Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Justice

Historique : la justice mexicaine confirme l'arrêt des corridas à Mexico

Les arène de Mexico n'accueilleront plus la pratique sanglante de la tauromachie. ©AdobeStock /camophotographie

Un juge mexicain a confirmé l'arrêt, jusqu'à nouvel ordre, des corridas dans les arènes de Mexico, les plus grandes au monde. 30millionsdamis.fr espère que d'autres pays suivront cette voie.

Deux semaines après la suspension provisoire des corridas de Mexico, la justice confirme l'arrêt de la tauromachie dans la capitale mexiaine ! La décision du juge fédéral va donc très certainement entraîner l'annulation du prochain spectacle prévu le 2 juillet, la "Pamplonada" : un lâcher de taureaux dans les alentours des arènes, semblable à la San Fermin de Pampelune dans le nord de l'Espagne.

Les partisans de la prohibition - dont l'association requérante Justicia Justa - estiment que la loi traite les taureaux comme des "choses" et qu'elle ignore la souffrance animale. De leur côté, les milieux taurins ont affirmé qu'ils poursuivraient leur "défense légale" des "coutumes et traditions mexicaines" qui remontent à la conquête espagnole au XVIe siècle. Cette pratique, cruelle pour les animaux, "pèse" 343 millions de dollars, d'après les derniers chiffres officiels de 2018.

La tauromachie cristallise le débat dans de nombreux pays

En décembre 2021, le Congrès local de la ville de Mexico avait interdit les spectacles taurins,en séance plénière. Au total, cinq des 32 Etats du Mexique ont déjà interdit ces spectacles. Le débat existe ailleurs en Amérique latine. Ainsi, il est interdit de tuer le taureau à Bogota et Quito. Le Venezuela a annulé certaines corridas. Au Pérou, la justice s'est prononcée contre l'interdiction.

En revanche, les corridas restent autorisées au Portugal, en Espagne et en France, même si la pratique y fait de plus en plus polémique.

77 % des Français pour l'interdiction de la corrida

En septembre 2021, une proposition de loi pour l'interdiction de cette pratique avait été déposée sur le bureau du Sénat français. Et pour cause, plus de 7 sondés sur 10 (71 %) estiment qu’il n’est pas justifié de faire souffrir les animaux sous couvert de « tradition » (Baromètre, Fondation 30 Millions d'Amis /Ifop, 2022) ; or, parmi ces traditions, la corrida est celle qui cristallise de plus en plus le débat, puisque 77 % des Français sont favorables à son interdiction. Un taux en constante augmentation qui a progressé de 27 % depuis 2007 ! La pétition de la Fondation 30 Millions d'Amis pour l'abolition définitive de la corrida a recueilli plus de 421.000 signatures.

Signez notre pétition pour l'interdiction de la corrida

(Avec AFP)