Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Opération Doyens

Opération Doyens : Eros, du chenil de l’horreur à la maison du bonheur

Aux côtés d'Adèle et sa maman Fabienne, Eros a trouvé une véritable maison du bonheur./DR

Enfermé dans un chenil avec une quarantaine de chiens de chasse, Eros atterrit au refuge d'Issoire, dans le Puy-de-Dôme. Sa vie prend un tournant quand Adèle et ses parents le croisent dans son box. Une adoption digne des plus belles histoires de l’Opération Doyens.

Un amour de chien. Et pourtant, de l’amour, il en a beaucoup manqué tout au long de sa vie. Le Saint-Hubert croisé Bruno du Jura a vécu constamment enfermé dans un chenil pour chiens de chasse aux côtés d’une quarantaine de congénères. Il ne sortait jamais.

« Très craintif, il ne comprenait pas les caresses »

Cédé à un refuge à Issoire dans le Puy-de-Dôme, Eros pouvait au moins compter sur l’attention des bénévoles. Mais sa vie va prendre un tournant quand une famille rend visite au refuge dans l’espoir de sauver un… jeune chien !

« Mes parents voulaient un chien plutôt jeune et qui supportait les chats car nous en avons plusieurs à la maison, confie Adèle, la fille du couple. C’est alors qu’une dame est venue pour nous dire qu’un chien adorable venait d’arriver. Mais que c’était un vieux chien de 12 ans ». Au premier regard, la frontière de l’âge semble s’évanouir.  « Il me faisait penser au chien de la Belle et le Clochard, sourit Adèle. Son histoire nous a vraiment émus. On ne pouvait pas le laisser là… »

Après mûre réflexion, des allers et des retours quotidiens pour le voir, la famille saute le pas de l’adoption. Seul hic et non des moindres : « il est très craintif et a peur, en particulier des hommes. Il a sûrement été frappé. Il ne comprenait pas trop les caresses. Quand on est arrivés à la maison, il ne pouvait pas rentrer. Il a développé comme une peur des endroits clos. » Il faut alors du temps, et beaucoup d’amour, pour convaincre Eros d’intégrer le foyer. L’espoir grandit à mesure qu’il s’approche des parents et d’Adèle… mais aussi des chats !

Une adoption réussie grâce à l’Opération Doyens

« Nous sommes une famille très attachée à ses animaux, souligne la jeune femme. Nous avons tout fait pour qu’Eros se sente chez lui. Il a tissé un lien particulier ave ma mère. Il a fini par prendre ses repères. Et pour son entente avec les chats, c’est la bonne surprise ». Cette adoption a été rendue possible grâce à l’Opération Doyens de la Fondation 30 Millions d’Amis qui permet un remboursement des frais vétérinaires pour l’animal à hauteur de 600 euros. « C’est une excellente initiative pour les vieux chiens, applaudit Adèle. Une vie dans un box, ce n’est pas une vie. Mais une fin de vie, c’est encore pire ! Ca nous a encouragé à sauter le pas car mes parents craignaient le coût d’une telle adoption. »

Bien loin du chenil de chasse, Eros peut finir ses vieux jours au sein d’un foyer chaleureux et aux côtés d’une famille aimante. C’était la moindre des choses pour un animal baptisé du nom latin de l'amour.

Commenter

  1. AnneV 17/02/2022 à 18:42:12

    D'accord avec les précédents commentaires !!! Les chasseurs ? Dorlotés par nos chers politiques qui préfèrent espérer des voix que d'écouter la détestation des français pour ces tueurs en série !!!!

  2. pouguy 16/02/2022 à 18:50:34

    il est vrai que certains chenils ne sont pas beau à voir, heureusement c'est pas le cas de tous, ce chien a eu de la chance de sortir de l'enfer où il était

  3. nous pour eux 16/02/2022 à 16:14:49

    Que du bonheur, mais il ne devait pas être seul s'il pouvaient tous bénéficier d'une telle chance... Beau geste !

  4. Ralphe 16/02/2022 à 12:30:17

    Je me pose la question  : QUID DES 39 AUTRES CHIENS ?

    Eros était-il le seul à être maltraité ?

    J'ai moi-même adopté un chiot malmené au sein de l'élevage, détruit psychologiquement et qui devait être euthanasié car "non vendable".

    Il aura bientôt 15 ans - que du bonheur pour lui et moi.

  5. gavroche69 16/02/2022 à 12:21:22

    Si les "chiasseurs" aimaient leurs enfants comme ils aiment les animaux (beaucoup le revendiquent), ça serait une espèce en voie de disparition...

  6. camisha 16/02/2022 à 11:17:16

    Belle et longue vie à Eros et beaucoup de bonheur dand votre famille.

  7. icare7 16/02/2022 à 11:16:50

    ... et dire que beaucoup de politiques font les yeux doux aux chasseurs( Mme Pecresse entre autres ) = une HONTE !