Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

En Italie, les enseignes de supermarchés ne veulent plus de foie gras

Après la décision des supermarchés italiens d'abandonner la vente de foie gras, la France, principale productrice, se retrouve un peu plus isolée. ©AdobeStock/Laure Cabot

12 800 points de vente de 13 grandes enseignes ont décidé de ne plus proposer de foie gras à leur clientèle. Après le souhait du Royaume-Uni de mettre fin aux importations, cette nouvelle décision isole encore un peu plus la France, productrice majoritaire de ce produit tant décrié. 30millionsdamis.fr a joint l’association transalpine Essere Animali, à l’initiative de la campagne victorieuse à l’encontre du foie gras.

L’Italie vide ses rayons de foie gras ! A la suite d’une campagne active menée par l’organisation de protection animale Essere Animali depuis septembre 2015, 12 800 supermarchés issus de 13 enseignes ont décidé d’en stopper la vente. Une étape supplémentaire dans un pays qui avait déjà interdit le gavage en 2000 mais qui poursuivait néanmoins l’importation du produit… notamment depuis la France.

Un (long) combat victorieux 

 

En Italie, le gavage est considéré comme une grave forme de maltraitance animale.

S. Montuschi - Président d'Essere Animali

« C’est le fruit d’un long travail d’enquêtes et d’actions, se réjouit Simone Montuschi, président d’Essere Animali, joint par 30millionsdamis.fr. Au fil des années, nous avons contacté et rencontré les principaux groupes de la grande distribution pour leur demander de cesser la vente du foie gras. Certaines enseignes ont immédiatement accepté la requête. D’autres ont fini par adhérer à la suite de manifestations dans leur point de vente et de pétitions signées par des milliers de personnes. » 

Les branches italiennes de Carrefour et Lidl, à l’instar de Sigma, Eataly et Iper La Grande i, ont ainsi abandonné la vente du foie gras. Une décision cohérente avec les recommandations européennes et du pouvoir transalpin. Le gavage est effectivement considéré comme nocif pour le bien-être animal selon un rapport du comité scientifique vétérinaire de l’Union européenne. Il est interdit par l’article 14 de la Directive 98/58/CE au regard de la protection des animaux d’élevage dans toute l’Union, y compris en Italie. 

En France, l'association L214 a dénoncé à plusieurs reprises les pratiques barbares de la filière foie gras. ©L214

Un produit décrié en Europe

Toutefois, en 1999, le Conseil du Comité Permanent de l’Europe a adopté une recommandation qui consent à la production de foie gras dans les pays où cette alimentation forcée est considérée comme une « pratique courante » comme en France, en Bulgarie, en Espagne, en Angleterre et en Belgique. 

Contrairement à la France où il conserve une certaine notoriété, le foie gras n’a pas bonne presse chez les Italiens : « Il est clair que le gavage est très majoritairement considéré comme une grave forme de maltraitance animale », confirme Simone Montuschi. 

« C’est la démonstration qu’une association peut faire bouger les choses quand un blocage intervient au niveau politique, se réjouit Brigitte Gothière, présidente de L214, dont l’association a rendu publique une enquête dans un élevage des Pyrénées-Atlantiques (20/8/2020) ou au domaine de la Peyrouse, en Dordogne (10/12/2019). On peut trouver des moyens de faire reculer les pires pratiques en s’adressant directement aux entreprises. C’est ce qu’ils ont fait avec brio en Italie. En Angleterre, on s’achemine aussi vers une fin des importations. » 

La France isolée

 

C’est la démonstration qu’une association peut faire bouger les choses.

B. Gothière - Présidente de L214

Si elle est à relativiser en raison de la faible importance de la consommation de foie gras de l’autre côté des Alpes et de la baisse des ventes, cette décision contribue à isoler encore un peu plus la France, premier producteur au monde. Car outre le cas italien, l’État de Californie a proclamé une interdiction totale du produit (7/1/2019) avant que New York ne lui emboîte le pas en 2022. Plus récemment, c’est donc le Royaume-Uni qui a émis le souhait de profiter du Brexit pour interdire les importations de foie gras dans un délai imminent. « Le foie gras est insupportablement barbare. Il est difficile d’imaginer que quiconque puisse regarder le processus et toujours aimer en manger », a récemment communiqué Zac Goldsmith, ministre de la protection animale outre-Manche.

« La France, c’est 75% de la production mondiale du foie gras, rappelle Brigitte Gothière. Il est difficile d’imaginer une telle prise de conscience de la part de la grande distribution chez nous, du moins dans l’immédiat. Mais on progresse lentement sur cette question comme sur celle des élevages. Par exemple, on est passé de 80% de poules pondeuses en cages en 2008 à 47% aujourd’hui avec, en ligne de mire, la fin de l’élevage en cage en 2025. On avance. »

La Fondation 30 Millions d’Amis milite depuis de nombreuses années pour la fin de la pratique abominable du gavage des oies et des canards. Si elle se réjouit des décisions prises à l’étranger, elle déplore que la France reste l’ambassadrice de cette maltraitance animale.

Commenter

  1. Bandy86 18/03/2021 à 15:55:30

    Maltraitance animal encore une fois de plus la France est à la ramasse, comme d'habitude et malheureusement ce n'est pas prêt de s'arrêter, le Français est tellement gourmant et se moque beaucoup trop des animaux !!

  2. npagnard@gmail.com 18/03/2021 à 15:01:38

    Cannelle L'Italie a bien raison ! Je ne mange plus du tout de foie gras depuis des années. Ces pratiques sont insuportables car non seulement ils gavent les animaux et, en plus, mettent les petits à la poubelle vivants. C'est ça l'élevage d'animaux ? non ce sont des tortionnaires qui n'en n'ont rien à foutrent que ces animaux souffrent. C'EST UNE HONTE !

  3. phoenix35 18/03/2021 à 01:24:55

    Tant que des décérébrés continueront à en manger, j'ai bien peur que la France continuera à torturer oies et canards...

     

  4. nous pour eux 17/03/2021 à 09:52:27

    Il faudrait une prise de conscience partout, mais il y a encore du boulot et ce n'est hélas pas demain la veille que cela se terminera ! Dans quel monde vivons-nous.... Les grandes distributions portent bien leurs noms !

  5. AnneV 13/03/2021 à 19:29:30

    La France est et restera une mauvaise élève......en tout !!!!! Est ce nous ou les dirigeants pour qui 30% de la population vote ?!!! Je vote Animaliste la prochaine fois !!