Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Biodiversité

Intelligence animale : les girafes formeraient des liens sociaux aussi forts que les éléphants !

Chez les girafes, les femelles tisseraient des liens forts entre elles pour prendre soin des jeunes. ©Wolfgang Hasselmann /unsplash

Solidaires, et non pas solitaires ! Selon une étude britannique synthétisant les connaissances scientifiques récentes à leur sujet, les girafes formeraient des liens sociaux complexes, en particulier entre les femelles. Un atout pour la survie des jeunes et de l’espèce toute entière, menacée d’extinction. Les précisions de 30millionsdamis.fr.

Leur regard domine la savane africaine. Hautes de plus de quatre mètres à l’âge adulte, les girafes passaient jusqu’à récemment pour des animaux au caractère social peu développé. Une équipe de chercheurs de l’université de Bristol (Angleterre) a rassemblé plus de 400 études scientifiques publiées à leur sujet. Leur synthèse, parue dans la revue Mammal Review (2/8/2021), évoque pourtant une structure sociale matrilinéaire – basée sur l’ascendance maternelle – dont la complexité serait équivalente... à celle des éléphants, des primates ou des cétacés !

Le rôle clé des « grands-mères » girafes

 

Je suis stupéfiée qu’une espèce aussi charismatique ait pu être aussi peu étudiée.
Zoe Muller, Université de Bristol

Si les mâles ne maintiendraient des relations qu’avec leur propre mère, les femelles tisseraient en revanche des liens forts entre elles pour prendre soin des jeunes. Ainsi, lorsqu’un girafon meurt, d’autres femelles que la mère manifesteraient – elles aussi – des signes de détresse émotionnelle. En outre, les girafes compteraient parmi les rares espèces animales – avec les éléphants, les orques et les humains – pour lesquelles les femelles dépassent l’âge auquel elles cessent de participer à la reproduction. « Mon hypothèse est que les "grand-mères" girafes jouent probablement un rôle important dans la survie des membres du groupe auxquels elles sont apparentées, affirme Zoe Muller, biologiste et co-auteure de l’étude, interrogée par CNN. Les grand-mères ont plus de chance d’être des puits de savoirs pour le groupe, tout en participant aux soins des jeunes ».

« La chose la plus surprenante pour moi, c’est qu’il ait fallu attendre 2021 pour reconnaître que les girafes ont un système social complexe, s’étonne la biologiste de l’Université de Bristol. Je suis stupéfiée qu’une espèce aussi charismatique et connue ait pu être aussi peu étudiée jusqu’à récemment. » Selon les auteurs, l’amélioration des connaissances au sujet des girafes à partir de 2010 serait due notamment au développement d’outils d’observation et de suivi. Toutefois, d’autres mystères restent à élucider, à l’instar de la façon dont les individus communiquent entre eux. Des savoirs qui s’avéreront précieux afin de mieux protéger ces mammifères, dont les populations ont chuté de 40 % ces trente dernières années, et à ce titre classés dans la catégorie « Vulnérable » sur la Liste Rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Commenter

  1. gavroche69 13/08/2021 à 07:47:36

    Je ne suis pas croyant au sens religieux du terme mais je crois effectivement qu'il existe une sorte d'intelligence universelle chez tout ce qui vit, que ce soit des animaux ou des végétaux.

    Après, effectivement, l'intelligence des uns ne permet pas forcément de percevoir l'intelligence des autres.

    Mais il y a de plus en plus de chercheurs qui étudient différentes formes de vie (animales et végétales) et qui déclarent à quel point ils sont surpris en découvrant des facultés qu'ils ne soupçonnaient pas il y a quelques années.

    Les humains vont peut-être un jour arrêter de croire qu'ils sont le "centre du monde vivant", on peut toujours rêver un peu...

  2. pouguy 12/08/2021 à 18:44:08

    l'intelligence animale est la plus belle du monde, l'homme devrait en prendre de la graine lui qui devient néfaste à la société, mais heureusement qu'ils ne le sont pas tous, qu'il y en a pour sauver les animaux ou les protéger

  3. nous pour eux 11/08/2021 à 19:37:54

     

    Mais tous les animaux ont une intelligence incroyable ! Dommage que tous les humains ne prennent pas plus conscients de cette réalité. Beaucoup préfèrent regarder des feuilletons à la C—S plutôt que des émissions concernant les animaux sur notre terre il y a beaucoup à apprendre sur eux tous….

     

  4. catherinebambi 11/08/2021 à 13:51:17

    J'observe des animaux depuis des dizaines d'années.

    Leur intelligence est extraordinaire.

    Il leur manque la parole. Mais ils communiquent sans problème entre eux. Les arbres apparemment aussi ont des système de communication.

    Il semble que tout ce qui est vivant, qui nait, se reproduit, meurt, soit doté d'une intelligence qui prend différentes formes.

    Le monde est incroyable. Mais l'homme n'y est pas supérieur. Il faudrait qu'il en prenne conscience.

  5. mamy evette 11/08/2021 à 11:49:17

    Nous ne sommes pas si loin des animaux côté émotions et ressentis. Alors laissons-les vivre leur vie dans leur habitat et arrêtons de vouloir en faire des bêtes de cirque et donnons-leur le respect auquel elles ont droit comme tout être vivant !!!

  6. gavroche69 07/08/2021 à 08:00:12

    Le gros problème c'est que beaucoup d'humains en sont restés à la déclaration stupide du philosophe Descartes qui disait que les animaux n'étaient que des mécaniques sans conscience (je shématise un peu). À sa décharge, il raisonnait avec les connaissances de son époque (17 ème siècle).

    Et pourtant, il n'y a pas très longtemps à la radio j'ai entendu un amoureux de la corrida affirmer que les taureaux n'avaient aucune émotion ni conscience et ne ressentaient aucune souffrance physique...

    Cela montre bien le niveau intellectuel au ras des paquerettes de ces tristes guignols dont le QI est sûrement inférieur à celui de n'importe quelle bactérie...

    Idem pour ces hommes ou femmes (la c****rie n'a ni sexe, ni couleur, ni ethnie, ni religion, elle est absolument universelle) qui vont massacrer des animaux magnifiques dans des safaris truqués (tout comme le sont les corridas d'ailleurs) et qui posent fièrement devant les cadavres de leurs victimes.

    Ils se sentent "grands et forts" alors qu'ils sont moins que rien.

  7. AnneV 05/08/2021 à 19:31:38

    D'accord, il n'y a plus l'émission ! Mais votre site est génial et on vous aime !!!!!!!!!!

  8. AnneV 05/08/2021 à 19:19:33

    L'intelligence animale reste encore à démontrer et cela nous laisserait sur le tapis ! L'intelligence humaine ? Pour certains, rien à dire, mais pour d'autres !!!!!!!!!!!!!! Nous voulons rester "supérieurs" mais supérieurs en quoi ? Les pires prédateurs de la planète ? Tu parles d'une médaille !!!!!!!!!!!!