Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Culture

Les animaux géants de Richard Orlinski épatent la galerie

L'incroyable lion bleu de Richard Orlinski a époustouflé les passants à Paris./©Richard Orlinski

Le célèbre artiste Richard Orlinski aime installer ses sculptures d'animaux dans des endroits où on ne les attend pas. C'était le cas cet hiver du triangle d’or parisien où les passants ont pu observer l'ours blanc, le cheval bleu ou le crocodile rouge. 30millionsdamis.fr a interrogé le sculpteur sur sa passion des animaux et ses nombreux projets liés à la cause animale.

Les musées à ciel ouvert, c’est sa marque de fabrique. Ses animaux sauvages géants ont surplombé l’une des plus belles artères de la ville Lumière cet hiver. Fidèle à lui-même et à ses habitudes, Richard Orlinski aime « amener l’art gratuitement au spectateur ».

©Richard Orlinski

« On a beaucoup à apprendre des animaux »

Les photos et les selfies ont défilé autour du - ô combien célèbre - gorille rouge ou devant le monumental ours blanc. Douze sculptures d’animaux étaient ainsi réparties sur près de 2 kilomètres, de la Place de l’Alma jusqu’aux Champs-Elysées (8ème arrondissement). « J’aime surprendre et amener l’art gratuitement aux gens, explique l’artiste français à 30millionsdamis.fr. C’est quelque chose que je fais dans des stations de ski, des stations balnéaires, je l’ai même fait dans le bassin minier de Lens. Et là, quoi de plus beau que de le faire dans l’une des plus belles avenues de Paris ? ».

Les animaux d’Orlinski ont toujours la gueule ouverte, « pour crier quelque chose ». S’il aime laisser le spectateur se faire sa propre interprétation de ses œuvres, le sculpteur n’en demeure pas moins un défenseur de la cause animale : « On a toujours eu cette impression qu’en tant qu’êtres humains, on était plus intelligents, plus forts que les animaux. Or, je crois qu’on a beaucoup à apprendre d’eux. S’il devait y avoir un message à porter, ce serait un message d’humilité par rapport à la nature. La relation entre l’homme et l’animal mérite beaucoup de pédagogie. »

©Richard Orlinski

Des projets liés aux animaux

Parmi ses animaux fétiches, on y trouve le crocodile qui a été sa toute première réalisation, celle qui a changé sa vie. « Le crocodile m’a beaucoup interpellé car c’est un animal qui a survécu à tous les cataclysmes, explique-t-il. Il existe depuis la nuit des temps. C’est un animal capable de rester 6 mois sans manger, dans un état de coma. J’ai toujours été fasciné par sa faculté à traverser le temps. »

Depuis 2015, Richard Orlinski est l’artiste français le plus vendu au monde. Il s’est lié d’amitié avec des personnalités très engagées dans la protection animale comme Bernard Montiel, Laurent Baffie ou encore Raphaël Mezrahi. Il a – avec ce dernier – un projet ambitieux : « J’aimerais créer une taxe pour les animaux en voie de disparition, soulève-t-il. L’argent issu de chaque vente serait ainsi reversé à des associations de protection animale. On est en train de le monter avec Raphaël, que je sais extrêmement investi dans cette cause ».

Des projets, Richard Orlinski en a par dizaines. Outre sa série-documentaire « Sur les murs » sur TV5 Monde dans laquelle il va au contact des street-artistes du monde entier, ses collaborations avec des marques, l’artiste prépare un dessin animé… avec des animaux !

©Richard Orlinski

Commenter

  1. pouguy 16/02/2022 à 18:48:18

    c'est pas mal, mais il faut aimé, il devrait faire ça pour les animaux qui sont en voie de disparition

  2. Ralphe 16/02/2022 à 17:31:49

    Le lion et le cheval me séduisent tout particulièrement.

    Bonne nouvelle d'apprendre que Laurent Baffie se soucie du monde animal.

  3. nous pour eux 16/02/2022 à 16:12:56

    Affaire de goût !