Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Les actes de cruauté envers un animal (beaucoup) plus sévèrement punis en Angleterre

L'Angleterre va devenir l'un des pays européens les plus sévères en termes de sanction contre la cruauté animale. /©RSPCA

L’Angleterre s’apprête à renforcer les peines de prison pour les personnes reconnues coupables de cruauté animale, passant de 6 mois à 5 ans de prison maximum. La loi, qui devrait passer à la fin de l’année 2019, ferait de ce pays l’un des plus sévères en la matière. 30millionsdamis.fr fait le point sur cette avancée.

Nouveau sursaut concernant les animaux outre-Manche ! Le ministre de l’Environnement Michael Gove vient en effet d’annoncer le durcissement des sanctions en cas d’acte de cruauté envers un animal (26/06/2019).

Actes de cruauté : jusqu’à 5 ans de prison au lieu de 6 mois aujourd’hui

Les personnes reconnues coupables de tels agissements pourront désormais écoper jusqu’à 5 ans de prison maximum contre 6 mois actuellement. Cela ferait de l’Angleterre l’un des pays européens les plus sévères, avec son voisin irlandais. A titre de comparaison, en France de tels actes de cruauté ne sont passibles que de 2 ans de prison. « Il n’y a aucune place [en Angleterre] pour la cruauté animale, tonne Michael Gove. C’est pourquoi je veux m’assurer que ces maltraitances animales soient confrontées à la pleine force de la loi. Notre nouvelle loi envoie ainsi un message clair face à ce type de comportement qui ne sera plus toléré. Je m’engage à faire de notre pays l’un des meilleurs endroits au monde pour la protection des animaux. » Sont dans le viseur du ministre, les combats de chien, les mauvais traitements sur les chiots et les chatons et les négligences des animaleries.

Plus de flexibilité pour la justice

 

Je m’engage à faire de notre pays l’un des meilleurs au monde pour la protection des animaux.

Michael Gove, ministre de l'Environnement

La loi sera introduite à la chambre basse du Parlement (House of Commons) avant d’être proposée à la Chambre des Lords. Si elle passe, elle prendra effet deux mois après l’assentiment royal. Si le chemin législatif suit son cours, elle pourrait ainsi voir le jour en octobre 2019. « Nous sommes réellement satisfaits par cette décision, se réjouit David Bowles, porte-parole de la RSCPA, l’association la plus importante du pays. Cela fait trois années que nous demandons cette loi. Notre association doit faire face à 130 000 plaintes pour cruauté en 2018. Il n’est, certes, pas encore avéré qu’augmenter la période d’emprisonnement aura un impact immédiat sur le sort de nos animaux. Mais le juge aura bien plus de flexibilité qu’auparavant. En cela, c’est une bonne nouvelle. »

Une plus grande liberté pour la justice que salue le Centre britannique pour le droit des animaux (UK Center for Animal Law), association d’avocats spécialisée dans la cause animale. « Il s’agit d’une avancée indéniable, analyse Paula Sparks, avocate et présidente d’A-Law à 30millionsdamis.fr. Les peines les plus lourdes permettront aux tribunaux de traiter de manière appropriée les pires cas d’abus. Notamment lorsqu’un animal subit des blessures graves ou, pire, la mort. Actuellement, l’Angleterre et le Pays de Galles appliquent les peines les plus basses d’Europe contre la cruauté envers les animaux. »

La fin de la vente des chiots et chatons en animaleries dès avril 2020

C’est suite aux résultats d’une consultation publique en septembre 2018 que l’exécutif a décidé d’agir. Et pour cause, plus de 70% des sondés soutenaient la proposition. Rappelons que l’Angleterre a déjà frappé un grand coup en annonçant l’interdiction des ventes de chiots et de chatons dans les animaleries à partir du 6 avril 2020. Grâce à cette loi, il sera nécessaire de passer par un refuge ou un éleveur professionnel agréé pour adopter un jeune chien ou chat. « Cette série de bonnes nouvelles concernant la protection animale valide notre combat, soutient David Bowles. Les récentes lois positives permettent une amélioration de la situation des animaux dans ce pays. »

De son côté, le gouvernement français serait bien inspiré de prendre exemple sur ses homologues anglais, belges et suisses pour faire avancer la cause des animaux à l’intérieur de l’Hexagone.

Commenter

  1. Mayou972 27/07/2019 à 13:53:15

    L'Angleterre a fais le meilleur choix pour faire comprendre au gens les conséquence de la maltraitance animal, je suis sur qu'il y aura moin de personne qui feront ces acte de cruauter grace a ça.

  2. invariant 04/07/2019 à 16:15:56

    SCOOTIFLE : nous sommes plusieurs à constater que les commentaires de ce contributeur sont toujours négatifs; cà doit être un adepte du " tout pour ma g...le et rien pour les autres"

  3. scootifle 04/07/2019 à 13:53:50

    Qui est ce soit disant amidesanimaux ? il n'est pas du tout pour les animaux, il soutient que les humains donc rien à faire sur le site 30 millions d'amis. Egoïste, pour une fois qu'il va y avoir enfin des sanctions sévères afin que cesse les horreurs faites sur ces pauvres bêtes amidesanimaux désaprouve, les gens qui maltraitent les animaux se foutent bien des amendes alors un bon sejour en prison sa leur fera du bien ils verront ce que ça fait d'être dérrière les barreaux  comme leur chien toujours enfermés chacun son tour. Quant à la FRANCE pfff 2 ans de prison et 30.000€ d'amende cette lois n'est jamais appliquée alors qu'il y a de plus en plus d'horreurs.

    rien à faire sur le site amidesanimaux pffffff

  4. invariant 04/07/2019 à 12:38:35

    La Fondation ne peut-elle réellement rien faire pour aider tel contributeur qui s'est égaré sur le site car à l'évidence il n'a pas sa place chez les amis des animaux ( certains psudos sont trompeurs) ?

    Pour ceux qui pleurnichent sur le genre humain à sans cesse comparer les malheurs des humains et ceux des animaux( comme si secourir les uns et les autres était incompatible) il existe des sites plus appropriés.

  5. AmidesAnimaux#1 03/07/2019 à 21:18:26

    On critique la France mais bon la peine était de 2 ans qu'elle n'était que de 6 mois chez les anglais !!!

    Et le politiquement correct à la so british merci mais bon ça pullule d'eco terroristes ( rêve de tout les activistes veganes). Et les anglais préféré laisser en liberté les violeurs d'enfants des grouming gang, et écroué les méchant propriétaire d'animaux.

    On a beaucoup à apprendre sur Angleterre !!!

    Ça respire la mauvaise fois. Et puis quand bien même, nos prisons sont déjà pleine et nous coûte un bras. En cas d'acte de cruauté, vaut mieux donner des amandes que perpétuité. Pensez un peu à nos impôts !!!

  6. guilaine 80 03/07/2019 à 17:09:22

    L Angleterre moin c** que la France nous notre gouvernement c'est une vraie dandes d incapable

    Il sont pas capables de prendre de bonne et vraie décision