Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

La ville de Tours interdit les cirques avec animaux sauvages

©Facebook /Festival International du cirque en Val-de-Loire

Un an après avoir déprogrammé de son « Festival International du cirque » les numéros présentant des lions, des éléphants et des dromadaires, la ville de Tours – berceau du cirque Pinder – a officiellement adopté un vœu interdisant la présence d’animaux sauvages dans les cirques (13/11/2019). La Fondation 30 Millions d’Amis, qui appelle le gouvernement à légiférer à ce sujet, salue cette décision courageuse.

Une de plus ! Le mercredi 13 novembre 2019, le conseil municipal de Tours a voté pour interdire la présence d’animaux sauvages dans les cirques accueillis sur son territoire, rapporte le site Info-Tours.fr. A l’origine de cette courageuse décision, un vœu de l'opposition porté par Cécile Jonathan (PS) et Emmanuel Denis (EELV) : « Sensible aux questions de bien-être animal, une partie grandissante de nos concitoyens s’interroge et remet en question la présence d’animaux sauvages dans les cirques itinérants, ont estimé les élus. Les connaissances scientifiques de plus en plus fines concernant les besoins physiologiques et comportementaux des animaux plaident également pour une interdiction de la détention et l’utilisation d’animaux dans des spectacles de cirque ».

« Des exercices contre-nature obtenus au prix d'un dressage incompatible avec les impératifs biologiques des animaux »

Dès 2018, la Fondation 30 Millions d’Amis et l’association Code Animal avaient fait parvenir aux maires de France un rapport – « Derrière les paillettes, le stress » – dont les arguments semblent avoir été entendus par les élus tourangeois : « les spectacles de cirque contiennent des numéros imposant aux animaux des exercices contre-nature obtenus au prix d'un dressage reconnu comme étant incompatible avec les impératifs biologiques des espèces, ont-ils déclaré. Les conditions de détention et de dressage des animaux occasionnent à ces derniers des pathologies avérées tels des troubles cardiaques ». La préfecture d’Indre-et-Loire rejoint ainsi la liste des villes interdisant l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques, à laquelle s’est récemment ajoutée la capitale.

« La ville de Tours encourage au contraire l'émergence d'un cirque nouveau [...] au profit d'un public exigeant qui met en avant les talents des artistes et les nouvelles technologies », a déclaré la majorité du maire Christophe Bouchet. La Fondation 30 Millions d’Amis promeut régulièrement ces spectacles féériques, inventifs et poétiques. Précurseur, le cirque Phénix n’exploite plus d’animaux sauvages depuis 17 ans, tandis que des initiatives basées sur la technologie des hologrammes voient le jour outre-Rhin. Des performances d’ores-et-déjà encouragées par la ville de Tours, la métropole – berceau du cirque Pinder – ayant déprogrammé de son « Festival international du cirque en Val de Loire » des numéros avec lions, éléphants et dromadaires en 2018, précise leparisien.fr.

Pour une loi nationale interdisant les cirques avec animaux sauvages

Cette avancée locale se double d’une volonté d’agir à l’échelle nationale : les conseillers municipaux à l’origine du vœu ont en effet proposé de demander officiellement une loi nationale interdisant les animaux sauvages dans les cirques, selon Info-Tours.fr. À la pointe de ce combat depuis de nombreuses années aux côtés des autres associations de protection animale, la Fondation 30 Millions d’Amis appelle le gouvernement à légiférer sur ce sujet, si important aux yeux de nos concitoyens : 2 Français sur 3 (67 %) sont favorables à l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques (sondage Fondation 30 Millions d’Amis /Ifop, 2019).

Commenter

  1. marius.jury 21/12/2019 à 11:46:58

    C'est bien car les animaux dans les cirque sont souvent enfermé

  2. frimousse 09/12/2019 à 11:31:36

    BRAVO BRAVO , voilà une bonne nouvelle ! Que ça continue et surtout que les gens boycottent les cirques pour qu'enfin ça s'arrête ! Merci à tous les élus qui se mobilisent !