Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Ce chaton a été amputé après avoir reçu une balle de fusil

A seulement 9 mois, Shankha a été gravement blessé par un fusil non loin de son lotissement./DR

Il est rentré avec une patte en sang. Emmené chez le vétérinaire, le diagnostic a conclu à une blessure par balle de fusil. Le chaton a dû être amputé. Sa maîtresse a porté plainte pour sévices graves et acte de cruauté. La Fondation 30 Millions d’Amis est partie civile.

« Il n’est vraiment pas passé loin de la mort ». La maîtresse de Shankha a encore du mal à réaliser. Son chaton de 9 mois a été victime d’un tir de fusil tout près de chez elle, à Noyant-de-Touraine, en Indre-et-Loire.

« Fracture par arme à feu »

« Shankha ne sortait que depuis peu, confie Ophélie à 30millionsdamis.fr. Il ne va jamais très loin. Alors que je prenais une douche, mon mari me dit de venir. Notre chaton était rentré, la patte blessée et en sang… » Le couple appelle le vétérinaire qui les dirige vers une clinique de Châtellerault. Là le verdict est sans appel : Shankha a reçu une balle de fusil dans la patte et doit être amputé.

Le certificat vétérinaire – que 30millionsdamis.fr a pu consulter – parle d’une « fracture par arme à feu ayant causé une destruction du coude avec dégâts neurologiques majeurs ». Selon le praticien, il s’agit d’un fusil de chasse.

Dautres chats victimes dans le quartier

« Je suis attristée, souffle Ophélie. C’est un choc. De savoir que quelqu’un a voulu tuer mon chat, ça me glace le sang. Je vis désormais cloîtrée chez moi par peur. Avec mon mari, nous avons même décidé de déménager… » Il faut dire qu’un an plus tôt, à peine installé, le couple a subitement perdu son précédent chat : « En publiant un appel à témoins, j’ai reçu des réponses de personnes qui avaient également perdu leur chat dans le lotissement, s’étonne Ophélie. Il semblerait qu’un individu malveillant réside dans le quartier. »

Une enquête a été lancée par la gendarmerie et Ophélie a porté plainte pour sévices graves et acte de cruauté. La Fondation 30 Millions d’Amis se porte partie civile. « Il faut que cette personne soit punie, espère la maîtresse. Quant à Shankha, c’est triste de le voir comme ça. Nous espérons qu’il va quand même s’adapter avec sa patte en moins… »

Commenter

  1. AnneV 02/07/2022 à 10:45:41

    Ces tueurs en série-chasseurs !!!!!!! Même en période de non-chasse, cela les démangent tellement qu'ils continuent à sévir et notre "cher" président" les adore !!!! De quoi craquer !!!!