Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Biodiversité

Mobilisation pour sauver un maximum d'animaux victimes de la marée noire en Californie

Les soigneurs du Oiled Wildlife Care Network prennent en charge les oiseaux recouverts de pétrole. ©OWCN /Facebook

Couverts de pétrole ! Victimes d'une fuite d'hydrocarbure au large de la Californie (États-Unis), des oiseaux et des poissons asphyxiés viennent s'échouer par centaines sur les côtes au sud de Los Angeles. Les agents du réseau de soins dédié à la faune sauvage touchée par la marée noire sont à pied d'œuvre pour sauver un maximum de vies animales. Le point sur la situation avec 30millionsdamis.fr.

Une catastrophe d'origine humaine ! Au large du Comté d'Orange (sud de la Californie), une nappe d'hydrocarbures de plusieurs kilomètres d'envergure s'est formée en raison d'une fuite provenant d'un oléoduc en mer (2/10/2021). Si la quantité de pétrole répandue dans les eaux n'est « que » d'environ 480.000 litres [contre 500 millions de litres libérés par la plateforme Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique en 2010, NDLR], les impacts sur la faune marine sont majeurs... avec des oiseaux et des poissons asphyxiés s'échouant par centaines sur les côtes.

« Lorsque nous avons appris l'étendue de la nappe et la quantité (de pétrole) relâchée, nous avons eu des craintes importantes, a précisé en conférence de presse Michael Ziccardi, directeur du Oiled Wildlife Care Network (OWCN), un réseau de soins dédié la faune sauvage victime de marée noire basé en Californie, cité par CNN. D'après notre évaluation initiale de la zone, le nombre d'oiseaux présents semble moins élevé que ce que nous craignions. » Plusieurs oiseaux échoués ont été récupérés vivants – dont une foulque, une érismature rousse (espèce de canard, NDLR) et un bécasseau sanderling – ; tous bénéficiant à présent de soins. Un pélican a toutefois dû être euthanasié.

Les oiseaux, premiers animaux à s'échouer sur les plages

Parmi les animaux marins affectés par la marée noire, les volatiles sont les premiers à venir s'échouer sur les plages. « Les oiseaux ont une température corporelle élevée ; ils utilisent leurs plumes comme une sorte de combinaison étanche pour se maintenir au chaud dans l'environnement marin, explique le directeur du réseau de soins dédié à la faune sauvage victime de marée noire. Si leur plumage est recouvert de pétrole, leur premier réflexe est de retrouver la chaleur le plus vite possible. C'est pourquoi ils reviennent rapidement sur la côte. »

Si les dauphins et autres mammifères marins seraient « moins sensibles aux effets du pétrole que les oiseaux » selon M. Ziccardi, les agents chargés d'aspirer la nappe de pétrole en mer surveillent néanmoins d'éventuels signaux de détresse. « A l'heure actuelle, les autorités chargées de la faune sauvage ont noté une forte présence de baleines au large de la Californie du sud, s'inquiète Miyoko Sakashita, directrice du programme océans au Centre pour la Diversité Biologique de l'Arizona, interrogée par CNN. Nous avons donc des craintes considérables au sujet des cétacés qui nageraient à travers les eaux contaminées et qui respireraient les vapeurs, ce qui pourrait leur nuire. »

Des conséquences sur le long terme

Outre les conséquences directes de la catastrophe sur les animaux marins, les effets indirects – liés à l'ingestion et à l'inhalation d'hydrocarbures – sont, eux, plus difficiles à estimer. « Nous commençons tout juste à comprendre ces effets au long terme avec la fuite du Deepwater Horizon, plus de 10 ans après », avoue le directeur du OWCN. Une étude publiée en 2020 avait mis en évidence la présence de polluants dans le corps de quelque 2500 poissons prélevés dans le golfe du Mexique (Pulster et al., Scientific Reports). Sur les plages californiennes, les autorités estiment la durée des opérations de nettoyage à plusieurs mois, voire plusieurs années.

Dans l'immédiat, il est demandé au public de ne pas toucher les animaux échoués mais d'avertir les professionnels formés à ce type de situation, équipés de tenues de protection adaptées. Le réseau de soins dédié à la faune sauvage met à disposition ses quelque 1600 agents pour secourir un maximum d'oiseaux. La Fondation 30 Millions d'Amis salue leur courage et leur détermination !

Commenter

  1. pouguy 13/10/2021 à 18:54:27

    quelle horreur, une faute humaine et c'est les animaux qui en patissent comme toujours. à quand va-t-on sanctionner les armateurs qui emploient des bateaux poubelles pour payer moins cher. car si on cherche bien et qu'on veut bien les trouver on les trouve ces pollueurs et assassins.

  2. nous pour eux 13/10/2021 à 16:50:03

    Mon dieu quelle affaire c'est ramatique ! Bon courage à tous ces animaux et à leur survies....

  3. AnneV 08/10/2021 à 18:19:16

    Et encore l'humain !!!! Comme prédateur, il est n° 1 et de loin !!!!! Notre arrogance nous mènera dans le mur !