Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

Les rapaces victimes des plombs de chasse

Les effectifs de vautours fauves sont 12 % plus faibles qu'ils ne le seraient sans les effets du plomb. ©ST GB & AL Photo /AdobeStock

Toxique pour l’environnement, le plomb utilisé dans les munitions de chasse est également nocif pour la faune sauvage. Selon une récente étude scientifique, il est à l’origine d’une réduction drastique des populations de rapaces en Europe. La Fondation 30 Millions d’Amis en appelle au ministère de l’écologie pour des mesures à la hauteur des enjeux.

Le plomb, un poison mortel ! Selon une étude menée par des chercheurs de l’Université de Cambridge, le plomb des munitions de chasseurs empoisonne l’alimentation des rapaces et entraîne, de fait, une réduction drastique de leurs populations, au niveau européen (« The impact of lead poisoning from ammunition sources on raptor populations in Europe », Science of the Total Environment, 16/03).

55 000 rapaces en moins !

Et pour cause, ces contaminations auraient causé la perte de plus de 55 000 individus adultes. Autrement dit, les effectifs globaux sont 6 % plus faibles qu'ils ne le seraient sans les effets du plomb. Un chiffre porté à 14 % chez l’aigle à queue blanche, 13 % chez l’aigle royal et 12 % chez le vautour fauve. S’il n’est « que » d’1,5 % chez le busard commun, ce taux correspond pourtant à 22 000 oiseaux, tant cette espèce est répandue.

Pour parvenir à leurs résultats, les scientifiques ont analysé les concentrations de plomb dans le foie de 3 000 rapaces - appartenant à 22 espèces différentes - retrouvés morts ou mourants dans 13 pays d’Europe (France, Allemagne, Autriche, Hongrie, Espagne, Portugal, Italie, Pologne, Suède, Danemark, Suisse, Royaume-Uni et Grèce).

Une mort lente et douloureuse 

Sans surprise, le nombre de rapaces empoisonnés augmente là où la densité de chasseurs est forte. « Le fait qu'aucun rapace empoisonné au plomb n'ait été trouvé au Danemark après que le pays a interdit en 1996 les munitions au plomb indique que le plomb à l'origine du problème vient des munitions des chasseurs », précise le Pr Rhys Green, auteur principal de l'étude. Or, au total, 14 000 tonnes de plombs de chasse sont déversées chaque année en Europe !

Un fléau d’autant plus catastrophique que l’empoisonnement au plomb promet aux oiseaux contaminés une mort lente et douloureuse. « Souffrances et morts évitables de nombreux rapaces à cause de l'empoisonnement au plomb devraient suffire pour exiger l'utilisation d'alternatives non toxiques », recommande Debbie Pain, co-auteure de l'étude.

Vers une interdiction des munitions au plomb à l’échelle européenne ?

Si le Danemark, les Pays-Bas et la partie Flamande de la Belgique ont déjà interdit les munitions au plomb, la France quant à elle a seulement interdit, depuis 2006, l’utilisation de la grenaille de plomb dans les zones humides. L’évolution pourrait donc venir de l’Union européenne qui a déjà engagé un processus dans cette voie.

« Mais l’inconvénient des alliages plus légers, c’est qu’ils blessent davantage les animaux, sans pour autant les tuer, déplore Valérie Thomé, vice-présidente d’Animal Cross. Il n’y a pas 36 solutions, il n’y en a qu’une : diminuer la quantité de cartouches. »

(Avec AFP)

Commenter

  1. nous pour eux 23/03/2022 à 13:58:43

    Les chasseurs eux-mêmes sont des poisons mortels. Mais la France et le gouvernement NO COMENT ??????

  2. camisha 23/03/2022 à 10:36:16

    La France toujour bonne dernière, pour prendre des bonnes décisions..