Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Des vétérinaires français s’engagent pour les cirques sans animaux sauvages

Les vétérinaires français montent au créneau et souhaitent apporter leur expertise sur le mal-être des animaux sauvages dans les cirques./© Flickr-Eros Strate

Des vétérinaires, réunis dans une vidéo diffusée par l’association Code animal, plaident une nouvelle fois contre l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques. A l’heure où Elisabeth Borne s’apprête à prendre sa fonction de ministre de la Transition écologique, suite au départ de François de Rugy, la Fondation 30 Millions d’Amis réitère sa demande d’une loi interdisant ces animaux dans les cirques et les spectacles.

C’est un véritable plaidoyer de la part de professionnels de santé animale. Des vétérinaires français interpellent le gouvernement, dans une vidéo de l’association Code Animal, partenaire de la Fondation 30 Millions d’Amis. Ils demandent l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques (16/07/2019). Une prise de position d’autant plus importante que la commission interministérielle sur la faune sauvage captive est désormais entre les mains d’Elisabeth Borne, qui succède à François de Rugy au ministère de la Transition écologique (17/07/2019).

« Une légitimité scientifique essentielle »

« Dans le contexte actuel, il s’agit d’un soutien essentiel, explique Alexandra Morette, présidente de Code animal. En France, les vétérinaires ne s’étaient jusque-là pas engagés publiquement, à part quelques initiatives isolées. C’est une excellente chose de mettre des visages sur ces paroles fortes. Ils démontrent ainsi, par leur légitimité scientifique, que l’utilisation des animaux sauvages dans les cirques est abominable. » À l’échelle européenne, la Fédération des vétérinaires de l’UE s’était déjà engagée contre les cirques avec animaux sauvages en 2015. Une prise de position à l’origine d’un rapport explosif sur l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques, co-réalisé par la Fondation 30 Millions d’Amis et Code animal et envoyé aux 35 300 maires de France (2018).

Des signes de mal-être qui ne trompent pas

« Avec cette nouvelle vidéo, nous voulions montrer que les vétérinaires français n’étaient pas d’accord avec l’utilisation des animaux sauvages dans les cirques, explique le Dr Sophie Wyzeur qui a participé cette prise de parole publique. Jusqu’à aujourd’hui, la profession n’était pas assez montée au créneau. Pourtant, énormément de mes confrères sont contre. Par notre approche scientifique, nous avons une légitimité pour réaffirmer le fait qu’il n’y a rien de bon dans le fait de détenir et d’utiliser un animal sauvage. Les signes du mal-être de ces derniers sont évidents et nombreux. » Troubles du comportement, auto-mutilation, stéréotypie des gestes, difficulté dans les relations sociales ou encore frustration, les vétérinaires disposent de (très) nombreux arguments pour justifier une interdiction. La mort d’un dresseur italien tué par un de ses tigres le prouve d’autant plus (15/06/2019). Pour rappel, 28 pays européens sont déjà passés à l'acte en interdisant les cirques avec animaux sauvages. 361 villes en France se sont aussi engagées sur ce chemin.

La Fondation 30 Millions d’Amis s’adresse à la ministre de la Transition écologique fraîchement nommée et lui enjoint de reprendre les travaux initiés lors de la commission interministérielle sur la faune sauvage captive et de faire instamment voter une loi interdisant les animaux sauvages dans les cirques. Une volonté partagée par 67% des Français dans un sondage réalisé par la Fondation 30 Millions d'Amis (IFOP/2019). Plus de 288 000 personnes ont d'ailleurs signé la pétition de la Fondation 30 Millions d'Amis pour des cirques sans animaux sauvages. 

Pour l'interdiction des cirques avec animaux sauvages, >> Je signe

Commenter

  1. reine.desvaches 22/07/2019 à 17:41:39

    Aujourd'hui encore, il y a u cirque dans ma ville. Mais depuis 1 ou 2 ans, je ne vais plus voir les manèges, les tours que j'aimais étant petite. Le grand lion ne doit pas être sur ce tabouret mais dans la savane. Après le grand film de Disney, "Dumbo" la vérité éclate. Le fouet que ce dompteur a, ne doit pas être en sa possesion.

  2. PATNO 18/07/2019 à 18:50:50

    Il était temps que des professionnels s'engagent enfin.  Hélas cette nouvelle ministre ne me dit rien qui vaille.. Je pense que le démantèlement d'EDF lui tient plus à coeur que les animaux des cirques...pourquoi les maires qui ont le courage d'interdire les cirques sur leurs communes ne sont ils pas soutenus ??or leurs arrêtés sont frappés d'illegalite par les préfets...