Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Transports d'animaux : les compagnies aériennes sur la sellette

Cet été, les cas de disparitions de chats se sont multipliés dans les deux principaux aéroports parisiens. / ©Adobe Stock

Ces derniers mois, les cas d'animaux perdus ou morts dans l'enceinte d'aéroports se sont multipliés. Les maîtres mettent en cause les compagnies aériennes et dénoncent des manquements graves. Une procédure judiciaire a même été lancée à l'encontre de la compagnie Transavia. 30millionsdamis.fr revient sur les faits.

« Je ne souhaite à personne de vivre ce que j’ai vécu ». Noémie, la maîtresse de Zadig, ne peut s’empêcher de retenir son émotion à l’heure de retrouver son chat perdu sur le tarmac de l’aéroport d’Orly. L’animal de 3 ans avait été victime de la négligence d’un manutentionnaire qui avait laissé tomber sa caisse sur le tapis roulant menant à l’avion d’Air Caraïbes. Plusieurs jours de recherches avec des employés d'Aéroports de Paris avaient été nécessaires avant de retrouver le félin. Pour Rusty, un chat roux de 4 ans qui vient d’être retrouvé par sa maîtresse, les recherches ont duré… plus d’un an ! Le chat a été perdu lors de l’embarquement pour un vol vers La Réunion réalisé par French Bee, une filiale d’Air Caraïbes (31/08/2018). 

Si pour ces deux chats la mésaventure s'est bien terminée, pour d'autres animaux l'issue a été dramatique ou est toujours incertaine. C’est notamment le cas de de Mojito, tué par la chute de sa caisse ou de Minus, perdu depuis le 25 août 2019 par Transavia et pas encore retrouvé au moment de la parution de cet article. Alors qu’elle devait partir au Gabon avec son chien et ses deux chats, une jeune femme a appris - quant-à elle - la mort accidentelle de l’un de ses félins lors d’un vol Air France à l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle (15/08/2019). « C’est la première fois qu’ils voyageaient en avion, réagit-elle dans les colonnes du Parisien. Je stressais à l’idée qu’il leur arrive quelque chose. » Là encore le chat de 3 ans est mort après qu’un bagagiste a laissé tomber la cage… En juillet 2019, c'est la mort d’un bouledogue français lors d’un vol entre Cayenne (Guyane) et Paris qui était à déplorer. Sa maîtresse avait pointé la responsabilité d'Air France qu'elle tenait pour responsable de la mort de son compagnon.

La compagnie aérienne Transavia attaquée en justice pour sévices et actes de cruauté envers un animal

Le chat Minus est toujours égaré après une négligence de la compagnie Transavia, sa maîtresse fait tout ce qu'elle peut pour le retrouver. / ©DR

Face à ces circonstances, certains ont décidé de ne pas en rester là et de porter leur affaire devant la justice. La maîtresse du chat Minus a annoncé attaquer la compagnie Transavia, filiale low-cost d’Air France ainsi que le groupe Aéroports de Paris (ADP) pour sévices et actes de cruauté envers un animal. « C’est un scandale, dénonce Arash Derambarsh, son avocat. Notre plainte est une première en France. Confier son animal à une compagnie est un transfert de propriété. Une compagnie a le devoir et l’obligation de bien s’occuper de l’animal à partir du moment où elle lui fait payer le billet (ndlr : 120 euros). Un animal est un être sensible. S’ils ne veulent pas s’en occuper, qu’ils n’en prennent pas ! J’encourage toutes les personnes victimes des négligences des compagnies de s’unir à notre action. Il faut faire cesser cette mascarade. »

 

Un animal est un être sensible. Si les compagnies ne veulent pas s’en occuper, qu’elles n’en prennent pas !

Maître Arash Derambarsh

Mise en cause, la compagnie Transavia a joué de prudence envers 30millionsdamis.fr : « Nous avons été en contact avec la cliente pour lui présenter les actions mises en place par la Compagnie. Comme vous l’indiquez une plainte a été déposée, nous ne commentons pas une procédure en cours » ADP, également contacté par 30millionsdamis.fr et concerné par la plainte, rejette, elle, la faute sur la compagnie : « La responsabilité est à 100% pour la compagnie, c’est clair et net. Nous n’avons pas d’autre commentaire sur cette affaire. »

Des témoignages accablants

Ces cas de perte ou d’accident d’animaux dans les transports aériens sont à mettre en corrélation avec la multiplication des nouvelles compagnies et la dégradation des conditions de travail. Un agent de sûreté parle de "négligences", affirmant que « sous pression, les bagagistes doivent aller vite et commettent beaucoup d’imprudences. Des chariots en mauvais état, des cages non attachées, j’en vois tous les jours », confie-t-il. « Certains n’ont aucune sensibilité pour l’animal et se permettent des choses horribles », explique de son côté un employé d’ADP sous couvert d’anonymat. « Quand il n’y pas de caméras partout, les employés tapaient sur les caisses des animaux pour les exciter, peste un autre employé sur Le Parisien. Il n’y a aucun suivi de ces tapis sous les avions. »

 

La situation s’est dégradée au fil des mois.

Cats in the air

« Il existe très peu de cas comparé au nombre de passagers passant dans les aéroports » se défend de son côté Aéroports de Paris. Une affirmation contredite par Me Arash Derambarsh : « J’ai appris qu’il y avait des dizaines et des dizaines de cas, s’insurge l'avocat. A l’instar de ce qu’il se passe pour Minus et sa propriétaire, nous faisons face à un mépris évident ainsi qu’à une certaine incompétence. »

Confrontée quotidiennement aux recherches d’animaux perdus dans les aéroports, l’association Cats in the Air, que la Fondation 30 Millions d’Amis avait mise à l’honneur lors du sauvetage extraordinaire de la chienne Marlin par sa maitresse britannique, estime à 77 le nombre de chats capturés dans les deux plus grands aéroports parisien. « Au début, l’association devait venir en aide aux chats errants, évoque Manuela, la présidente. Les animaux perdus dans les aéroports, cela restait exceptionnel. Mais la situation s’est dégradée au fil des mois. Les conditions de la sous-traitance posent évidemment question. Nous nous réunissons souvent pour essayer de trouver des solutions comme, par exemple, des caisses de transport d’animaux communes à toutes les compagnies. » La Fondation 30 Millions d'Amis espère que Minus pourra être rapidement retrouvé comme Zadig et Rusty, et suivra de près l'évolution de cette affaire.

Commenter

  1. Mimine31 18/09/2019 à 21:12:45

    ADP se défend en indiquant qu'il existe très peu de cas. Ils ne doutent vraiment de rien. Un seul cas est un cas de trop. C'est de la maltraitance donc intolérable. En plus les animaux n'ont rien à faire en soute. Ce ne sont pas des bagages. Je n'ai jamais fait prendre l'avion à mes animaux mais ce n'est pas prêt d'arriver.

  2. barique-daisy 18/09/2019 à 12:22:46

    Jamais je ferais vOyager mes animaux. Deja payer pour les faire voyager en soute c'est un scandale. Ensuite ce n'est pas la 1ere fois que j'entend qu'un animal s'est bléssé ou perdu.. Les bagagistes ils doivent faire comme ils font avec les valise puff...

  3. Milka73 17/09/2019 à 18:19:47

    Un animal pour qui on paie des frais doit voyager avec son maître et non avec de vulgaires bagages, les enfants ne voyagent pas en soute alors pourquoi les animaux ? Je voyage avec mes 4 enfants mes 2 chiens et mon chat en voiture je prefere faire 2 ou 3 jours de voiture que de prendre l'avion au moins je sais où se trouve mes animaux 

  4. galaxy06 17/09/2019 à 15:04:19

    Un de mes amis à récupéré sa chienne morte pendant le transport en soute. Elle était congelée !!! Les compagniens aériennes devraient être sévèrement condamnées pour toute perte d'animal, non seulement le transport est loin d'être gratuit mais c'est aux risques et périls des animaux et de leurs maîtres. La douleur de perdre un animal dans de telles circonstance qui plus, n'a pas de nom. Je pense qu'il faut systématiquement porter plainte, aller en justice et faire circuler des pétitions

  5. Eric75003 17/09/2019 à 14:43:33

    Donc convlusion ne jamais confier son animal a une compagnie aerienne et se taper le chemin autrement mais toujours avec lui

  6. nathvds 15/09/2019 à 13:29:22

    Si les compagnies aériennes prenaient autant de soin au transport des animaux qu'elles en mettent à encaisser notre argent... Seules des plaintes en nombre sont effectivement une solution pour faire bouger les choses.

  7. Albus POTTER 13/09/2019 à 07:34:41

    Quel maltraitence

    JE VOUS ADORE

  8. mugiwara76000 12/09/2019 à 23:09:19

    Tant que nos animaux de compagnie sont considérés comme des bagages, il ne faut surtout pas prendre l'avion avec eux