Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

La région Centre-Val de Loire plaide pour des cirques sans animaux sauvages

Le Centre-Val de Loire devient la première région métropolitaine à faire un vœu à l'encontre des cirques avec animaux sauvages./©Adobe Stock-foras05

Le conseil régional Centre-Val de Loire apporte son soutien aux communes du territoire ayant pris position en faveur de cirques sans animaux sauvages (17/12/2020). Elle demande à l’État de s’engager concrètement sur cette voie. 72 % des Français sont favorables à l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques, selon le baromètre Ifop/Fondation 30 Millions d’Amis 2020.

Une victoire symbolique mais très importante dans la lutte pour l’interdiction des animaux sauvage dans les cirques. Par un vœu porté par les élus écologistes, la région Centre-Val de Loire vient officiellement de se positionner en décidant d’apporter son soutien aux communes du territoire régional qui ont pris ou prendront position pour des cirques sans animaux sauvages, lors de la séance plénière du conseil régional, à Orléans (45).

Une décision importante qui presse le gouvernement

Elle devient l’une des premières régions, après la Corse en 2018, à réaliser un tel vœu. « C’est une fierté de contribuer à ce combat, souligne Charles Fournier, 3e vice-président du Conseil régional et porte-parole du groupe écologiste, joint par 30millionsdamis.fr. Nous devenons la première région métropolitaine à le faire. Nous sommes constamment mobilisés sur la question de la protection animale. Ce vœu permet de trouver un écho national car nous adressons une demande formelle au gouvernement de passer au concret sur la question des cirques avec animaux sauvages. Il faut aller au-delà des déclarations. »

 

Le gouvernement doit aller au-delà des déclarations sur les cirques avec animaux sauvages.

Charles Fournier, 3e vice-président du Conseil régional

 

La Fondation 30 Millions d’Amis & l’association Code Animal, sont mobilisées ensemble pour que la transition vers un cirque sans animaux soit entreprise au plus tôt par l’Etat : « La prise de position du Centre-Val de Loire est une excellente nouvelle pour la cause animale, se réjouit Alexandra Morette, présidente de l’association Code Animal. Cela offre une véritable légitimité aux villes du territoire ayant déjà fait un vœu dans ce sens. En prenant cette décision, la région met une pression sur le Ministère de la Transition écologique. »

Car si la ministre de la Transtion écologique et solidaire, Barbara Pompili, a promis l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques, le combat reste d’actualité pour préciser les contours et les conditions de mise en œuvre d’une telle décision. « Nous saluons cette prise de position claire, avait réagi la Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, Reha Hutin, au moment des annonces ministérielles. La Fondation 30 Millions d’Amis se bat pour cela depuis de très nombreuses années. Nous connaissons la sordide réalité du sort réservé à ces animaux sur le terrain pour en avoir sauvé des dizaines et des dizaines. Toutefois, nous regrettons que la décision de la ministre ne soit pas assortie d’un calendrier contraint. »

Une majorité de Français en attente d’une interdiction

Au 10 décembre 2020, 431 communes françaises ont déjà pris position pour des cirques sans animaux sauvages, selon des données de Code Animal. Parmi elles, 22 communes sont issues de la région Centre-Val de Loire. De grandes villes du territoire comme Tours, Blois, Bourges et Châteauroux ont amorcé le mouvement. « Le mouvement s’amplifie, constate Charles Fournier. Cela démontre l’importance du sujet de la protection animale au sein de la société. Notre rôle est d’accompagner ces communes, tant grandes que petites et de mettre ce débat sur le devant de la scène nationale. »

La Fondation 30 Millions d’Amis organise chaque année des sauvetages de nombreux animaux exploités à des fins de divertissement. Plus de 7 Français sur 10 (72%) approuvent l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques (Baromètre Fondation 30 Millions d’Amis – IFOP, 2020). Sur cet enjeu de protection animale, la pétition de la Fondation 30 Millions d’Amis a dépassé les 335 000 signatures.

Commenter

  1. kenzoamour 26/12/2020 à 10:37:49

    belle initiative !!! que toutes les villes prennent exemple ! mais surtout ceux qui faut incriminer !!! c'est ces spectateurs qui cautionnent cette maltraitance et cruauté !!!