  3. elodi_bb 27/10/2010 à 09:51:37

    J'aime beaucoup le message de Suzel Schmitt. Enfin de véritables propositions, bien que si l'on va par là, la révolution ne serait pas à faire uniquement à ce niveau en France, il y a aussi l'argent gaspillé par l'état, les riches mis à l'abris et les petits noyés dans leurs dettes, les agriculteurs, les éleveurs, les artisans, les pécheurs qui se font escroquer par les plus gros largement protégés par l'état, il y a nous qui comptons chaque mois pour ne pas dépasser nos budgets, qui agonisons dans ce monde de surconsommation, il y a les informations/journalistes qui relatent uniquement ce qui arrange l'état et qui se passe bien de dénoncer la vérité de notre monde, il y a les OGM que l'on teste sans savoir les conséquences sur le long termes, il y a l'écologie dont notre gouvernement se foue royalement parce qu'elle ne leur apporte pas d'argent et j'en passe.

    Concernant le traitement des animaux dans les laboratoires, commencons déja tous par acheter des produits non testés sur les animaux, des marques pharmaceutiques ou non, nous proposent de nombreux produits de qualité. On peut aussi faire poids comme cela en montrant aux grands distributeurs que leurs produits testés sur les animaux ne nous intéresse plus, que le marché évolue, que eux et leurs fournisseurs  aux mains sales ne peuvent plus être tolérés en 2010.

    Et puis une autre chose, pourquoi les associations ne réunissent pas des fonds pour dénoncer dans des campagnes publicitaires (sur la TV le moyen de communication N°1), toutes ces pratiques? Pourquoi n'y a t'il pas de spot TV qui dénonce ces marques peut scrupuleuse et mettrait en avant les autres? Pourquoi est ce que l'on ne jouerait pas sur la honte et sur l'éthique pour blesser les plus grands????

    Et concernant la viande Casher, comment se fait-il qu'une partie de cette dernière soit mise en rayon sans qu'il ne soit stipulé sur l'emballage que l'animal a été tué sans aucun étourdissement? Parce que oui, une partie de la viande casher finit dans nos assiettes sans qu'on le sache. Par ouverture d'esprit et par respect on laisse la possibilité aux musulmans et aux juifs de tuer les animaux selon leur rites, mais nous nos convictions, qui les respectent??? La plupart des gens ne savent même pas que cela existe, informer les et le retour sera en conséquence.... Les associations se sont battues pour l'étourdissement de l'animal avant ça mise à mort, c'est ce à quoi je crois, et personnes ne le respecte.

    Je suis révoltée par cette france

  4. BRIGANDISE 03/10/2010 à 00:10:55

    CELA ME REND MALADE JE NE COMPRENDS PAS LE GOUVERNEMENT. ARRETER TOUT CELA S'EST HONTEUX ET CA FAIT MAL TRES MAL A NOUS QUI ADORONS NOS AMIS A QUATRE PATTES AU GRAND COEUR

  5. chadionboki 02/10/2010 à 01:29:52

    La comission Européenne continue de considérer les animaux comme des objets, les gens qui sont à la tête des cette comission n'ont pas d'étâts d"âmes, ils ont un coeur de pierre et n'ont peur que pour leur petite santé, et pour leur porte monnaie. Qui sont ces chercheurs qui cherchent soi-disant les méthodes non testées sur les animaux? Car à part voir des labos avec des tortionnaires d'animaux on ne voit rien d'autre,on a l'impression de faire du sur place, émission télé qui dure toute la nuit et finit par récolter des dons énormes, tout cela pour la recherche (souffrance animale ), tout cet argent provient de personnes irresponsables, car elles deviennent complices de la cruauté humaine. Tous les animaux ont un sixième sens , chose que les êtres humains n'ont pas, la seule chose que l'être humain a : le pouvoir de décider de la vie ou de la mort d'un animal, s'en prendre à un plus faible physiquement,est un signe de lâcheté, et nous savons toutes et tous que la race humaine est lâche , race dont nous faisons partie. Les animaux  ont une intelligence supérieure, quand le comprendront-ils!! On parle du paradis pour les animaux, j'espère que c'est vrai, car pour le moment pour eux c'est plutôt l'enfer!

  6. suzel.schmitt@cegetel.net 27/09/2010 à 01:01:50

    Il n'y a pas de plus terrible mort que mourir seul face a son bourreau : tous les animaux que l'on massacre sur cette planete, a fins experimentales ou quelles qu'elles soient, connaissent cette fin, et aucun "Zorro" ne vient a la derniere minute pour leur porter secours... Meme fin, autrefois, pour les humains qu'on appellait "resistants", meme fin pour tous ceux par exemple qu'on avait parqués dans des stades de sinistre memoire, il n'y a pas si longtemps.

    Il n'y a pas de "pauvres betes" ou de "pauvre France", c'est un avis personnel, c'est ainsi que je le vois, toute cette compassion est juste mais ne suffit plus.

    Ne voyez vous pas où on vous emmene, à accepter de plus en plus tous les jours, que toute cette barbarie perdure ?

    Il faut arriver a obtenir des resultats concrets en matiere de protection animale. Pour ce faire, puisque les demandes, les petitions, les marches ne sont finalement jamais prises en compte, il faut arriver a creer des coups d'eclat qui aient un impact aupres de l'opinion publique.

    Que tous ceux qui defendent reellement la cause animale se decident enfin a organiser pendant un laps de temps des greves de l'impot, par exemple, ainsi que cela avait ete fait aux Etats-Unis pendant la guerre de Secession. Si tous les membres de toutes ces associations s'organisaient ainsi - la base juridique est facile a mettre en place - nous obtiendrions rapidement des resultats, autres que les "petites concessions" accordees du bout des levres par les Etats...

    Je l'ai deja suggere a diverses associations qui trouvent cela trop compliqué : mais où est la complication ? Il faut le vouloir et s'organiser à plusieurs centaines ou milliers et c'est tout !

    Comment se fait-il enfin que la petition "Justice pour les animaux", mise en ligne depuis 2 ans par l'association Stephane Lamart, et soutenue par de grandes associations de protection animale, n'aie encore donné aucun resultat ? On ne sait meme pas si le ministere de la Justice en a ete saisi.

    J'en ai assez de voir qu'en France, on lance des petitions, on proteste a grand renfort de banderoles et de porte-voix, pour les animaux, et que rien de concret n'apparaisse dans ce domaine. On parle trop, on discute trop, on se met trop de freins, total : les animaux continuent a etre maltraites, martyrises, detruits, mis à mort sans leur accorder le moindre respect alors qu'ils nous "nourrissent".

    Je ne suis pas la seule a en avoir assez et j'ai deja discute avec diverses personnes des moyens de mettre en oeuvre ces "coups d'eclat" cités plus haut. Je lance un appel a ce propos et j'espere que tous ceux qui en ont assez aussi, auront assez de volonte pour vous repondre - ou me repondre -

    Etant donnée la vehemence - toute relative - de mes propos, j'espere que vous publierez ma contribution, merci d'avance, et ce n'est pas une plaisanterie, j'attends si possible une reponse, par quelque moyen que ce soit.

    L'etre humain nesait pas que les animaux sont leurs alter-ego sur cette planete : s'il le savait et se rendait compte de ce qu'il fait, il tomberait raide mort de honte.

    Leonard de Vinci , génie entre les génies, deja à son epoque, n'avait aucune consideration pour l'etre humain et citait la cruauté de ses contemporains envers les animaux. C'etait il y a des siècles ! Allons nous enfin évoluer, en 2010, ou non ?

  7. mamynova 26/09/2010 à 21:54:56

    A propos de la BARBARIE des lituaniens sur ce pauvre chien, j'espère que la police de leurs pays les retrouveront, car on commence par tuer un animal, ensuite c'est des enfants, personnes âgées, etc.

    Bravo à vous tous de 30 millions d'amis pour le travail que vous effectuez, car quand je regarde vos reportages et voit tous ces pauvres animaux sans défense maltaités, tués, j'ai vraiment envie de vomir.

     

  8. lacicine 26/09/2010 à 09:32:56

    Tout  fait CONTRE l'expérimentation animale. On peut faire autrement.

    Essayez sur un humain, on verra s'il appréciera!!!!!!!!!!!!!!!!

    Peut-être qu'après on comprendra mieux ce que subissent ces pauvres animaux!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

     

    Abolissez ça!!!!!!!!!!!!!

  9. wiwige 25/09/2010 à 11:32:37

    Il faut banir ces pratiques d un autre temps!!! Barbarie, cruaute et monstruosite doivent disparaitre de notre planete!

  10. guilia 24/09/2010 à 18:56:05

    je pense que les hommes devraient avoir honte de leurs comportements envers les animaux Je pense qu il faut apprendre aux enfants quand ils sont petits comment se comporter avec les animaux et çamarche tres bien sylvie