Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Justice

Prison ferme pour une éleveuse de chiens

La Fondation était intervenue dans l'élevage clandestin pour porter secours à 16 chiens maltraités. / ©Fondation 30 Millions d'Amis

La gérante d’un élevage clandestin de Haute-Saône a été condamnée en 1ère instance à 6 mois d’emprisonnement ferme et interdiction de détenir des animaux pendant 5 ans pour abandon et mauvais traitements. Elle détenait avec sa fille 16 molosses dans de très mauvaises conditions. Les chiens ont été sauvés par la Fondation 30 Millions d’Amis en mai 2018.

C’est peut-être le dénouement judiciaire d’une sombre affaire d’élevage. Le 14 mai 2018, la Fondation 30 Millions d’Amis était intervenue pour secourir 12 bull-terriers, 3 American Bully et 1 bouledogue français détenus dans de terribles conditions dans un élevage clandestin à La Bruyère (70).

Abandon et mauvais traitements

La gérante a été condamnée en première instance à six mois ferme par le tribunal de Vesoul pour avoir « détenu 12 chiens de race bull terrier blessés non soignés et non présentés à un vétérinaire », avoir « exercé volontairement des mauvais traitements », voire d’avoir « exercé directement ou indirectement une activité de direction, gestion ou contrôle d’une entreprise commerciale ou artisanale, d’une exploitation agricole ou de toute personne morale malgré une condamnation de faillite personnelle ou d’interdiction de gérer ». Sa fille, qui a poursuivi l’activité en dépit d’une interdiction judiciaire, a écopé de six mois avec sursis. Les deux femmes ont également été condamnées à diverses amendes et d'une interdiction de détenir des animaux pendant 5 ans. Elles ont désormais quinze jours pour faire appel de la décision.

Des chiens blessés et privés d’eau

La Fondation 30 Millions d’Amis – qui est intervenue pour sauver les animaux – avait découvert des chiens blessés présentant des conjonctivites purulentes, des maladies de peau et des comportements anormaux. Ils passaient leurs nuits dans un local de chaufferie, pouvaient être privés d’eau pendant plus de 12 heures, et leurs cages exiguës étaient remplies d’excréments. Une femelle avait perdu la vue de son œil gauche. Certains chiens n’étaient pas répertoriés. Pris en soins par la Fondation 30 Millions d’Amis dans son refuge de la région parisienne, les molosses ne montrent pas le moindre signe d’agressivité et pourraient enfin être proposés à l’adoption, si aucun appel n’est interjeté et que la décision de justice est confirmée.

Commenter

  1. aniwatata 06/06/2019 à 08:23:22

    5 ans c'est tout mais ce devrait être interdiction à vie, elle va recommencer c'est évident, ce n'est pas assez surveillé, et les gens continueront d'acheter ces chiots, y en a marre de ce commerce, au lieu de se trouver un travail, c'est tellement plus facile de "faire de l'élevage"  de chiens, quelle honte, il y a tant de chiens à adopter dans les refuges....  

  2. Jocelina 04/06/2019 à 16:24:22

    La sentence aurait pu être plus lourde par rapport à ce que ces pauvres chiens ont vécu. & je ne comprends cette décision d'une "interdiction pour 5 ans de détenir un animal", c'est A VIE qu'elle doit être l'interdiction !!!

  3. phoenix35 02/06/2019 à 20:08:47

    6 mois ferme, c'est scandaleux, c'est loin d'être suffisant !

    Et l'interdiction de détenir des animaux pendant 5 ans, aurait du être à vie !

  4. pouguy 25/05/2019 à 17:21:13

    voilà une bonne nouvelle, de la prison ferme, mais pour moi 6 mois ce n'est pas assez, mais c'est rien du tout par rapport à ce que la propriétaire à fait

  5. guilaine 80 22/05/2019 à 11:03:56

    6 mois ferme c est pas assez mais la justice elle voit pas clair

    Tout c est bêtes qui souffre et pas d animaux à vie

  6. PecheMelba09 22/05/2019 à 10:42:55

    l interdiction de détenir des animaux devrais être à vie er non de 5 ans !

  7. nancyvaltova@hotmail.com 21/05/2019 à 23:35:34

    Bonsoir,

    Beaucoup de personnes issues des "quartiers dificiles" ont tendance à se livrer à ce genre de trafic, après la drogue et la prostitution. LES ANIMAUX !!! tels que des singes, des oiseaux rares sont vendus "à la sauvette " et deviennent un bon business juteux....

    Des chiens soit disant méchants sont élevés enfermés dans des caves ou par dizaines dans des enclos plein de merde. Je vous épargne les combats de chiens, ne nous voilons pas la face, cela existe encore sur notre sol.

     

  8. lotus2003 21/05/2019 à 21:47:19

    où sont les 2 ans de prison et l'amende de 30 milles euros? pour qu'elle ne recommence pas. 6 mois, c'est juste une tape sur la main. pour moi, c'est honteux et cruel après ce qu'elle a fait

  9. Bandy86 21/05/2019 à 19:25:47

    Et bien la justice se serait -elle réveillée ????? Elle ne devrait pas avoir le droit de faire appel, c'est de la maltraitance. Et une interdiction de détenir des animaux pendant 5 ans c'est trop peu, ça devrait être à vie.

  10. murgod@outlook.com 21/05/2019 à 19:11:53

    Atterrant!