Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

Attention aux chevreuils en état « d'ébriété » !

Egaré en plein centre-ville après avoir consommé des bourgeons, un chevreuil a pu regagner la forêt grâce à l'intervention des forces de l'ordre. ©Ville de Vernon (Facebook)

Au printemps, les cervidés raffolent du sucre des bourgeons. Problème : en fermentant dans leur estomac, les substances ingérées produisent des effets similaires à ceux de l’alcool. « Ivres », les animaux se retrouvent désorientés et paniqués, aux dépens de leur survie. 30millionsdamis.fr recommande aux automobilistes de faire preuve de prudence sur les routes.

Des chevreuils… saouls ! En cette période de l’année, il n’est pas rare de croiser, sur le bord des routes ou près d’habitations, des cervidés désorientés. En cause : les substances alcaloïdes présentes dans les bourgeons dont ces animaux raffolent et qui produisent des effets comparables à un état d’ébriété.  

Récemment, un pauvre chevreuil a été retrouvé égaré, « ivre », sur le parking du CHU de Vernon, dans l’Eure. Il aurait traversé la Seine à la nage avant de se perdre en pleine ville. « La police municipale est intervenue au secours d'un chevreuil (…)Il a été capturé puis relâché en toute sécurité et bonne santé dans la forêt à Vernonnet » rapporte le service communication de la ville de Vernon sur sa page Facebook. 

Overdose de bourgeons euphorisants

« En cette période de printemps, les chevreuils sont friands des bourgeons gorgés de sève, expliquent les sapeurs-pompiers de l’Oise  –  sur leur compte Twitter – qui avaient, en 2019, porté secours à un chevreuil titubant dans la cour d’un gymnase à Beauvais (60). En fermentant dans l’estomac, ces bourgeons produisent les mêmes effets que l’alcool, tournent la tête, désorientent ». À tel point que le cervidé égaré ne parvenait pas à regagner son milieu naturel. Le pauvre animal avait même fini par se blesser après avoir percuté à plusieurs reprises les clôtures de l’établissement. Heureusement, les secouristes avaient réussi à le capturer pour le relâcher dans une forêt.

Prudence sur les routes !

La perte des repères naturels n’est pas due uniquement à l’ingestion de végétaux euphorisants : s’ajoute l’obligation pour les jeunes chevreuils, au printemps, de quitter leur mère et de partir à la conquête d’un territoire. Raison pour laquelle certains cervidés se retrouvent loin de leur habitat, parfois aux abords d’habitations.  

La Fondation 30 Millions d’Amis en appelle à la prudence des automobilistes et des passants qui pourraient croiser ces animaux désorientés.

Commenter

  1. nous pour eux 27/04/2022 à 20:58:30

    Et oui c'est vrai mon mari m'en avait déjà parlé ! C'est toujours bon à savoir pour ceux qui ne savaient pas...

  2. Henny 27/04/2022 à 12:35:54

    Alors les tueurs de masse, lire simples chasseurs sans cervelle, peuvent les abattre ! !!

    Triste pour les animaux, s'ils tombent dans les mauvaises mains humanoïdes, ils ne survivront pas !!

  3. AnneV 21/04/2022 à 19:23:07

    Vl'a autre chose !!!!!!!! Nous qui pensions que seuls les humains s'adonnaient à cela !!!!!!!